Édition du 19 mars 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Laïcité

Lettre aux parlementaires solidaires à propos du débat sur la laïcité

Voici une lettre ouverte aux élu.es de QS et aux circonscriptions, avec 130 signataires, en date du 9 mars 2019. C’est l’initiative de membres et sympathisant.es de QS mobilisés contre le racisme : une démarche commencée par une première lettre datant du 26 octobre 2018.

Montréal et ailleurs au Québec, 9 mars 2019

Chèr.e.s parlementaires solidaires,

Nous voulons vous faire part de notre inquiétude concernant la position de Québec solidaire sur le port des symboles religieux par les employé.e.s de l’État. À notre avis, cette position doit être revue de toute urgence. Il est essentiel que le parti conteste toute interdiction des symboles religieux et rejette la posture politique discriminatoire qui sous-tend ce type d’interdiction.

Le projet de la Coalition avenir Québec (CAQ) d’interdire le port des symboles religieux aux employés du secteur public en position d’autorité constitue une grave menace pour les libertés civiques et les droits de la personne. De plus, ce projet déforme de façon dangereuse la notion de laïcité, définissant la neutralité religieuse de l’État non pas par les actions de ses représentants, mais par leurs vêtements. Une telle politique renforcera et alimentera le climat toxique de racisme anti-musulman qui s’est installé au Québec depuis dix ans. La lutte contre le projet de la CAQ ne sera que le premier d’une série de combats importants que nous devrons livrer au cours des quatre prochaines années.

Le contexte politique actuel exige une réponse claire et forte de la part de QS. Malheureusement, le parti est en position de faiblesse pour combattre la CAQ sur cette question, car il est entravé par son adhésion au supposé « consensus » Bouchard-Taylor. Legault et ses ministres présentent leur politique comme un simple prolongement des recommandations Bouchard-Taylor : dans le fond, tout ce qu’ils veulent, c’est aller un peu plus loin. La nuance subtile établie par le rapport Bouchard-Taylor entre « l’autorité coercitive » et « l’autorité » au sens large n’offre manifestement aucune protection contre la démagogie.

Surtout, en ce qui concerne les symboles religieux, il n’y a pas de consensus, même parmi les auteurs du rapport. Charles Taylor a désavoué la recommandation d’interdire aux juges, aux policiers et aux agents correctionnels le port des symboles religieux, et la plupart des juristes sont d’avis qu’une interdiction globale de ce type, qu’il s’agisse de la formule Bouchard-Taylor d’origine ou de la formule « extra pepperoni » préconisée par la CAQ, sera jugée inconstitutionnelle.

Certains membres de QS appuient Bouchard-Taylor non pas par principe, mais par calcul politique. Ils espèrent qu’en adoptant une loi sur la laïcité restreignant le port de symboles religieux dans le secteur public, on pourra enfin clore ce dossier lancinant. L’exemple de la France devrait pourtant dissiper ce genre d’illusion. Depuis l’interdiction du hijab dans les écoles publiques françaises en 2004, on a vu se multiplier les interdictions et les restrictions visant les symboles religieux dans l’espace public, tandis que le racisme s’est propagé et que l’extrême droite a continué sa montée.

Comme l’a compris Taylor après la tragédie de la mosquée de Québec, en proposant de restreindre le port des symboles religieux, le rapport a produit l’effet inverse de celui qui était escompté. Il a accentué la stigmatisation des minorités et a encouragé l’expression de plus en plus ouverte de l’intolérance et du racisme, catégorie qui inclut les crimes haineux violents. Comme le débat sur les « accommodements raisonnables » et la Charte des valeurs, l’interdiction proposée par la CAQ ouvre la voie à une nouvelle montée de la xénophobie et des discours haineux.

Les porte-paroles du parti doivent avoir le courage de dénoncer le racisme qui sous-tend ce faux débat : comme l’a dit Amir Khadir dans un éditorial publié un an après le massacre de Sainte-Foy, il est nécessaire « d’appeler un chat un chat ». Jusqu’ici, QS n’a pas contesté le racisme pourtant à peine dissimulé de la proposition de la CAQ, et ce silence l’éloigne d’un mouvement antiraciste qui prend de l’ampleur un peu partout au Québec. Les commentaires de Manon Massé, à la veille de la marche antiraciste du 7 octobre, ont d’ailleurs semé la perplexité et l’inquiétude parmi les militantes et les militants ; elle a semblé miner la critique de Legault et du projet de la CAQ mise de l’avant par les personnes organisant la marche.

QS devrait être l’allié naturel du mouvement antiraciste. Nombreux sont ceux et celles qui s’attendent à ce que le parti accueille chaleureusement les personnes immigrantes et fasse la promotion de la diversité comme source de richesse pour la société québécoise. Selon la déclaration de principes de QS, il est « essentiel » d’appuyer la lutte contre le racisme et la discrimination. Et QS a toujours été fier d’entretenir des relations étroites avec les mouvements sociaux, dont il transmet les demandes en les amplifiant.

Québec solidaire doit affirmer que la laïcité est la responsabilité de l’Etat, et non pas des personnes à son emploi. Le parti doit s’opposer vigoureusement, non seulement à la définition tordue de la laïcité prônée par la droite identitaire, mais aussi à l’idée erronée que les femmes musulmanes portant le hijab, et les minorités religieuses de façon générale, constituent une menace pour nos valeurs ou nos institutions. QS doit se joindre au mouvement antiraciste et aux syndicats des enseignantes et des enseignants en s’engageant à combattre cette loi, à l’Assemblée nationale et dans la rue. Et QS doit rejeter toute interdiction discriminatoire édictée au nom de la laïcité. Mais le parti ne pourra adopter cette position tant que ses porte-paroles et ses élu.e.s s’accrocheront aux recommandations dépassées du rapport Bouchard-Taylor.

Nous applaudissons la décision de QS d’avoir un débat à l’interne sur cette question cruciale. Nous espérons que vous joindrez votre voix à celle d’un nombre grandissant de personnes, au sein du parti ou des mouvements sociaux, qui demandent à Québec solidaire d’adopter une nouvelle position correspondant aux exigences du contexte politique actuel.

Solidairement,

Sibel Ataoğul (Mercier), Corey Balsam (Gouin), Nikolas Barry-Shaw (Mercier), Mary Ellen Davis (Mercier), Jesse Greener (Taschereau), Mohamed S. Kamel, Nora Loreto (Taschereau), Ehab Lotayef (Westmount–Saint-Louis), Rushdia Mehreen (Mont-Royal Outremont), Dru Oja Jay (Mercier), Fabienne Presentey (Sainte-Marie Saint-Jacques), Maria Worton (Westmount-St-Louis), Scott Weinstein (Westmount-St-Louis), Sameer Zuberi

Ainsi que 120 autres signataires

Sébastien Brodeur-Girard (Abitibi-Est)
Sylvain Caron (Bertrand)
Melissa Roy (Chambly)
Kaligirwa Namahoro (Chauveau)
John Detre (Deux-Montagnes)
Sharon Lax (Deux-Montagnes)
Patricia Alexander (Gouin)
Élisabeth Béfort-Doucet (Gouin)
Francine Boucher (Gouin)
Catherine Browne (Gouin)
Stefan Christoff (Gouin)
Katharine Cukier (Gouin)
Kim Lan Do-Chastenay (Gouin)
Django Doucet (Gouin)
Maha El Marraghi (Gouin)
Lazar Konforti (Gouin)
Emilie Serri (Gouin)
Frank Suerich-Gulick (Gouin)
Bader Takriti (Gouin)
Natacha Torres (Gouin)
Inge-Barara Bastian (Hampstead)
Joel Bergman (Hochelaga-Maisonneuve)
Ménélik Blackburn-Philip (Hochelaga-Maisonneuve)
Francis Fortier (Hochelaga-Maisonneuve)
Jeremie Gauthier-Caron (Hochelaga-Maisonneuve)
John Hutton (Hochelaga-Maisonneuve)
Elssa Martinez (Hochelaga-Maisonneuve)
Geoffrey McLarney (Hochelaga-Maisonneuve)
Paolo Miriello (Hochelaga-Maisonneuve)
Alain Pérusse (Hochelaga-Maisonneuve)
Jason Phelps (Hochelaga-Maisonneuve)
Jessica Squires (Hull)
André Doucet (Lafontaine)
Roslyn Macgregor (Laporte)
Marie Brodeur Gélinas (Laurier-Dorion)
Philippe de Grosbois (Laurier-Dorion)
Chrissy Diavatopoulos (Laurier-Dorion)
Sasha Dyck (Laurier-Dorion)
Béranger Enselme (Laurier-Dorion)
Jean-Marc Hébert (Laurier-Dorion)
Jonathan McPhedran Waitzer (Laurier-Dorion)
Linda Morrison (Laurier-Dorion)
Alain Robert (Laurier-Dorion)
Ira Silverstein (Laurier-Dorion)
Martha Tremblay-Vilao (Laurier-Dorion)
Laura Wills (Laurier-Dorion)
Pierre Michaud (Laval des Rapides)
Linda Charbonneau (Marguerite-Bourgeoys)
Zachary Williams (Marguerite-Bourgeoys)
Roseline Rousseau-Gagnon (Maurice-Richard)
Marilyn Hedrich (Mauricie)
Sébastien Bage (Mercier)
Matthew Brett (Mercier)
Michael Browne (Mercier)
Thomas Browne (Mercier)
Antoine Bustros (Mercier)
Sujata Dey (Mercier)
Liisa Doell (Mercier)
Julie Faubert (Mercier)
Maroussia Faubert-Bravo (Mercier)
Peter Feldstein (Mercier)
Sylvia Goldfarb (Mercier)
Matthew Gosse (Mercier)
Kevin Gould (Mercier)
Robert Green (Mercier)
Michele Hehn (Mercier)
Dorothy Hénaut (Mercier)
Martin Jalbert (Mercier)
Ariane Lorrain (Mercier)
Martin Lukacs (Mercier)
Helena Martin (Mercier)
Máire Noonan (Mercier)
Alex Norris (Mercier)
Tim Powell (Mercier)
Mabel Reyes Pino (Mercier)
Lily Schwarzbaum (Mercier)
Dorothy Shaw (Mercier)
Svetla Turnin (Mercier)
Victor Wong Seen-Bage (Mercier)
Rani Cruz (Mont-Royal Outremont)
Diego Hausfather (Mont-Royal Outremont)
Emanuel Lowi (Mont-Royal Outremont)
Parker Mah (Mont-Royal Outremont)
Deborah Murray (Mont-Royal-Outremont)
Molly Alexander (Mont-Royal-Outremont)
Sam Boskey (Notre-Dame-de-Grâce)
Andrea Levy (Notre-Dame-de-Grâce)
Sue Montgomery (Notre-Dame-de-Grâce)
Susan Sokol (Notre-Dame-de-Grâce)
Umberto Cirrito (Papineau)
Gabriel D’Astous (Papineau)
Lucie Mayer (Prévost)
Alexandra Soumain (Prévost)
Jane Chambers Evans (René-Lévesque)
Sam Hersh (Robert-Baldwin)
Maxime Vinet-Béland (Rosemont)
Frédéric Collin (Sainte-Marie Saint-Jacques)
Caroline Dawson (Sainte-Marie Saint-Jacques)
Yves Engler (Sainte-Marie Saint-Jacques)
Marc Philips (Sainte-Marie Saint-Jacques)
Charles Primeau (Sainte-Marie Saint-Jacques)
Caroline Savard (Sainte-Marie Saint-Jacques)
Kim Vincent (Sainte-Marie Saint-Jacques)
Clara-Swan Kennedy (Saint-Henri-Sainte-Anne)
Tanya Rowell Katzemba (Saint-Henri-Sainte-Anne)
Simrit Sekhon (Saint-Henri-Sainte-Anne)
Alex Tyrrell (Saint-Henri-Sainte-Anne)
Travis Ross (Saint-Laurent)
Mathieu Marion (Taillon)
Élisabeth Cyr (Taschereau)
Omar Mjidou (Vachon)
Kathleen Gudmundsson (Verdun)
Angela Potvin (Verdun)
Victoria Glinoer Ó Dubhthaigh (Viau)
Alexandre Poisson (Viau)
Emilie Cantin (Westmount-Saint-Louis)
Emily Gosse (Westmount-Saint-Louis)
Emanuel Guay (Westmount-Saint-Louis)

Destinataires

Ruba Ghazal, Mercier, Ruba.Ghazal.MERC@assnat.qc.ca
Manon Massé, Sainte-Marie-Saint-Jacques, Manon.Masse.SMSJ@assnat.qc.ca
Gabriel Nadeau-Dubois, Gouin, Gabriel.Nadeau-Dubois.GOUI@assnat.qc.ca
Alexandre Leduc, Hochelaga-Maisonneuve, Alexandre.Leduc.HOCH@assnat.qc.ca
Andrés Fontecilla, Laurier-Dorion, Andres.Fontecilla.LADO@assnat.qc.ca
Vincent Marissal, Rosemont, Vincent.Marissal.ROSE@assnat.qc.ca
Catherine Dorion, Taschereau, Catherine.Dorion.TASC@assnat.qc.ca
Sol Zanetti, Jean-Lesage, Sol.Zanetti.JELE@assnat.qc.ca
Christine Labrie, Sherbrooke, Christine.Labrie.SHER@assnat.qc.ca
Émilise Lessard-Therrien, Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Emilise.Lessard-Therrien.RNT@assnat.qc.ca

Cc :
Circonscriptions :
Mercier, mercier@quebecsolidaire.net
Sainte-Marie-Saint-Jacques, Sainte-Marie-Saint-Jacques@quebecsolidaire.net
Gouin, gouin@quebecsolidaire.net
Hochelaga-Maisonneuve, hochelaga-maisonneuve@quebecsolidaire.net
Laurier-Dorion, laurier-dorion@quebecsolidaire.net
Rosemont, rosemont@quebecsolidaire.net
Taschereau, taschereau@quebecsolidaire.net
Jean-Lesage, jean-lesage@quebecsolidaire.net
Sherbrooke, sherbrooke@quebecsolidaire.net
Rouyn-Noranda-Témiscamingue, rouyn-noranda-temiscamingue@quebecsolidaire.net

Et :
Amir Khadir, amir.khadir@quebecsolidaire.net
Nika Deslauriers, nika.deslauriers@quebecsolidaire.net
Québec solidaire bureau, info@quebecsolidaire.net
Québec solidaire asso, asso@quebecsolidaire.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Laïcité

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...