Édition du 15 septembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Logement

Logement et COVID-19 : Un plan d'action est nécessaire maintenant en vue du 1er juillet (FRAPRU)

MONTRÉAL, le 9 avril 2020 - Le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ) et le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) sont très déçus des réponses fournies aujourd’hui par le premier ministre François Legault concernant la situation des locataires du Québec devant déménager le 1er juillet. M. Legault affirme qu’il est encore trop tôt pour décider du report des déménagements et de la prolongation des baux, évoquant même que cela sera étudié « dans les prochaines semaines ». Pour les deux regroupements, il est urgent que le gouvernement aille dans cette direction afin d’éviter que des milliers de locataires se retrouvent sans logis dans les prochains mois.

Le gouvernement du Québec doit sans plus tarder décréter le report des déménagements du 1er juillet 2020 et, par le fait même, prolonger des baux existants. « À l’heure actuelle, nous recevons de nombreux appels de locataires qui n’ont pas renouvelé leur bail, mais qui ne peuvent pas visiter de logements en raison des recommandations de santé publique. Il est irresponsable que le gouvernement laisse les locataires du Québec dans le néant alors que nous sommes dans la période la plus intense de l’année pour la recherche de logement », affirme Véronique Laflamme, porte-parole du FRAPRU.

Le FRAPRU et le RCLALQ ont déjà interpellé à plusieurs reprises la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, pour qu’elle prenne les mesures nécessaires pour rassurer les locataires, notamment dans une lettre officielle en date du 24 mars dans laquelle ils lui soumettaient différentes propositions. « Aucune mesure supplémentaire n’a encore été mise en place pour protéger les locataires contre une éviction une fois la période d’urgence sanitaire terminée. Plusieurs d’entre eux et elles doivent actuellement choisir entre payer l’épicerie ou le loyer. S’ajoutent à cela les nombreuses incertitudes quant à la recherche de logements et la période des déménagements. Il est impératif que le gouvernement du Québec se dote d’un plan d’action d’urgence en logement pour les semaines et mois à venir », selon Maxime Roy-Allard, porte-parole du RCLALQ.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Logement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...