Édition du 1er décembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Economie québécoise

Mise à jour économique du ministre Girard : Pourquoi il faut impérativement s’y intéresser d’un peu plus près…

Grosse journée, le jeudi 12 novembre 2020, pour le ministre titulaire des Finances à Québec, Éric Girard. Il est sous le feu des projecteurs. Il tient une conférence de presse dans laquelle il fait le point sur la situation économique et financière du Québec.

L’exercice n’est pas banal. Il nous indique comment se porte, en cette deuxième vague du COVID-19, l’économie du Québec et donne un portrait de l’état des finances publiques. En prime, il nous annonce des orientations gouvernementales à venir pour les prochaines années. Cette mise à jour économique va donc au-delà de la présentation d’une simple avalanche de chiffres indigestes, accompagnée d’un jargon inaccessible pour le commun des mortels. Dans le contexte de la présente pandémie, il faut dire que les attentes de certainEs actrices et acteurs économiques étaient plutôt grandes, surtout du côté patronal. En période de récession ou de croissance poussive, ces personnes riches et influentes réclament plus d’intervention de l’État dans l’économie, alors qu’en période de croissance intéressante, ces actrices et ces acteurs égoïstes demandent à l’État d’intervenir le moins possible dans l’économie. C’est que pour les membres de la classe dominante économiquement, il faut que la nouvelle richesse créée leur rapporte d’abord et avant tout à eux en premier. Pour ce qui est de la part qui doit échoir à celles et ceux qui la produisent… ce sera bien entendu la portion congrue qui sera distribuée dans un deuxième temps, s’il en reste bien évidemment. Et s’il faut que le gouvernement s’engage dans la voie des déficits budgétaires, tant que cela sert à soutenir leurs entreprises privées, ces personnes n’y voient aucune objection. La Caisse commune, bien entendu, doit d’abord servir, en tout temps, leurs intérêts…

La mise à jour du 12 novembre 2020 dans ses grandes lignes

Avant la pandémie, le gouvernement du Québec nageait dans les surplus milliardaires d’un niveau pharaonique. Aujourd’hui, le déficit budgétaire du gouvernement du Québec, pour l’année en cours (2020-2021), est estimé à 15 milliards de dollars.

https://www.pressegauche.org/Budget-2020-2021-du-Gouvernement-du-Quebec. Consulté le 15 novembre 2020.

Le ministre Girard prévoit des déficits budgétaires décroissants de 8,3 milliards de dollars en 2021-2022 et de 7,0 milliards de dollars en 2022-2023.

Pour ce qui est maintenant des perspectives d’un retour à l’équilibre budgétaire, celui-ci ne sera pas effectué en cinq ans, comme la Loi de l’équilibre budgétaire le prescrit, mais plutôt sur une période de six ans.

Le ministre compte sur les facteurs suivants pour nous éviter des mesures d’austérité : 1) la croissance économique ; 2) une hausse des transferts fédéraux pour la santé et 3) une augmentation des dépenses des ministères et des organismes gouvernementaux qui devrait se situer entre 3 et 3,5% par année. Les trois grandes questions que nous pouvons nous poser à ce moment-ci sont les suivantes : Et si la croissance est moins élevée que prévu et si les transferts en provenance du gouvernement fédéral ne sont pas au rendez-vous, qui écopera ? Les services seront-ils maintenus au niveau actuel ? Qu’en sera-t-il des conditions de travail et de rémunération des salariéEs syndiquéEs des secteurs public et parapublic ? Alors, si un, deux ou trois de ces facteurs mentionnés quelques lignes plus haut ne se concrétisent pas, il faut s’attendre éventuellement à de nouveaux temps durs qui seront possiblement accompagnés d’un plan d’austérité dans lequel nous avons trop souvent joué.

Conclusion

Pourquoi faut-il s’intéresser à la mise à jour du ministre des Finances ainsi qu’à la présentation de son budget annuel ? Parce qu’il y a dans ces documents chiffrés, qui s’appuient sur un vocabulaire technique rebutant pour les non-initiéEs, des stratégies annoncées qui sont susceptibles d’améliorer le bien-être de la population ou de contribuer à une dégradation des conditions d’existence du plus grand nombre. Pour le moment on nous annonce que la présente période de turbulence sera suivie d’un retour à la normale où le nombre de personnes éclopées devrait être minimisé. À suivre…

Yvan Perrier

15 novembre 2020

12h30

yvan_perrier@hotmail.com

http://www.finances.gouv.qc.ca/MAJ2020/index.asp#Documents. Consulté le 15 novembre 2020.

http://www.finances.gouv.qc.ca/MAJ2020/documents/COMFR_20201112.pdf. Consulté le 15 novembre 2020.

https://www.ledevoir.com/economie/589560/mise-a-jour-economique-grandes-attentes-pour-la-relance. Consulté le 12 novembre 2020.

https://www.ledevoir.com/opinion/editoriaux/589675/retour-a-l-equilibre-budgetaire-pressons-nous-lentement. Consulté le 13 novembre 2020.

https://www.ledevoir.com/economie/589683/analyse-l-equilibre-budgetaire-tiendra-a-un-fil. Consulté le 13 novembre 2020.

https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/589719/la-faute-d-ottawa. Consulté le 14 novembre 2020.

Yvan Perrier

Yvan Perrier est professeur de science politique depuis 1979. Il détient une maîtrise en science politique de l’Université Laval (Québec), un diplôme d’études approfondies (DEA) en sociologie politique de l’École des hautes études en sciences sociales (Paris) et un doctorat (Ph. D.) en science politique de l’Université du Québec à Montréal. Il est professeur au département des Sciences sociales du Cégep du Vieux Montréal (depuis 1990). Il a été chargé de cours en Relations industrielles à l’Université du Québec en Outaouais (de 2008 à 2016). Il a également été chercheur-associé au Centre de recherche en droit public à l’Université de Montréal.
Il est l’auteur de textes portant sur les sujets suivants : la question des jeunes ; la méthodologie du travail intellectuel et les méthodes de recherche en sciences sociales ; les Codes d’éthique dans les établissements de santé et de services sociaux ; la laïcité et la constitution canadienne ; les rapports collectifs de travail dans les secteurs public et parapublic au Québec ; l’État ; l’effectivité du droit et l’État de droit ; la constitutionnalisation de la liberté d’association ; l’historiographie ; la société moderne et finalement les arts (les arts visuels, le cinéma et la littérature).
Vous pouvez m’écrire à l’adresse suivante : yvan_perrier@hotmail.com

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Economie québécoise

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...