Édition du 6 décembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Europe

Portugal : Marisa Matias candidate du Bloco à la présidence de la République

« Je ne suis pas candidate pour diviser, mais, au contraire, pour unir. Unir les nouvelles forces aux autres forces, parce que toutes sont nécessaires pour que le candidat de la droite ne gagne pas la présidence ». Marisa Matias, 39 ans, députée européenne depuis 2009, a été désignée comme candidate par la direction du Bloc de Gauche (Bloco de Esquerda) le 18 octobre dernier. Dans sa déclaration sur le site esquerda.net (site du bloc de gauche) la candidate affirme : « Oui je suis candidate ».

Nous vivons un moment d’attente et d’espoir et un moment comme celui-ci, nous devons savoir l’interpréter et courir des risques !

Ma préférence, et c’est ce sur quoi le Bloco travaille, était qu’il existe une candidature unique de gauche et que nous unissions nos forces ! Si il y a trois mois ceci était encore envisageable, aujourd’hui malheureusement ce n’est plus le cas.

J’ai entendu de nombreuses personnes avant de prendre ma décision.

Je ne suis pas candidate pour diviser, mais au contraire pour unir. Unir les nouvelles forces aux autres forces, parce que toutes sont nécessaires pour que le candidat de la droite ne gagne pas la présidence. Et passer par l’exigence du débat démocratique. Dans notre pays, il faut que les nouvelles espérances ne retombent pas.

Il y a d’autres candidatures et elles ont des objectifs communs. Et naturellement j’ai beaucoup de choses en communs avec elles et pour moi, il doit y avoir un débat franc, jamais conflictuel, avec ces candidats.

Mais il est aussi vrai que nous sommes différents et chaque candidature aura ses propres appuis.

Ce que je ferai, ou, pour le moins, que j’essaierai de faire, c’est de mobiliser les électrices et électeurs qui probablement, ne se porteraient pas sur les autres candidats. Ainsi je vais tenter d’additionner les votes qui pourraient s’avérer décisifs pour que tous les secteurs (de gauche) réussissent à passer la barre des 50% !

Si nous réussissons, j’en suis certaine, nous nous retrouverons tous et toutes unis pour appuyer celui ou celle qui sera qualifié pour le second tour ! Et c’est ainsi que le Portugal se dotera d’un ou une président ou présidente qui ne soit pas une simple continuation de Cavaco Silva

Je me présente pour développer. Je me présente pour mobiliser.

Quand l’heure sera venue, je ferai ma présentation officielle et formelle. Ce sera une candidature qui aura peu de pompe et adaptée aux circonstances !

Pour ma part je souhaite toute la clarté et toute la force pour réussir ».

Traduction : Rémy Querbouet

Sur le même thème : Europe

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...