Édition du 21 mai 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

États-Unis

Pour la première fois, une femme noire est élue à la mairie de Chicago Lori LIghtfoot sera aussi la première personne homosexuelle déclarée à la tête de la ville

Lori Lightfoot a été procureure fédérale. Elle vient d’être élue mairesse de Chicago. Sa campagne pour le poste de maire a été concentrée sur la réforme du mouvementé département de police de la ville. Elle sera la première femme noire a cette position et la première homosexuelle déclarée à diriger la 3ième plus grande ville du pays.

Olivia Exstrum, Mother Jones, 2 avril 2019
Traduction, Alexandra Cyr

Ce mardi, elle a défait par un raz de marée, sa collègue démocrate, Toni Preckwinkle, présidente du Conseil d’administration du comté de Cook et présidente du Parti démocrate du comté qui se décrit comme une progressiste qui surveille la police. Les deux femmes se sont retrouvées dans ce 2ième tour après l’élection générale de février dernier où 14 personnes se présentaient dont des personnages connus comme Bill Daley dont le père et le frère ont été maires et de nouvelles candidates comme Amara Enyia, une organisatrice communautaire qui avait bénéficié de l’appui de musiciens comme Kaney West et Chance the Rapper. Le maire qui a siégé ces 8 dernières années, Rahm Emanuel, avait annoncé en septembre qu’il ne se représenterait pas.

Même si durant sa campagne, Mme Lightfoot a souligné fortement son travail avec le groupe d’intervention pour réformer le département de police et de présidente du Conseil d’administration de ce département, plusieurs des élites politiques noires de la ville, critiquent ces liens et la critique parce qu’elle n’a jamais occupé de poste élu au paravent. En septembre, mon collègue Brandon Patterson, décrivait des dynamiques compliquées (dans cette ville) : « R. Emanuel a été soumis à de considérables pressions de la part de la communauté noire dont les militants locaux et superstars, Chance the Rapper. Leur plus récente production, I Might Need Security, demandait que le maire démissionne sur la base d’allégations de camouflage dans le meurtre de Laquan McDonald (en 2014).

Les coupes budgétaires que ce maire a effectuées dans les écoles des quartiers des gens de couleur et le rapide embourgeoisement (de la ville), ne l’ont pas aidé. En janvier, le candidat démocrate au poste de gouverneur, Chris Kennedy, l’a accusé d’avoir un « plan stratégique d’embourgeoisement » qui forcerait les résidents.es noirs.es à déménager pour faire de la place à de plus riches. R. Emanuel a fortement nié cela. Mme Lightfoot m’a déclaré : « Les gens ne sentent pas que le gouvernement fonctionne en leur faveur. Ils ont l’impression qu’ils élisent des responsables mais que les vestiges de la machine démocrate ici ne fonctionne que pour ses membres ».

Il se peut que Mme Lightfoot, qui n’a jamais été élue au paravent, ait de la difficulté à obtenir l’appui dont elle aura besoin si jamais, Mmes Preckwinkle ou Susanan Mendoza toutes deux noires et bénéficiant d’un large soutien populaire, sautent dans l’arène. (…) Le consultant démocrate Tom Bowen souligne qu’elles : « ont prouvé qu’elles pouvaient avoir du financement. Elles ont fait leurs preuves dans des enjeux qui sont importants pour certains groupes et l’électorat. On les connait pour leurs réalisations à Chicago. Mme Lightfoot n’a pas encore fait ses preuves et une grande partie de l’électorat de la ville ne la connait pas ».

Mme Princkwinkle, noire et bien établie, pourrait être particulièrement menaçante pour la nouvelle mairesse. Selon M. Bowen : « elle est en politique depuis 25 ans ». Elle a une base d’électeurs.trices que Mme Lightfoot doit avoir de son côté. Lors de sa conférence de presse peu après l’annonce du retrait de R. Emanuel de la course, Mme Lightfoot avait mis en garde l’électorat contre le rassemblement de nouveaux.elles candidats.es : « Plusieurs d’entre nous avons été présents.es depuis des mois pour nous présenter aux gens de Chicago. À quiconque qui décide de sauter dans la course maintenant, pour profiter de l’annonce politique du jour, on doit poser une question honnête : où étiez-vous » ?

La victoire de mardi marque la fin d’une longue route pour cette nouvelle politicienne. L’an dernier, elle déclarait à B. Patterson, : « Les gens disent toutes sortes de choses. On m’a privée de chances à cause de ma couleur de peau et de mon sexe. Le racisme déclaré était encore très présent dans les discours. Depuis le plus jeune âge, je porte en moi un désir d’impartialité et de justice ».

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : États-Unis

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...