Édition du 12 octobre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Féminisme

Pourquoi les femmes marchent ?

Parce qu’elles sont pauvres. Parce qu’elles sont victimes de violences de toutes sortes. Parce que la planète est en péril. Parce que nous sommes solidaires envers nos sœurs autochtones ! En solidarité avec toutes les femmes pour une justice. Elles marcheront le 24 avril à midi.

Pourquoi les femmes marchent ?

Parce qu’elles sont pauvres.

Elles sont 2 fois plus nombreuses que les hommes à travailler à temps partiel
À temps plein les femmes gagnent encore que 89, 5% du salaire hebdomadaire moyen des hommes

En 2018, 147 917 femmes sont prestataires de l’assistance sociale, comparativement à 170 312 hommes.

Les femmes travaillent gratuitement en dehors du marché du travail pour prendre soin des enfants, des membres de la famille.

Elles représentent la majorité des proches aidantes.

Nous demandons de :

Reconnaître pleinement la valeur du travail des femmes en assurant un revenu qui couvre tous les besoins essentiels, notamment, en haussant immédiatement le salaire minimum à 15 $ de l’heure

Pourquoi les femmes marchent ?

Parce qu’elles sont victimes de violences de toutes sortes.

Depuis le début de la pandémie, 13 féminicides liées à la violence conjugale ont eu lieu au Québec, dont 8 dans les dernières semaines.

87,2% des victimes d’agressions sexuelles sont des femmes.

En 2018 une femme est assassinée tous les 2,5 jours au Canada.

Les 43 maisons membres du Regroupement ont hébergé près de 2800 femmes et 2200 enfants en 2018-2019.

Les Femmes brisent le silence avec le mouvement #MeToo.

Les violences faites aux femmes prennent diverses formes que ce soit les violences obstétriques, sur les réseaux sociaux, les ondes radios, les violences économiques…

Nous demandons de :

Reconnaitre toutes les formes de violences faites aux femmes, les dénoncer, et contribuer à leur élimination, notamment en déployant une campagne nationale de sensibilisation en partenariat avec les organismes d’action communautaire autonome offrant des services spécifiques aux femmes et en rehaussant le financement à la mission globale de ces derniers.

Pourquoi les femmes marchent ?

Parce que la planète est en péril.

Il faudrait 4,8 planètes terre si tout le monde consommait comme les Canadiens et Canadiennes.

10 entreprises représentent près de 55,5 % des émissions de l’ensemble du secteur industriel au Québec. Elles polluent près de 2 fois plus que l’ensemble du secteur résidentiel, commercial et institutionnel.

Les femmes qui prennent soin de leur famille sont en lien direct avec la planète terre par la consommation d’eau, de produits alimentaires, et de toute la survie du ménage.

Les changements climatiques affectent les plus vulnérables de la société et les femmes n’y échappent pas. La crise écologique et les inégalités sociales font les mêmes victimes que le système capitaliste.

La pandémie reflète la nécessité de construire des communautés résilientes à l’écoute des femmes si l’on veut affronter la crise climatique.

Nous marcherons tant que toutes les femmes ne seront pas libres !

Femmes autochtones

Parce que nous sommes solidaires envers nos sœurs autochtones !

NOUS EXIGEONS ET RÉCLAMONS :

Justice pour la réparation et respect des droits des femmes et des filles autochtones ;

Fin des pratiques policières de profilage racial et d’interpellation (femmes autochtones 11 fois plus à risques que femmes blanches d’être interpellées) ;
Réparation pour la stérilisation forcée des femmes autochtones ;

Mesures concrètes pour sécuriser la vie et le quotidien des femmes autochtones.

NOUS RECOMMANDONS :

L’attribution de ressources humaines et financières aux organismes et communautés qui luttent pour sécuriser les milieux de vie ;

L’encadrement et la formation sur le respect des droits des femmes autochtones pour les corps policiers canadien et québécois ;

La mise en place de mécanismes de réparation en collaboration avec les associations et groupes représentant les femmes et communautés autochtones ;

La sensibilisation de la population québécoise afin de déconstruire les préjugés et de lutter contre le racisme envers la population autochtone.

La Coalition régionale de la Marche mondiale des femmes de Québec se réunit pour le 24 heures d’actions féministes

« Relier nos voix et nos forces »

Au coin des rues St-Jean et Honoré-Mercier

Samedi le 24 avril à 12h (midi)

En solidarité avec toutes les femmes pour une justice.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Féminisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...