Édition du 31 mars 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Politique canadienne

Pourquoi nous portons un coquelicot blanc !

Le Collectif Échec à la guerre mènera, cet automne, sa deuxième campagne annuelle du coquelicot blanc, à l’occasion du Jour du Souvenir.

Porter le coquelicot blanc est un geste simple que nous posons dans le but de commémorer l’ensemble des victimes de la guerre et d’inscrire cette commémoration dans notre volonté d’en finir avec la guerre et avec ses faux prétextes.

L’histoire et le sens à donner à la campagne du coquelicot blanc sont présentés sommairement dans un autre document : cliquez ici.

Notre objectif n’est pas :

* d’antagoniser les vétérans, les familles de militaires et autres proches qui commémorent la perte d’êtres chers ;
* ni d’opposer le port du coquelicot blanc à celui du coquelicot rouge ;

mais bien :

* d’exercer notre devoir de mémoire envers toutes les victimes de la guerre, dont la très grande majorité sont des civils et non des soldats ;
* de nous dissocier de la tendance des pouvoirs politiques qui saisissent l’occasion du « souvenir » pour justifier les guerres et le militarisme croissant.

CAMPAGNE DE L’AN DERNIER ET OBJECTIFS 2012

L’an dernier, nous avons vendu environ 9 000 coquelicots, principalement dans le Grand Montréal mais aussi dans quelques régions, notamment en Estrie (où le Carrefour de solidarité internationale (CSI) a fait une campagne régionale vigoureuse et distribué environ 750 coquelicots), dans Lanaudière, en Gaspésie. En outre, plusieurs organismes de coopération internationale, une douzaine de syndicats d’enseignants affiliés à la FNEEQ et plusieurs organismes religieux ont activement appuyé la campagne. De plus, la campagne 2011 a obtenu une bonne couverture médiatique.

Cette année, notre objectif concret est de doubler le nombre de coquelicots vendus et d’accroître considérablement la pénétration de la campagne dans toutes les régions du Québec, où nous souhaitons établir le plus grand nombre de dépôts/relais possible. Et la campagne sera menée en nous démarquant du militarisme du gouvernement Harper et de ses plus récentes manifestations : discours belliqueux face à l’Iran, promotion d’un patriotisme militaire en lien avec le bicentenaire de la guerre de 1812, incursions de plus en plus fréquentes de l’armée dans le champ social, la culture et le divertissement.

LE DÉROULEMENT DE LA CAMPAGNE

La campagne sera officiellement lancée au début du mois de novembre. Cependant, elle n’aura de succès que dans la mesure où nous serons nombreux à en avoir été préalablement informés et à s’y être préparés.

Nous vous invitons donc à faire connaître, sans tarder, la campagne au sein de vos réseaux. Le matériel (coquelicots et cartes) est disponible dès maintenant et peut déjà être offert à vos proches, vos amiEs, vos collègues.

Sur le même thème : Politique canadienne

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...