Édition du 29 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Amérique centrale et du sud et Caraïbes

Quel est cet « Haïti » qui appelle à une intervention ?

Ainsi les médias de l’establishment de la côte Est ( des É.-U ) – qui se sont parfois souvenus qu’Haïti est un proche voisin et a été ravagé par des manifestations anti-gouvernementales, une économie défaillante et la violence des gangs – semblent pousser un soupir de soulagement < https://www.pbs.org/newshour/world/haiti-reaches-a-breaking-point-as-the-economy-tanks-and-violence-soars >.

Fairness and Accuracy In Reporting (FAIR), New York, 25 octobre 2022

Traduction : Google+a.c.

Le Washington Post ( 10/11/22 <https://www.washingtonpost.com/opin...> ) a publié un éditorial : « Yes, Intervene in Haiti — and Push for Democracy. » Cela faisait suite à un article de l’autre grand faiseur d’opinion, le New York Times ( 10/7/22 <https://www.nytimes.com/2022/10/07/...> ), dont le grand titre disait : « Haiti Appeals for Armed Intervention and Aid to Quell Chaos. »

Sans entrer dans le fond de ces articles, il est juste de se demander : qui ou quel est cet « Haïti » ?

« Haïti » est-il l’actuel occupant du fauteuil de premier ministre ?

Les manifestations innombrables et parfois violentes contre l’homme illégitime et non élu suggèrent que, non, Ariel Henry n’est pas « Haïti. » L’avocat de la clinique juridique de l’Université de New York et défenseur des droits de l’homme, Pierre Esperance ( Just Security, 7/22/21 <https://www.justsecurity.org/77552/...> ) a qualifié le soutien de l’administration Biden à Ariel Henry, qui est arrivé au pouvoir après l’assassinat du président Jovenel Moise, d’un autre « mauvais choix ». Au lieu de cela, a déclaré Esperance, les États-Unis devraient soutenir « un gouvernement de transition ». » Mais ces propos ont été tenus il y a plus d’un an. Et cela ne s’est pas produit.

Une autre raison pour laquelle la demande d’intervention d’Henry ne représente pas « Haïti » est le fait que l’idée semble en fait avoir été émise « ailleurs ». Le chef de l’Organisation des États américains, Luis Amargo, l’a dit assez crûment dans un tweet du 6 octobre< October 6 <https://twitter.com/Almagro_OEA2015...> > : « J’ai appelé Haïti à demander un soutien urgent de la communauté internationale pour aider à résoudre la crise de sécurité et déterminer les caractéristiques de la force de sécurité internationale. »

Henry a publié « sa » demande le 7 octobre.

Peut-être que cette « suggestion » était déjà dans l’air ?

Juste un jour avant l’avertissement d’Amargo, un certain nombre de législateurs américains ont également demandé à l’administration Biden de mettre fin à son soutien à Henry et de soutenir un plan de transition qui prend en compte « la voix du peuple haïtien, y compris par le biais de groupes tels que l’Accord du Montana . » < https://www.leahy.senate.gov/imo/media/doc/22.10.6%20Haiti.pdf >.

« L’Accord du Montana » représente-t-il Haïti ?

Sans doute, au moins partiellement. L’Accord < The Accord <https://www.csis.org/analysis/haiti...> > est le surnom d’une large coalition de plusieurs dizaines de partis politiques, de syndicats, d’organisations de femmes et de paysans, de chambres de commerce et d’organisations religieuses protestantes et catholiques. Le jour même où Henry a demandé une « force militaire spécialisée », l’organisation a publié une déclaration s’opposant à toute intervention étrangère, en qualifiant Henry de « traître » < https://twitter.com/BSA_Montana3008/status/1578750939317825538?s=20&t=j96hNSiGK5NslB41m1VPFg >.

« L’histoire nous enseigne qu’aucune force étrangère n’a jamais résolu les problèmes d’aucun peuple sur terre », lit-on dans le communiqué de presse.

Il y a à peine un mois, un membre du groupe anti-corruption Nou Pap Dòmi, également membre de l’Accord, était à Washington. Témoignant devant la commission des affaires étrangères de la Chambre ( 9/29/22 <https://docs.house.gov/meetings/FA/...> ), Velina E. Charlier a rejeté l’intervention étrangère. (...)

*Suite et photos sur :* https://fair.org/home/who-is-this-haiti-thats-appealing-for-intervention/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Amérique centrale et du sud et Caraïbes

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...