Édition du 17 novembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Quelle transition écologique voulons-nous pour le Québec post-covid ? Et comment financer cette transition ?

Mercredi 3 Juin de 19h à 21h, nous aurons le plaisir de discuter des ces questions avec 4 panélistes qui nous parleront de la situation autochtone, de la transition juste et sobre et de la planification démocratique nécessaire pour sortir de la crise et construire un Québec plus résilient et juste.

Panélistes invité.e.s :
Alisha Tukkiapik : responsable de la Commission nationale autochtones de QS
Gabriel Rompré : responsable de la Commission thématique économie de QS
Yves-Marie Abraham : Professeur au Service de l’enseignement du management à HEC Montréal
Audrey Laurin-Lamothe : docteure en sociologie et chercheure à l’IRIS

Les présentations des panélistes seront suivi d’une courte période de questions et d’une longue période d’échange et débats entre les participants.

Pour se joindre à la vidéoconférence : https://global.gotomeeting.com/join/905086293

Vous pouvez aussi appeler à l’aide de votre téléphone.
Canada : +1 (647) 497-9373
Code d’accès : 905-086-293

Organisée par le Réseau Militant Écologiste (RMÉ) de Québec Solidaire, cette 4e et dernière conférence-débats du RMÉ se veut une contribution à la révision du plan de transition Maintenant ou jamais présenté par Québec solidaire à la population lors des élections de 2018.
Nous y discuterons, entre autres, des questions suivantes :

Quels sont les besoins économiques et politiques des Inuits et des Premières Nations actuellement (Covid et Post-Covid ) ? Comment peuvent-ils profiter de la relance post-covid pour instaurer une économie démocratique et juste pour les populations ? Quel genre d’économie veulent-ils ou devraient-ils développer pour donner le contrôle à la population ? (propriété privée, étatique, collective, Coop, OBNL, etc. ?) Comment mobiliser les peuples autochtones pour ce faire ?

Comment distinguer une économie décroissantiste et sobre en énergie d’une économie de crise (chômage massif, fermetures et faillites, baisse de salaires etc.) ? Quels secteurs de l’économie seraient appelés à croître ou à décroître ? Comment situer les volontés du capital de développer l’économie numérique ou algorithmique ? Quels pourraient être le rôle de l’état québécois et les formes de participation démocratique de la population dans ce processus ?

Comment financer cette transition ? Banque d’état, nationalisations des banques et des secteurs de l’économie, rééquilibrage de l’économie, planification étatique. Quels seraient les effets sur l’économie et la population du Québec ?

Que propose Québec Solidaire au sujet du financement de la transition de l’économie ? Paliers d’imposition plus progressifs, taxes, bonus-malus, emprunts, règlementation plus sévère, bourse du carbone, etc. ? Que disent le programme de QS et le plan de transition Maintenant ou jamais à ce sujet ?

Biographie des participant.e.s :

Alisha Tukkiapik : âgée de 28 ans, Alisha est travailleuse communautaire à Kuujjuarapik au Nunavik. Elle a été candidate de Québec solidaire dans la circonscription d’Ungava aux élections de 2018. Elle assume la responsabilité de la Commission nationale autochtone (CNA) et siège, à ce titre, au comité de coordination national (CCN) de Québec solidaire. Peux-tu l’ajouter ? Qu’arrive-t-il de la vidéo de la 3e conférence ??

Gabriel Rompré : est responsable de la Commission thématique sur l’économie, la fiscalité et la lutte à la pauvreté de Québec Solidaire. Détenteur d’une maîtrise en sociologie et d’une maîtrise en administration des affaires, il se spécialise en mesure de l’impact social des politiques publiques au sein de l’Unité pour l’impact et l’innovation du Gouvernement du Canada.

Yves-Marie Abraham : professeur à HEC Montréal, où il enseigne la sociologie de l’économie et mène des recherches sur le thème de la décroissance. Ses travaux sur les fondements sociaux de la réalité économique l’ont amené à s’intéresser de près à l’"objection de croissance". Il a dirigé notamment la publication d’un ouvrage collectif sur le sujet : Décroissance versus développement durable. Débats pour la suite du monde (Écosociété, 2011), et créé l’un des premiers cours universitaires sur la "décroissance soutenable".

Audrey Laurin-Lamothe : est docteure en sociologie et professeure adjointe au Département de science sociale de l’Université York à Toronto, où elle enseigne au programme Business & Society. En 2019, elle a publié Financiarisation et élite économique au Québec aux Presses de l’Université Laval. Ses recherches antérieures ont porté sur la Caisse de dépôt et placement du Québec, les inégalités sociales, la rémunération des hauts dirigeants d’entreprise, la stagnation des salaires, la fiscalité québécoise et le management dans les organisations postfordistes.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...