Édition du 24 novembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Blogues

Le blogue de Régine Laurent

Syndicats et élections fédérales

Si vous ne vous êtes déjà prévalu de votre droit de voter la fin de semaine passée, lors du vote par anticipation, vous serez ultimement invitée à le faire le lundi 19 octobre prochain. Bien qu’il ne soit pas de mon intention de vous guider dans ce choix démocratique qui est le vôtre, je crois qu’une mise au point s’impose quant à l’importance, pour une organisation syndicale comme celle que je représente de s’intéresser de très près à ce que proposent les différents partis.

Certains groupes et individus hostiles à ce que la voix des travailleurs se fasse entendre s’emploient avec beaucoup d’énergie à dénoncer ce « débordement » du champ syndical. Pour eux, un syndicat devrait exclusivement s’en tenir à la négociation et à l’application de sa convention collective, et toute intervention en dehors de ce champ d’action ne constitue ni plus ni moins qu’un détournement de fonds syndicaux à des fins partisanes.

À ceux qui sont de cet avis, je me dois de répondre qu’il n’y a rien, dans la journée de travail d’une professionnelle en soins qui n’est pas directement lié aux décisions prises par les élues. Et bien qu’il s’agisse là d’une évidence en ce qui a trait aux élus de l’Assemblée nationale du Québec, je peux affirmer la même chose au sujet des élus qui nous représentent à Ottawa.

Que ce soit l’organisation des soins et des services, le champ d’exercice professionnel, l’état de santé des patient-e-s ou l’opportunité d’offrir des soins de santé sécuritaires, tout cela est très largement conditionné par les décisions politiques, les orientations et les idéologies véhiculées par les partis politiques et plus particulièrement par celui qui formera le prochain gouvernement.

Les conditions de travail que nous propose le présent gouvernement élu au Québec dépendent de ses orientations budgétaires qui sont à leur tour influencées par les orientations budgétaires prises par le gouvernement fédéral. N’en déplaise à ceux qui souhaitent qu’on se taise, faut-il vraiment justifier qu’un financement adéquat de la santé par le gouvernement fédéral faciliterait l’adoption de ratios professionnelle en soins/patient-e-s assurant la sécurité des soins ? Que le renforcement de la Loi canadienne sur la santé permettrait de freiner la privatisation des soins de santé ? Que la multiplication des accords commerciaux négociés par le gouvernement fédéral risque de compromettre la possibilité d’offrir des soins et des services publics de santé ?

Parce que la FIQ défend avec énergie et passion les professionnelles en soins autant que les patient-e-s, elle continuera d’agir sur toutes les tribunes où les décisions se prennent et où l’on peut changer et améliorer leur quotidien. Rester les bras croisés alors que se prennent sur la colline du Parlement à Ottawa des décisions qui ont une incidence sur l’avenir de la santé serait irresponsable.

Pour toutes ces raisons, je vous invite d’abord, si ce n’est pas encore fait, à prendre connaissance de la brochure d’information que nous avons élaborée afin de vous permettre de mieux comprendre les enjeux de la présente campagne électorale. Ensuite, je vous rappelle de ne pas oublier d’aller voter lundi prochain.

C’est votre droit, c’est votre responsabilité !

Régine Laurent

Présidente

Porte-parole officielle de la Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec.

Responsable : Communication-Information

Parcours syndical et professionnel

Diplômée du Collège du Vieux-Montréal en soins infirmiers

Infirmière depuis 1980 à l’Hôpital Santa Cabrini

Militante syndicale depuis 1984

Secrétaire au sein du comité exécutif de la FIQ de 1991 à 2001

Militante syndicale locale à l’Hôpital Santa Cabrini de 2001 à 2005

Présidente de l’Alliance interprofessionnelle de Montréal (AIM) de 2005 à 2009

Présidente de la FIQ depuis juin 2009

Sur le même thème : Blogues

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...