Édition du 20 septembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Le mouvement des femmes dans le monde

*Au Brésil, Lula plaide pour la légalisation de l’avortement

Malgré la pression des groupes religieux, l’ex-président de gauche dénonce les lois patriarcales et entend faire de l’IVG un « problème de santé publique », alors que 20 000 mineures accouchent chaque année. Un marqueur dans la lutte contre l’extrême droite.

tiré de : L’Humanité, France, le vendredi 8 avril 2022*

Par Lina Sankari

Invoquer Dieu avant d’agresser son prochain, rien d’antinomique au Brésil. Ce 16 août 2020, à Recife ( Nord-Est ), des militants évangéliques et catholiques, soutenus par des députés conservateurs, s’en prennent au personnel médical et tentent de forcer la porte d’un hôpital où une fillette de 10 ans a rendez-vous pour un avortement après avoir été violée par son oncle. Repoussé par la police militaire, le groupe note l’immatriculation de la voiture qui a transporté la petite fille jusqu’au centre hospitalier, laquelle s’était déjà vu refuser l’interruption volontaire de grossesse ( IVG ) dans l’État d’Espirito Santo.

La religion est depuis plusieurs années un instrument de mobilisation au cœur du pays-continent, mais l’accession de l’extrême droite au palais du Planalto en 2018 a donné un puissant relais aux causes les plus rétrogrades. En 2020, un décret durcissait ainsi la législation sur l’accès à l’avortement pour les victimes de viol ;le gouvernement a toutefois été contraint de retirer l’obligation pour le personnel soignant de proposer à la femme de voir l’embryon ou le fœtus par échographie.

C’est dans ce Brésil qui n’autorise l’IVG qu’en cas de viol, danger pour la vie de la femme ou problèmes congénitaux graves du fœtus que l’ex-président de gauche Lula da Silva a défendu le droit à un avortement légal et gratuit lors d’un débat organisé par la Fondation Perseu-Abramo et la Fondation Friedrich-Ebert. Le favori à l’élection présidentielle d’octobre prochain a exhorté à faire de la question un « problème de santé publique » alors que l’on compte en moyenne six hospitalisations quotidiennes pour avortement chez les enfants de 10 à 14 ans. « Toute grossesse chez des filles de moins de 14 ans est le résultat d’un viol sur personne vulnérable », précise l’organisation Grupo Curumim < https://grupocurumim.org.br >, qui rappelle que plus de 20 000 mineures accouchent chaque année.

*Le marché noir comme seul recours*

Dans le sillage des puissants mouvements féministes qui agitent le sous-continent ces dernières années, de la légalisation de l’avortement en Argentine ou de sa dépénalisation au Mexique et en Colombie, Lula dénonce le système patriarcal et l’impossibilité pour les femmes de disposer de leur corps. Il pointe ainsi une certaine « idée de la famille » portée par les institutions brésiliennes selon laquelle « l’autorisation d’un homme » est nécessaire avant toute intervention. Comme partout, l’absence d’un parcours sécurisé pour la pratique d’un IVG pénalise d’abord les classes populaires, pour qui le marché noir est le seul recours. «  Ici, au Brésil, des femmes pauvres meurent en tentant d’avorter quand la dame peut avorter à Paris ou à Berlin !  » martèle le probable candidat du Parti des travailleurs.

La position n’a pas manqué de faire réagir l’entourage du président Jair Bolsonaro. L’ancienne ministre de la Femme et de la Famille Damares Alves a expliqué sans rougir que Lula avait toujours défendu « la culture de la mort ». Avant d’ajouter : « Lors des prochaines élections, notre objectif sera de protéger la vie dès la conception avant la mort d’enfants innocents. » Mourir en avortant ou gâcher l’avenir de milliers de femmes aux grossesses non désirées, l’extrême droite n’a en revanche aucun problème avec ça.

* https://www.humanite.fr/monde/bresil/au-bresil-lula-plaide-pour-la-legalisation-de-l-avortement-745466 <https://www.humanite.fr/monde/bresi...>

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Le mouvement des femmes dans le monde

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...