Édition du 14 septembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Santé

Indexation des remboursements pour les déplacements médicaux - « C'est à croire que la CAQ méprise les gens des régions » - Émilise Lessard-Therrien

QUÉBEC, le 11 mai 2021 - La députée de Québec solidaire responsable du développement régional et des affaires municipales, Émilise Lessard-Therrien, demande au gouvernement de retourner faire ses devoirs et de revoir à la hausse l’indexation des remboursements pour les déplacements médicaux.

« Ça a pris plus de 10 ans avant que cette indexation soit finalement annoncée, on ne peut pas se permettre de gâcher cette occasion. Cette nouvelle n’est pas seulement insultante pour les gens des régions, elle est méprisante ! » dénonce la députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue.

Rappelons que le ministre a annoncé que l’indemnité kilométrique, après un déductible de 200 kilomètres, passe de 13¢/km à 20¢/km, ce qui constitue une augmentation nettement insuffisante. Pourtant, dans la fonction publique, on estime le coût de couverture des frais d’essence et d’usure du véhicule d’un·e employé·e à 49¢/km. Le ministre Dubé doit expliquer la grande disparité entre ces montants.

« Le remboursement pour les frais quotidiens, qui incluent l’hébergement et tous les repas, passe de 75$ à...108$ ! Il faut croire que le ministre n’a jamais loué de chambre d’hôtel à Montréal et n’a jamais mangé au restaurant pour prendre une telle décision. Je ne vois pas d’autre explication. C’est encore une démonstration flagrante de la déconnexion de la CAQ face à la réalité des citoyens », affirme Émilise Lessard-Therrien.

Pour certaines régions, les gens doivent parcourir des centaines de kilomètres pour obtenir des services de santé qui ne sont pas disponibles dans leur région.

« Non seulement on n’a pas tous les services dans nos régions, mais en plus, quand on doit les recevoir dans les grands centres, on doit payer une partie des frais de notre poche. En résumé, le gouvernement nous dit qu’on vaut moins que les autres citoyen·ne·s du Québec », ajoute la députée.

Une mesure qui accentue encore les inégalités sociales

La députée craint que cette faible indemnisation décourage les gens des régions de se déplacer pour obtenir les soins médicaux dont ils ont besoin, ce qui pourrait être très dommageable pour leur santé. Elle rappelle aussi que ce sont encore les personnes les plus démunies qui seront les plus impactées par cet écart entre le coût réel de déplacement et le remboursement offert.

« Ma plus grande crainte dans tout ça, c’est que les personnes les plus vulnérables se privent de soins de santé parce qu’elles n’en ont pas les moyens. Déjà, devoir prendre deux jours de congé simplement pour le transport, ce n’est pas évident pour tout le monde. La moindre des choses serait de rembourser convenablement les déplacements et les frais de subsistance. Ça devrait être le strict minimum pour que tous aient un accès égal au système de santé », conclut la députée solidaire.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Santé

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...