Édition du 21 mai 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Canada

Les Chefs de Premières Nations en Colombie-Britannique appuient Jody Wilson-Raybould

(Territoire Salish de la côte / Vancouver, C.-B. - 1 mars 2019) Cette semaine, l’ancienn procureure générale, Jody Wilson-Raybould, a démontré son engagement inébranlable envers la justice et la vérité, des qualités qui ont fait d’elle une dirigeante forte et respectée des peuples autochtones. Devant le comité de la justice de la Chambre des communes, Wilson-Raybould a témoigné de manière succincte et méticuleuse.

« L’annonce par Jody Wilson-Raybould qu’une campagne de « menaces voilées » et de « pression soutenue » a été menée par de hauts responsables du bureau du Premier ministre afin de lui forcer la main dans l’affaire SNC-Lavalin est inquiétante et témoigne d’un gouvernement gravement compromis », a déclaré le Grand chef Stewart Phillip, président de l’Union des chefs indiens de la Colombie-Britannique (UCICB). « Le gouvernement Trudeau ne s’appuie pas sur les piliers de la justice et de la vérité, mais plutôt sur la cupidité et la partisanerie - un gouvernement qui a toujours favorisé les entreprises avant le bien-être et les droits des peuples autochtones. L’UCICB soutient sans équivoque Jody Wilson-Raybould et dénonce les efforts inappropriés du gouvernement Trudeau visant à miner son pouvoir discrétionnaire en matière de poursuites en vue d’obtenir un accord de poursuite suspendu pour SNC-Lavalin. »

Le chef Bob Chamberlin, vice-président de l’UCICB, a déclaré : « L’ignorance volontaire de Justin Trudeau dissimule la façon dont il est personnellement et directement lié aux accusations d’ingérence politique excessive et les Canadiens auront de la difficulté à croire que lui et son personnel ont toujours agi « de manière professionnelle et appropriée » maintenant que Jody Wilson-Raybould a fourni son témoignage. Je ne peux pas dire à quel point je suis fier de l’intégrité, de la détermination et du dévouement à la justice dont a fait preuve Jody Wilson-Raybould. Nous respectons sa force et son intégrité. »

« L’UCICB continuera d’honorer l’engagement de Jody Wilson-Raybould à jouer son rôle de procureur général en tant qu’administrateur de la justice indépendant et impartial qui ne cèdera pas à la corruption et la coercition », a déclaré Kukpi7 (Cheffe) Judy Wilson, secrétaire-trésorière de l’UCICB. « C’est très préoccupant que le cabinet du Premier ministre n’ait toujours pas libéré Mme Wilson-Raybould de certaines des contraintes qui l’empêchent de parler des communications ou des événements survenus après le remaniement ministériel, le temps écoulé entre sa nomination comme ministre des Anciens Combattants et sa démission du poste. Nous demandons à Justin Trudeau et au cabinet du Premier ministre d’émettre un nouveau décret qui lève toutes les contraintes susceptibles d’étouffer le témoignage complet et véridique de Wilson-Raybould dans l’affaire SNC-Lavalin. »

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Canada

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...