Édition du 24 mai 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Débats : quel soutien à la lutte du peuple ukrainien ?

Manifeste internationaliste contre la guerre

La guerre criminelle lancée par l’impérialisme russe contre l’Ukraine est la menace la plus grave pour la paix mondiale depuis la fin de la guerre froide. Elle rapproche le monde d’une conflagration mondiale comme jamais depuis les initiatives de paix de Mikhaïl Gorbatchev.

Le principal responsable de cette dangereuse évolution est l’impérialisme américain, qui a profité de la chute de l’Union soviétique pour consolider son réseau militaire mondial, étendre sa présence dans diverses régions du monde et lancer des guerres d’invasion en Afghanistan et en Irak. Washington a favorisé en Russie et en Europe de l’Est l’adoption d’un programme néolibéral brutal qui a créé les conditions d’une dérive d’extrême droite dans la plupart de ces pays, notamment en Russie où il a soutenu le coup d’État antidémocratique de Boris Eltsine en 1993.

Souligner cette responsabilité historique du vainqueur de la guerre froide n’exonère en rien le gouvernement d’extrême droite de Vladimir Poutine de ses ambitions expansionnistes grand-russes, de sa propre poussée militariste et de son interventionnisme réactionnaire mondial accru et, surtout, de son invasion meurtrière de l’Ukraine, l’invasion la plus brutale d’un pays par un autre depuis l’invasion américaine de l’Irak.

En plus de la terrible dévastation et de la mort qu’elle a apportées à l’Ukraine, l’invasion russe a stimulé l’élan militariste mondial et revigoré l’OTAN après des années d’obsolescence. Elle est saisie comme une opportunité pour une forte augmentation des dépenses militaires au profit des complexes militaro-industriels. Cela se produit à un moment où les gouvernements de l’OTAN eux-mêmes ne cessent de souligner que la force de la Russie a été très surestimée, comme l’a prouvé l’héroïque résistance ukrainienne, et où les dépenses militaires des États-Unis représentent à elles seules près de 40 % du total mondial, trois fois celles de la Chine et plus de douze fois celles de la Russie.

En tant que forces anticapitalistes, nous sommes autant solidaires de la résistance du peuple ukrainien que radicalement opposés à cette poussée militariste mondiale. Nous défendons donc de manière indivisible les revendications suivantes :
- Le retrait immédiat et inconditionnel des troupes russes d’Ukraine.
- Soutien à la résistance ukrainienne et à son droit d’obtenir les armes dont elle a besoin pour sa défense, quelle que soit la source disponible.
- Soutien au mouvement anti-guerre russe
- La Russie doit être contrainte de payer des réparations pour ce qu’elle a infligé à l’Ukraine.
- Non à toute augmentation des dépenses militaires - nous nous engageons à lancer, dès la fin de cette guerre, une nouvelle campagne pour le désarmement mondial, la dissolution de toutes les alliances militaires impérialistes et une architecture alternative de sécurité internationale basée sur l’état de droit.
- Ouvrir les portes de tous les pays à tous les réfugiés fuyant les guerres dans n’importe quelle partie du monde.

Signataires :

Mouvement Socialiste Russe (RSD) - Russie
Mouvement Social (Sotsialny Rukh) - Ukraine
Liberation Road - USA

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Débats : quel soutien à la lutte du peuple ukrainien ?

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...