Édition du 2 mars 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Les gilets jaunes

Parole de Gilet Jaune

Retrouver du bonheur en consommant moins et par la désobéissance à notre système qui nous pousse à vouloir toujours plus. L’état veut de grandes agglomérations car il sait qu’à l’époque la "vraie" richesse était dans nos campagnes, nos grands parents ont connu la guerre et géraient différemment leurs finances. Ils dépendaient moins des banques et ne dépensaient que ce qu’ils avaient, à savoir pas grand chose, mais étaient ils plus malheureux que nous ?

Aujourd’hui nous sommes constamment matraqués par la publicité et quoi qu’on en dise c’est elle qui dicte nos vies. Qui dicte (dictature), comme nos gouvernements qui ne veulent même pas ouvrir les yeux sur ce qu’il se passe et préfèrent, en manipulant les médias, donner le moins de crédit possible aux gilets jaunes.

Notre pouvoir est beaucoup plus grand qu’on ne le pense, je ne dis pas que tout le monde peut "plaquer" sa vie du jour au lendemain... enfin ceux qui le peuvent je leur conseille vivement ! Pour les autres essayez de voir plus loin, donnez vous des objectifs (simples à atteindre au début, il faut en moyenne 21 jours à un être humain pour changer "d’habitudes"), est ce que votre vie telle qu’elle est aujourd’hui vous convient ? Quels sont les moyens à votre disposition pour envisager petit à petit une diminution de ses propres besoins ?

De mon point de vue nous avons tout à gagner à réinvestir nos campagnes, développer les circuits courts mais surtout en mettant en place tous les moyens pour ne pas dépendre de l’état, cultiver ses légumes, fruits, avoir des poules, récupérer l’eau, toilettes sèches, panneaux solaires ou éoliennes... Tout en continuant de soutenir le maintient des services publics nécessaires à nous tous, hôpitaux, écoles, transports... (enfin surtout mettre un terme au démantèlement programmé par les états de toutes les aides sociales obtenues par nos ainés après de nombreuses luttes).

Je suis d’accord qu’une grande majorité des gens jugent ces raisonnements de "doux rêveur" ou "utopiste", mais ce sont de ces mêmes utopies que sont nées la sécurité sociale, l’école gratuite pour tous... La question à se poser est : << Voulez-vous attendre que les autres changent les choses à votre place, ou vous sentez-vous capable de commencer à initier un changement propre à ce qui vous touche vraiment ?>>

A savoir le confort de conserver nos acquis et de ne pas se remettre en cause sur des questions des plus basiques ? Pouvons-nous encore aujourd’hui en 2019 continuer de pisser dans la même eau que nous buvons ?

Il nous sera indispensable, plutôt que d’essayer de nous rassembler pour savoir comment reprendre les milliards des différents GAFA, industriels, banques, qui de toute façon auront toujours une longueur d’avance sur nous (jusqu’à la prochaine bulle...), d’essayer de modifier nos comportements, ils nous prennent pour des imbéciles car nous continuons d’alimenter leur système, à nous d’être plus intelligents qu’eux en renonçant à certains de nos "privilèges". 

Développons entre nous des logements autonomes, réinvestissons nos campagnes, nos conseils municipaux, nos associations. L’intelligence collective permettra de propager l’idée que le bonheur est à portée de main, et n’est pas dans le toujours consommer plus, pour autant qu’on veuille bien se donner les moyens d’y arriver.

Ils sont "emprisonnés" dans leurs belles tours d’ivoires, laissons les, quand viendra leur fin de vie, ils ne pourront pas manger leur argent, se refaire une éternelle jeunesse à coups de bistouris, il pourrissent leurs âmes à mesure qu’ils accumulent leurs milliards, vivons simplement et sobrement entourés des gens que l’on aime, ils nous le rendront cent fois !

La quête perpétuelle de l’être humain à vouloir se réaliser n’est égale pour personne mais les bien pensants en sont tous arrivés aux mêmes conclusions, soignons notre corps autant que notre âme, changeons nous avant de vouloir changer les autres (ceux qui ne veulent pas mettre leur gilet jaune par exemple, ainsi que ceux qui ne le mettront jamais).

Salutations

Julien, ébéniste, 35 ans. Toulouse

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Les gilets jaunes

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...