Édition du 21 juin 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Première à l'aide juridique : Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

MONTRÉAL, le 27 juin 2022 - Pour la première fois, des avocates et avocats de l’aide juridique du public et du privé unissent leurs voix pour demander au ministre de la Justice du Québec, Simon Jolin-Barette, d’intervenir rapidement afin d’assurer la stabilité de l’accès à l’aide juridique. Les membres de la nouvelle coalition se sont réunis à cette fin, aujourd’hui à Montréal, devant le palais de justice.

Ce sont donc les avocates et avocats de l’aide juridique de Montréal-Laval, des Laurentides et de Lanaudière ainsi que du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie, syndiqués à la CSN, qui sont tous en grève aujourd’hui pour exiger le maintien de la parité avec les avocats de la Couronne. Des représentantes et représentants de toutes ces régions sont venus manister devant le Palais de justice de Montréal.

Des avocats en pratique privée, qui refusent de faire avancer leurs mandats de l’aide juridique pour une période de deux jours, étaient à leurs côtés, à Montréal, pour demander une révision urgente des tarifs qu’ils reçoivent pour les mandats de l’aide juridique.

Les avocates et avocats de l’aide juridique n’acceptent pas de s’entendre sur de nouvelles conditions de travail tant que celles-ci n’assurent pas clairement le maintien de la parité avec les avocates et avocats de la Couronne. Or, ceux-ci ont obtenu des augmentations de 10 % sur quatre ans, alors que le gouvernement n’offre que 6 % sur trois ans aux avocats de l’aide juridique. On croyait pourtant le dossier de la parité réglé depuis 2019 !

« Pour le moment, le Conseil du trésor fait de vagues promesses et nous demande un acte de foi plutôt que d’offrir un engagement clair », déplore Justine Lambert-Boulianne, présidente du Syndicat des avocates et avocats de l’aide juridique de Montréal et de Laval.

Le maintien d’une disparité de traitement rendra très difficile le maintien d’un réel accès à la justice pour toutes les personnes qui ont besoin de l’aide juridique. Parmi ces personnes, notons entre autres les victimes de violence conjugale ou sexuelle, les jeunes vulnérables et les groupes autochtones. Pour chacun de ces groupes, le gouvernement a pris de nouveaux engagements (Rebâtir la confiance, Commission Laurent) pour lesquels les avocates et avocats de l’aide juridique jouent déjà ou devront bientôt jouer un rôle encore plus grand. « S’assurer d’une stabilité à l’aide juridique est plus que jamais essentiel », insiste d’ailleurs Dominique Daigneault, présidente du Conseil central du Montréal Métropolitain (CCMM-CSN).

Contexte d’inflation

« L’offre de 6 % sur trois ans est non seulement inéquitable, mais elle est totalement insuffisante dans le contexte actuel d’inflation », ajoute Danny Roy, président de la Fédération des professionnèles qui regroupe trois syndicats de l’aide juridique.

Coalition avec les avocats de la pratique privée

Il y a près d’un an, un groupe de travail indépendant a déposé plusieurs recommandations auprès du ministère de la Justice. Parmi celles-ci, se trouvait la réforme de la structure tarifaire de l’aide juridique, incluant des augmentations urgentes. « Sans un ajustement rapide des tarifs, il deviendra de plus en plus difficile de trouver des avocats qui acceptent les mandats de l’aide juridique, ce qui risque de retarder encore plus de causes », affirme Marie-Pier Boulet, présidente de l’Association québécoises des avocats de la défense (AQAAD).

Notons par ailleurs que certains syndicats d’avocates et avocats de l’aide juridique représentés par la FAAJQ ont également refusé les dernières offres jugées trop floues du Conseil du trésor.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...