Édition du 27 février 2024

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Arts culture et société

Présenté au Centre d’art et essai de la Cinémathèque québécoise :Notre-Dame-de-l'Arsenic

Les projections seront suivies d’une discussion avec les réalisateurs et producteurs.

Le film a pour épicentre le quartier Notre-Dame à Rouyn-Noranda, qui se retrouve sous les feux de la rampe grâce à une série de révélations qui font la lumière sur les impacts des émissions toxiques de la Fonderie Horne. Il donne la parole à la députée abitibienne Émilise Lessard-Therrien et à l’artiste Richard Desjardins, originaire du quartier Notre-Dame, et à plusieurs citoyen·ne·s.

À travers les yeux d’ex-travailleur·euse·s, de militant·e·s, de médecins, de mères et de pères, les portes de la ville s’ouvrent l’une après l’autre. Dans une quête pour découvrir ce qui a permis à la multinationale Glencore de faire pleuvoir de telles quantités d’arsenic, de plomb et de cadmium sur leur ville d’enfance, ils et elles se questionnent sur leur avenir. Doivent-ils et elles partir et ainsi abandonner leur communauté ? Un sentiment d’injustice et de révolte s’empare des protagonistes qui se sentent pris en otage en déterrant tous ces faits enfouis depuis trop longtemps.

Voir la bande-annonce.

Christian Mathieu Fournier

Christian Mathieu Fournier fait ses débuts dans le cinéma documentaire avec Maudite machine ! (2002), un portrait humain sur l’univers des joueurs compulsifs à la loterie vidéo-poker. Il réalise ensuite Make money, salut bonsoir ! (2004), Léandre Bergeron : avec conviction sans espoir (2008) et Nallua (2015), portant sur deux femmes inuites qui reviennent sur les lieux d’une tragédie qui a décimé leurs proches en 1943. Avec Nadine Beaudet, il coréalise La maison des Syriens (2017) et sa suite, Les Syriens et Portneuf : une histoire d’accueil (2020). En 2021, il réalise Jamais je ne t’oublierai, une incursion unique et privilégiée sur le quotidien vécu au cœur du CHSLD du village de Saint-Casimir.

Martin Frigon

Martin Frigon a produit et réalisé une foule de projets documentaires pour le cinéma, la télévision et divers organismes des milieux culturel et syndical. Parmi ses réalisations, on compte Make Money, Salut, bonsoir ! (2004), Mirages d’un Eldorado (2008), La Grande Invasion (2012) et Main basse sur la ville (2018). Outre ses occupations de documentariste, il se passionne pour la parole, la critique sociale et l’histoire. Il a été conférencier et lecteur dans le cadre d’événements publics tels que le « Moulin à paroles » (Plaines d’Abraham) et « Nous sommes arrivés à ce qui commence » (Monument-National).

Le documentaire Notre-Dame-de-l’Arsenic sera présenté à DOC Humanité le 15 avril à 22h30 et disponible par la suite sur Tout.tv

Il sera également présenté aux Grands Reportages (RDI) en mai.

Centre d’art et essai de la Cinémathèque québécoise (CAECQ)

Le Centre d’art et essai de la Cinémathèque québécoise (CAECQ) a pour mission de programmer prioritairement des documentaires et des fictions indépendantes québécoises, mais également des documentaires internationaux, des films d’animation et des films étrangers sous-titrés en français en privilégiant les occasions de rencontres entre le public et les artisans des films. Sa programmation est présentée conjointement à celle de la Cinémathèque québécoise sous la mention Nouveautés.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Arts culture et société

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...