Édition du 19 mars 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Québec solidaire soutient l’appel à la grève pour le climat lancé par les étudiantes et étudiants du Québec.

15 mars 2019

Canicules, vagues de froid, sécheresses, pluies diluviennes, fonte des calottes glaciaires, gigantesques incendies de forêt, extinction rapide de nombreuses espèces animales, la situation est désastreuse. Aujourd’hui, nous sommes au bord de l’abîme. Les scientifiques n’en finissent plus de sonner l’alarme.

Mais les multinationales refusent de lâcher leurs stocks d’énergies fossiles et leurs équipements. Les banques et les caisses de retraite refusent de laisser tomber leurs capitaux placés dans ces stocks. Ils n’ont qu’une seule préoccupation, faire toujours plus d’argent. Les gouvernements contribuent à ce désastre. Le gouvernement Trudeau affirme défendre l’environnement et lutter pour la réduction des GES, mais il subventionne grassement les entreprises pétrolières. Il a même acheté un pipeline pour permettre la vente du pétrole sale tiré des sables bitumineux sur le marché international. Au Québec, le gouvernement Legault soutient la construction d’un gazoduc et d’une usine de liquéfaction. Il se montre sourd aux demandes de la population de faire de la lutte aux changements climatiques une priorité.

C’est face à ce comportement irresponsable des multinationales et des gouvernements qui refusent d’agir que des jeunes du Québec ont commencé à se mobiliser et de se joindre au mouvement international de la jeunesse pour le climat. Leur constat est clair : à quoi bon aller à l’école si demain notre monde est détruit ? La situation est désastreuse et il faut agir maintenant. Face à un danger mortel, la jeunesse étudiante a mille fois raison de faire la grève le 15 mars prochain. Comme l’écrit La Planète s’invite à l’université : « La grève est pertinente puisque c’est uniquement en établissant un rapport de force suffisant que le gouvernement et les établissements scolaires nous écouteront. Les grèves dérangent : elles ne peuvent pas être ignorées. »

Québec solidaire soutient activement l’appel à ces grèves.

Québec solidaire appelle ses membres à se mobiliser contre des partis qui refusent de reconnaître le caractère d’urgence de la situation. Québec solidaire soutient les revendications mises de l’avant par le mouvement étudiant : un programme de formation à l’écologie, l’adoption d’une loi qui permettra la réalisation de l’objectif fixé par le GIEC d’une réduction des GES de 50% d’ici 2030 et enfin que les institutions d’enseignement retirent leurs investissements des énergies fossiles.

Nous croyons pour notre part que la lutte pour la justice sociale et pour le basculement climatique est un seul et unique combat. C’est pourquoi nous appelons à la fin des subventions gouvernementales à l’exploitation des énergies fossiles qui doivent demeurer dans le sol, à des investissements massifs pour un transport public électrifié, de qualité et gratuit partout sur le territoire du Québec afin de décourager l’usage de la voiture privée. Nous soutenons des travaux permettant des économies d’énergie et l’agriculture de proximité. Ce sont là des éléments d’un véritable plan de transition que Québec solidaire propose et qu’il est urgent de mettre en œuvre.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...