Édition du 31 janvier 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Syndicats du Canada : nous ne pouvons pas laisser la haine et le racisme continuer à se répandre impunément

Les syndicats du Canada rassemblent depuis longtemps les travailleurs et travailleuses dans la solidarité pour lutter contre le racisme au sein de nos lieux de travail et de nos communautés. Pour marquer la Journée des droits de la personne—observée chaque année le 10 décembre—les syndicats du Canada dénoncent la haine et le racisme et soulignent la voie à suivre indiquée il y a 25 ans à la publication du rapport du Groupe de travail national du CTC contre le racisme intitulé Combattre le racisme : aller au-delà des recommandations.

Ce rapport qui faisait date porte sur le racisme systémique dans les structures syndicales, nos communautés, nos institutions et la société. Il met en évidence les points de vue, les sujets d’inquiétude et les recommandations des militantes et militants syndicaux et communautaires de tout le pays.

« Cette année, le thème choisi par les Nations Unies pour la Journée des droits de la personne est Dignité, liberté et justice pour tous. Nous nous inspirons de ces principes et adoptons une optique antiraciste dans toutes nos activités. Toutefois, bien que des progrès appréciables aient été réalisés dans la défense des droits de la personne et la lutte contre le racisme depuis la publication du rapport du Groupe de travail, nous savons qu’il reste du travail à accomplir pour éliminer le racisme sous toutes ses formes », dit Larry Rousseau, vice-président exécutif du CTC, « et nous devons tous nous engager à conjuguer nos efforts afin de l’accomplir. »

Selon les données récentes de Statistique Canada, la haine a augmenté de façon très marquée au Canada depuis le début de la pandémie de la COVID-19, ce qui souligne le besoin pressant d’accomplir ce travail collectif. De 2019 à 2021, il y eu une augmentation de 72 % des crimes haineux signalés, qui portent principalement sur la religion, la race, l’origine ethnique et l’orientation sexuelle.

« Cette augmentation des crimes haineux déclarés par la police est très inquiétante, et nous savons que ce n’est que la partie émergée de l’iceberg car d’innombrables incidents ne sont pas signalés », affirme Bea Bruske, présidente du CTC. « Les données alarmantes illustrent les effets de la normalisation et de la généralisation de la haine. Nous avons pour responsabilité de travailler ensemble pour contrer la tendance en dénonçant toutes les formes de racisme, de xénophobie, d’islamophobie et d’antisémitisme. »

De plus, le Canada a pour obligation d’en faire plus pour reconnaître son histoire de colonialisme et ses répercussions et réparer les effets que continuent de subir les Premières Nations, Inuits et Métis. Les syndicats du Canada continuent à inciter le gouvernement fédéral à mettre en œuvre tous les appels à la justice que comprend le rapport de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées et les appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation.

Afin de marquer la Journée des droits de la personne et de célébrer les 25 années de militantisme syndical contre le racisme, le CTC tiendra un webinaire le 13 décembre 2022. Cliquez ici pour vous y inscrire.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...