Édition du 24 novembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Amérique centrale et du sud

Au Mexique, une compagnie agro-industrielle a épuisé les réserves en eau du Yucatán

La société Enerall, qui pompe la plus importante réserve d’eau douce du pays, appartient à la famille d’Alfonso Romo, actuel chef de cabinet du président.
Longtemps dirigée par un proche du président mexicain, la société Enerall a bénéficié pendant des années d’une importante concession sur les réserves d’eau du Yucatán. Ses activités ont spolié les petits agriculteurs locaux et causé d’importants dégâts environnementaux.

photo et article tirés de NPA 29

Alfonso Romo Garza, actuel chef de cabinet du président, est le fondateur d’Enerall, une entreprise qui, ces dix dernières années, a obtenu des permis pour exploiter la plus grande nappe d’eau souterraine du Mexique, à des fins d’irrigation agricole dans la péninsule du Yucatán. L’entreprise pompe la plus importante réserve d’eau douce du pays, alors que la quantité moyenne d’eau disponible par an a chuté de 43 %.

Enerall a également fait l’objet d’une enquête pour avoir détruit sans autorisation un puits considéré comme sacré dans la culture maya. [Portée devant la justice], l’affaire s’est soldée par une amende, sans que des poursuites soient engagées, contrairement à ce que préconisaient les spécialistes. En outre, l’expansion d’Enerall n’est pas sans conséquence sur la faune et la flore de la région, et personne ne sait si l’entreprise se conforme aux mesures environnementales.

Un homme d’affaires très connu
Alfonso Romo, l’un des hommes d’affaires les plus connus du Mexique, a quitté Enerall avant de rejoindre l’équipe [du président] Andrés Manuel López Obrador fin 2018, mais la société appartient toujours à sa famille.

En avril 2018, les dégâts écologiques dans la péninsule du Yucatán ont fait l’objet d’une enquête de la Profepa, l’agence fédérale de protection de l’environnement. Les inspecteurs ont découvert un cénote (une formation naturelle semblable à un lac) de 5 500 mètres carrés recouvert de terre, de roches et de boue.

Malgré ces constatations, la Profepa n’a pas saisi le parquet pour examiner s’il s’agissait d’un crime écologique, comme le révèle notre enquête publiée sur la plateforme latino-américaine de journalisme Connectas.

La plus grande réserve d’eau douce du pays
Fondée en 2007, Enerall est la plus grosse entreprise du pays à pomper les nappes phréatiques pour un usage agricole dans la péninsule du Yucatán. Pour étendre ses opérations sur la plus importante réserve d’eau douce du pays, Enerall est intervenue dans la jungle maya sans respecter la flore ni la faune.

L’entreprise a beau avoir promis de prendre onze mesures afin d’atténuer les dégâts environnementaux, on ignore comment ces dernières seront mises en œuvre et quels en seront les résultats… (Payant)

[...] Une enquête du site Connectas.

05/09/2020 Janet Cacelín Alejandro Melgoza Sergio Rincón
Source

https://www.courrierinternational.com/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Amérique centrale et du sud

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...