Édition du 20 août 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

#Breakfree2016 : une vague mondiale sans précédent de mouvements citoyens

L’édition 2016 de Breakfree, « Libérons-nous des énergies fossiles » en français, a vu déferler une vague sans précédent de mouvements citoyens.

Tiré du site de Greenpeace Canada.

Sur 12 jours et 6 continents, partout sur la planète, des personnes se sont mobilisées.

En Allemagne, des milliers de personnes ont occupé la plus grande usine de charbon d’Europe pendant plus de 48h, réduisant sa capacité de production de plus de 80%.

En Afrique du Sud, des centaines de personnes ont organisé une marche de résistance contre l’une des familles les plus puissantes en livrant du charbon à leur porte d’entrée. 

10000 personnes ont défilé contre le projet de construction d’une centrale de charbon à Batangas, aux Philippines.

3000 personnes ont envoyé un message assourdissant au président indonésien à renfort de sifflets, lors d’une manifestation contre le charbon à Jakarta. Quelques jours plus tard, 12 activistes ont escaladé les grues acheminant le charbon à la puissante usine de Cirebon et ont déroulé des bannières invitant à « sortir du charbon, pour une énergie propre et un air pur ».

En Australie, une armada de kayakistes a bloqué l’entrée du port de Newcastle tandis que 70 personnes interdisaient le franchissement d’un passage à niveau, empêchant, pendant plus de six heures, l’entrée au port des chargements de charbon.

À Aliaga en Turquie, 2000 personnes ont manifesté jusqu’aux grilles du plus grand stock de charbon de la région d’Izmir. Les manifestant l’ont entouré d’une ligne rouge géante, appelant à stopper les plans d’expansion du charbon dans le pays.

Sur les côtes Est et Ouest des États-Unis, des dizaines de personnes ont occupé les voies ferrées pendant la nuit afin d’empêcher les « trains bombe » transportant du pétrole de circuler à travers les communautés. À Albany, dans l’état de New York, certains de ces trains passent à moins de 100 pieds des logements sociaux.

Sur les côtes des Territoires Salish à l’extérieur de Vancouver, plus de 800 personnes ont entouré le terminal pétrolier de Kinder Morgan sur terre et sur mer, empêchant toute entrée ou sortie pour la journée.

Et ce ne sont que quelques actions parmi toutes celles qui se sont déroulées.

Des milliers de personnes sont descendus dans les rues, ont occupé des mines, bloqué des lignes de chemin de fer, se sont entravés, ont navigué sur des kayak et fait entendre leurs voix, allant au-delà des moyens classiques de protester. Il s’agissait de trouver des moyens forts et créatifs pour appeler à garder les énergies fossiles comme le charbon, le pétrole, le gaz et les sables bitumineux dans le sol.

Des milliers de personnes dans le monde entier ont ainsi pris le risque de se faire arrêter - souvent pour la première fois - pour revendiquer la nécessité de se libérer du paradigme actuel de l’énergie. Celui-ci conduit la planète vers un futur de changements climatiques catastrophiques et nous nous devons d’accélérer la transition vers un avenir énergétique 100% renouvelables.

L’accélération soudaine et spectaculaire du réchauffement de la planète a permis la montée de cette vague sans précédent de manifestations. Le mois d’avril 2016 a vu tous les records de température être dépassés et ce, pour le septième mois consécutif. Les incendies, alimentés par des températures records, ont fait rage à travers l’Amérique du Nord et la Russie. Et juste cette semaine, il a été rapporté que 5 iles des Salomon ont été englouties par la montée des océans.

À ces signes alarmants avant-coureurs au niveau planétaire s’oppose l’écart croissant entre les ambitions climatiques des gouvernements et l’approbation de nouveaux projets de combustibles fossiles. Le mouvement Breakfree consiste justement à révéler et combler cet écart.

Je ne sais pas si le premier ministre Trudeau suit les hashtags mais j’espère que pour un court laps de temps, ces dernières semaines, il a suivi #breakfree2016. J’espère qu’il a vu défiler les histoires étonnantes de centaines gens courageux de par le monde. Des histoires de personnes qui se tiennent debout, des personnes qui prennent les mesures que nous devons tous prendre. Nous poussons tout le monde à se libérer des combustibles fossiles et d’accélérer la transition vers un avenir énergétique 100% renouvelables.

Le mouvement « Libérons-nous des énergies fossiles » montrent que partout dans le monde les gens sont prêts à agir et que si un dirigeant se mobilise et tient compte des changements climatiques, nous serons là pour le soutenir.

Le temps passe vite, nous n’avons pas une minute à perdre, il faut rétablir l’équilibre.

#Breakfree2016

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...