Édition du 21 juin 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Amérique centrale et du sud

CAP-HAÏTIEN : OPÉRATION VILLE PROPRE À L’INITIATIVE DE L’ARTISTE OKYJEMS

Manque de moyens techniques, problèmes d’insalubrité, d’incivilités, ... la Cité Christophienne roule sous un tas d’ordures. Pour y remédier l’artiste Okyjems lance une opération de propreté et incite chacun à davantage de civisme.

Après avoir survécu plusieurs années aux États-Unis, Ascencio Sévère plus connu sous le pseudonyme Okyjems a changé de vie pour se consacrer à ses passions à savoir art et environnement.

Faisant rimer propreté et citoyenneté, l’ex chanteur de King Posse décide de parcourir les rues de la ville du Cap-Haitien, en récoltant les détritus laissés par terre, où dans les interstices de la ville.

L’artiste engagé contre la pollution, lance un appel à l’engagement citoyen à travers plusieurs supports de communications visant à sensibiliser la population capoise contre l’insalubrité et la dégradation de l’environnement.

“ Je ne voulais pointer personne du doigt. Il va falloir beaucoup de temps pour changer les mentalités. Je ne leur cherche pas d’excuses mais on est tous d’accord que l’on vit dans une société de consommation.

Les gens consomment ! Puis jettent sans se rendre compte de leurs impacts a précisé le chanteur du groupe Anbyans Têt Dwat.

Entraînant avec lui quelques amis, la fine équipe a déjà ramassé plusieurs kilos d’objets en plastiques, mégots, et autres ordures qui étaient dispersés, souvent dans des endroits qu’aucun service de nettoie.

Et l’équipe ne va pas s’arrêter. Pour sensibiliser avec originalité les citoyens à la protection de la nature dans la joie et la bonne humeur.

Les déchets sont en effet toujours trop nombreux dans les espaces publics et altèrent le bien vivre ,donnent une mauvaise image de la ville et alimentent le sentiment d’insécurité, a souligné le natif du cap-haïtien.

Une opération lors de laquelle chacun est appelé à retrouver les gestes qui améliorent la qualité de vie de toutes et de tous dont celui, essentiel, de maintenir la ville propre. Il s’agit aussi d’une marque de respect pour chaque citoyen et citoyenne, mais aussi pour l’environnement a précisé Okyjems.

Une ambition visiblement partagée par les nombreux citoyens qui sont toujours prêts “ au rendez-vous “ toute la journée lors de l’opération de ramassage des déchets.

Plusieurs points de collecte des déchets sont mis en place par l’équipe. L’occasion aussi d’échanger avec eux pour mieux comprendre le métier et leur engagement au service de la Communauté.

Au combat violent et à la colère, Okyjems a préféré la méthode douce reposant sur un principe de bienveillance, loin des discours anxiogènes, afin d’amener les gens vers une démarche constructive.

À rappeler qu’une ville propre est une ville agréable à vivre. L’entretien de l’espace public fait appel à la responsabilité collective et individuelle.

Tous unissons-nous pour une ville propre ! Une envie d’agir et une bonne dose de joie de vivre !

Smith PRINVIL

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Amérique centrale et du sud

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...