Édition du 23 février 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Livres

Comment conduire un pays à sa perte : du populisme à la dictature

Cette journaliste turque qui a vécu de très près la montée du Président Erdogan dans son pays a élaboré un schéma des méthodes qu’il a employées pour s’emparer du pouvoir à long terme et sans opposition. Elle démontre aussi comment ce type de pratique politique est commune aux autres dirigeants autoritaires de la planète : Bolsonaro, au Brésil, Orban, en Hongrie, Kaczynski en Pologne et évidement D. Trump, aux États-Unis.

Comment conduire un pays à sa perte, du populisme à la dictature, Ece Temelkuran, Gallimard, Folio Actuel 2019

La première étape est de créer un mouvement, en général en s’appuyant surtout sur une partie de la population qui est en perte de statut social, économique, démocratique, qui se sent méprisée, en déchéance ou vit dans la crainte d’y arriver. La création de boucs émissaires, religieux, ethniques et sociaux mis de l’avant par ces politiciens, vient donner corps à ces frustrations et revendications. Le populiste peut alors se présenter comme le seul capable de « remettre les choses en place », de redonner à cette population son statut antérieur. Pour cela il faut s’emparer du pouvoir et en finir avec les oppositions élues ou non. D’où la chasse physique sous quelque prétexte que ce soit aux opposants politiques, scientifiques et journalistiques que ce soit par l’emprisonnement ou le dénigrement ou toutes les manœuvres politiques possibles, y compris la désinformation. Les partisans de ces dirigeants finissent par convaincre que sans eux le pays s’effondre, va complètement à sa perte. La relation entre les partisans.es devient alors quasi religieuse. Tout ce que le dirigeant, son parti, son entourage décide s’applique sans autre forme de procès.

Avec les derniers événements qui se sont passé à Washington, ce livre devient encore plus intéressant. Il est très personnel, très impressionniste aussi mais il est grandement intéressant et instructif. Le fait d’avoir écrit noir sur blanc, la recette de ces dirigeants dangereux pour la démocratie est très éclairant.

Alexandra Cyr

Retraitée. Ex-intervenante sociale principalement en milieu hospitalier et psychiatrie. Ex-militante syndicale, (CSN). Ex militante M.L. Actuellement : membre de Q.S., des Amis du Monde diplomatique (groupe de Montréal), animatrice avec Lire et faire lire, participante à l’établissement d’une coop. d’habitation inter-générationnelle dans Rosemont-Petite-Patrie à Montréal. Membre de la Banque d’échange communautaire de services (BECS) à Montréal.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Livres

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...