Édition du 8 juin 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Éducation

De quoi le Regroupement des Événements Majeurs Internationaux (REMI ) a-t-il peur ?

Ainsi, les organisateurs des grands événements craignent pour la sécurité de leurs activités ? Le Grand prix de Formule 1 de Montréal a annulé son activité porte-ouverte prévue jeudi. Gilbert Rozon veut rencontrer les fédérations étudiantes, sauf la CLASSE. Alain Simard de l’Équipe Spectra, organisateur des Francofolies et du Festival de jazz semble plus serein. Mais pourquoi craignent-ils le mouvement étudiant comme la peste ?

Le REMI, le Regroupement des Événements Majeurs Internationaux du Québec, est la coalition des principaux événements qui prétendent être la locomotive de l’industrie touristique du Québec. Chiffres à l’appui, ils se présentent comme la clé d’une économie prospère et la source de nombreux emplois d’été, occupés notamment par des étudiantEs. Selon le communiqué de presse du 27 mai dernier, les événements membres du REMI généreraient 6 300 emplois, pour la très grande majorité temporaires. (1)

Le REMI : un piège à touristes

Le REMI est un club sélect pour les événements à caractère touristique (il faut avoir attiré au-delà de 30 000 touristes ou 15% des participantEs lors des 2 dernières éditions de l’événement pour y adhérrer) où le budget (au moins 2 millions$ lors des 2 dernières éditions) prime sur la qualité artistique et l’audace dans la création. (2) L’ex-ministre péquiste André Boisclair, aussi connu pour son association avec les pétrolières et gazières, en est le président du conseil d’administration. Le REMI s’est vu accorder une importante hausse de l’appui financier du gouvernement du Québec alors que le récent budget Bachand annonçait que le budget du programme d’aide aux manifestations touristiques passerait de 12,5M$ à 17,5M$ d’ici 2013-2014. Dans son communiqué de presse en réaction au budget Bachand, le REMI salue les mesures de création de richesse, non les mesures en appui à la création artistique ou aux conditions de vie des artistes.(3) Ça en dit long sur l’importance qu’ils accordent au produit qu’ils diffusent.

Pour ces organisateurs d’événements, le produit culturel est une marchandise essentiellement utile à la réalisation de profits. Leurs événements, un moyen de commercer pour eux et leurs commanditaires. Un artiste ne génère plus de grandes foules malgré sa pertinence artistique ? Il y a peu de chance qu’on le voie sur les planches. Un groupe gêne pour son caractère hors-norme (à quand du metal québécois aux Francofolies ?), il est écarté puisqu’en matière d’attraction touristique, il est nul. Et voilà le tableau : les événements culturels majeurs ne sont en fait que des machines à attirer le tourisme, une dérive amorcée il y a de cela une vingtaine d’années et qui imprègne les stratégies de ses dirigeantEs depuis lors. Tout est jugé à l’aune du potentiel touristique. Or, Tourisme Montréal vient tout juste d’annoncer une baisse de plus de 10% des revenus des hôtels de la région de Montréal par rapport à l’année dernière. (4)

D’où l’insistance du REMI à éviter que le mouvement étudiant effraie les clients des hôtels et restaurants haut de gamme. On veut des événements tranquilles où le public se limite à écouter, les artistes à performer et les touristes à dépenser. Une belle société qu’on nous propose :" Tout le monde à sa place et rien ne doit dépasser". Et le mouvement étudiant qui menace, selon les organisateurs, de perturber ce bel équilibre. Et Anonymous qui annonce ses intentions de pirater le site transactionnel de l’événement. Et l’ONU qui dénonce la loi 78. Et Amnisty internationale qui ajoute son grain de sel. Décidément, le portrait international du gouvernement Charest n’est pas très invitant pour la visite et peu propice à la fête !

L’origine de “l’affaire” remonte aux déclarations de Gabriel Nadeau-Dubois suite à l’échec des négociations avec la ministre Courchesne alors qu’il aurait déclaré “On va l’organiser ton Grand Prix”. Or, le fait est que Nadeau-Dubois ne pouvait avoir prononcé ces mots puisqu’iI ne participait pas à la table de négociations, il devenait évident que cette déclaration de la ministre servait avant tout à jeter de la poudre aux yeux pour masquer les manoeuvres du gouvernement Charest et jeter le blâme sur le mouvement étudiant. Par la suite, le porte-parole de la CLASSE s’est évertué à préciser que le mouvement étudiant comptait utiliser les événements comme plate-forme de sensibilisation de la population et n’avait pas pour but de perturber ou de menacer les événements, rien n’y fait. L’opération “Diabolisons le mouvement étudiant” est relancée.

Les manoeuvres du Grand Prix de Montréal

La décision du Grand Prix de Montréal d’annuler la journée porte-ouverte prévue jeudi ressemble davantage à une punition facile (il s’agit d’une activité gratuite, donc non-rentable). Cet événement dont le propriétaire, Bernie Ecclestone de Formula One Management, ne cache pas ses sympathies pour Hitler (5), et qui n’hésite pas à utiliser le chantage à la subvention faisant plier notre oligarchie à satiété (6), Une demande de 20M$ vient de recevoir la bénédiction du ministre des finances. Il reçoit annuellement 15M$ de subventions pour la présentation de l’activité suite à une entente valide jusqu’en 2014. Il veut davantage pour renouveler l’entente jusqu’en 2024.

Cet événement dont le président de la FIA, organisme chapeautant la compétition, Max Mosley, a été impliqué dans divers scandales sexuels et qui apparaît dans des vidéos paré d’uniformes nazi, lui dont le père Oswald a été fondateur de la British Union of Fascists (BUF) et leader des « chemises noires » britanniques dans les années 1930. (7) Un événement qui vise surtout l’élite de la société et qui carbure au vedettariat. Un événement qui frappe de plein fouet les valeur pour l’environnement qui domine au Québec. Un événement qui utilise l”image des femmes comme de vulgaires objets de promotions/consommation. On peut alors comprendre pourquoi il devient une cible invitante. Pas simplement pour sensibiliser à la situation actuelle mais aussi pour le faire avec pour perspectives que le gouvernement fait des choix qui sont pour et par l’élite, pas pour le peuple. Et on comprend que ses organisateurs n’ont que peu de sympathie pour ces jeunes gauchistes qui viennent perturber l’ordre établi.

La décision de Gilbert Rozon de s’enfoncer davantage dans le ridicule pourrait être vue comme une tentative maladroite de promotion de son festival de l’humour si elle ne sentait pas la proximité libérale. Généreux donateur à la caisse du PLQ (8), il adopte la posture paternaliste de l’émissaire du “bon sens” mandaté par Jean Charest pour diviser le mouvement entre les radicaux et les modérés (air connu). Il a contacté la FECQ, la FEUQ et la TaCEQ en évitant la CLASSE. L’opération a accochué d’un spectacle bénéfice au profit de la lutte étudiante contre la loi 78. Beaucoup d’esclandre pour si peu.

Quant aus autres événements qui subissent cette concurrence, ils sont pour certains d’entre eux une alternative à cette culture en voie de “staracdamémisation”. Peut-être aurons-nous l’occasion cet été d’entendre quelques musiciens, gens de théâtre et autres artistes intègres faire écho aux clameurs étudiantes, eux et elles dont bon nombre ont fait preuve d’une belle solidarité au cours des derniers mois. (9) Ça pourrait donner lieux à de biens beaux moments. Opposons un projet de société plus juste à la pétarade des moteurs. Mais parions que ce ne sera pas dans la courbe “Bonjour Québec”.

Notes

1 - http://www.remi.qc.ca/pdf/communique_de_presse.pdf

2- http://www.remi.qc.ca/index.php?page=critere

3- http://www.remi.qc.ca/pdf/Communique_REMI_budget_2012_Qc).pdf

4- http://www.lapresse.ca/actualites/regional/montreal/201206/04/01-4531641-baisse-des-revenus-hoteliers-a-montreal.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO2_quebec_canada_178_accueil_POS1

5- http://www.lapresse.ca/international/europe/200907/04/01-881294-hitler-etait-efficace-selon-bernie-ecclestone.php

6- http://affaires.lapresse.ca/opinions/chroniques/michel-girard/201205/25/01-4528721-f1-ecclestone-renouvellerait-a-prix-dami.php

7- http://auto.lapresse.ca/course-automobile/f1/201109/12/01-4439004-max-mosley-annule-sa-venue-a-bahrein-et-reagit.php

8- Il a contribué pour un total de 18 565$ entre 2001 et 2012
http://www.electionsquebec.qc.ca/francais/provincial/financement-et-depenses-electorales/recherche-sur-les-donateurs.php

9- Il y a le festival Suoni per il popolo par exemple qui se tient à compter du 6 au 23 juin à Montréal : http://www.casadelpopolo.com/contents/node/101

Sur le même thème : Éducation

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...