Édition du 19 mai 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Québec solidaire

Élection partielle dans Chicoutimi : « En mettant tous nos surplus dans le Fonds des générations, on hypothèque les générations futures »

À l’occasion de l’inauguration de son local de campagne électorale, Pierre Dostie, candidat de Québec solidaire dans Chicoutimi, a tenu faire son bilan du Budget 2016-2017 déposé hier et qui, pour lui, ne contient pas tellement de bonnes nouvelles pour les familles de Chicoutimi et de tout le Québec malgré le fait que les surplus soient au rendez-vous.

« Avec les arrestations de l’Unité permanente anticorruption hier en pleine journée de budget provincial, tous les espoirs pour une classe politique qui n’est pas au-dessus de nos lois ont pu renaître. Mais ces espoirs s’accompagnaient aussi d’un triste retour à la réalité. En choisissant d’engranger tous les surplus budgétaires dans le Fonds des générations, le Parti libéral néglige encore une fois les services à la population, hypothéquant ainsi l’avenir de nos enfants, de nos malades et ceux et celles qui sont les plus vulnérables parmi nous », a lancé le candidat solidaire.

« Alors qu’il est lui-même largement responsable de la gestion malsaine des finances publiques depuis plus de 10 ans, le gouvernement libéral choisit encore une fois de faire payer le monde ordinaire pour les extraordinaires dépassements de coûts, les surfacturations et le mauvais entretien de nos routes et de nos infrastructures. Avec le bordel administratif à prévoir pour la gestion à la pièce des tarifs en CPE, la diminution camouflée du nombre de logements sociaux à construire et le brassage inutile des structures en santé, le gouvernement n’a visiblement rien compris de ce que lui dit la population à bout de souffle depuis des mois », a poursuivi M. Dostie.

À la dette sociale croissante, s’ajoute la dette écologique exponentielle.

Avec ce budget qui a déçu les solidaires, le gouvernement confirme ses orientations qui ne vont pas au-delà du marketing vert en matière d’environnement. « Si M. Couillard s’inquiète tellement du poids de la dette sur les générations futures, il devrait peut-être s’intéresser de façon plus sérieuse à la qualité de l’environnement que nous allons leur laisser. On ne fera pas de vraie différence sur les changements climatiques et sur la réduction des gaz à effet de serre tant que le gouvernement ne prendra pas le virage du bon bord. Il a déjà été largement démontré, notamment par l’IRIS, qu’un vrai virage vert commencerait par un investissement massif dans l’électrification des transports qui aurait en plus pour effet de stimuler l’économie », a conclu Pierre Dostie.

Payé et autorisé par Suzanne Tremblay, agente officielle de Pierre Dostie.

Sur le même thème : Québec solidaire

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...