Édition du 26 mai 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Plan de relance de l'industrie pétrolière : Lettre ouverte à Monsieur Justin Trudeau, premier ministre du Canada

L’Alberta a besoin de milliards de dollars pour un New Deal vert et non pour prolonger l’agonie de l’industrie pétrolière et gazière.

Monsieur le Premier Ministre,

Nous avons appris avec stupéfaction que, dans le contexte de l’actuelle pandémie, votre gouvernement envisage la possibilité d’engloutir plusieurs milliards de dollars dans un plan de sauvetage de l’industrie pétrolière et gazière (1). Nous nous objectons avec la dernière fermeté à un tel plan, qui servirait au mieux à prolonger l’agonie d’une industrie en déclin, sans sortir pour autant les provinces qui en dépendent de leur vulnérabilité économique ni assurer un avenir viable à la main-d’œuvre dont le gagne-pain est menacé.

La terrible crise qui secoue la planète plombera les finances publiques pour longtemps. Les milliards que vous investiriez aujourd’hui pour cimenter la dépendance du Canada et de la main-d’œuvre albertaine à un secteur sans avenir ne seront plus disponibles demain pour renverser la vapeur. Nous vous demandons d’investir au contraire dans un New Deal vert qui assurera la résilience du Canada et de toutes ses collectivités, tant sur le plan économique que sur le plan environnemental.

Ce New Deal vert canadien doit à notre avis inclure tout le secours nécessaire aux travailleurs et travailleuses touchés, aussi longtemps qu’il le faudra, et la mise en place de programmes massifs d’accompagnement et de requalification à leur intention. Il doit assurer l’émergence d’une économie moderne, stable et résiliente partout au Canada, notamment en Alberta, en favorisant des secteurs comme l’efficacité énergétique, les infrastructures de transport collectif, la logistique, le développement de procédés décarbonés, la souveraineté alimentaire, la régénération des sols agricoles et la construction d’édifices « Net Zéro », ainsi que des initiatives comme la mise en place d’un réseau électrique intelligent à base d’énergies renouvelables d’un océan à l’autre et/ou l’implantation d’installations distribuées d’énergie sans carbone dans toutes les régions. Dans une perspective de création d’emplois à court terme et de remédiation des écosystèmes à moyen terme, il doit aussi prévoir la restauration des sites qui ont été dévastés par l’exploitation pétrolière et gazière.

Des dizaines de milliards de capitaux ont déjà fui le secteur canadien des énergies fossiles au cours des dernières années et cette industrie était déjà en détresse bien avant que le coronavirus ait commencé à faire son œuvre terrifiante. La finance internationale émet d’ailleurs des signaux négatifs de plus en plus clairs sur l’avenir du secteur des hydrocarbures, qu’on pense à la banque centrale suédoise qui a vendu ses obligations du gouvernement de l’Alberta, à l’annonce de la Banque européenne d’investissement sur son retrait des projets relatifs aux énergies fossiles après 2021 ou aux appels du gouverneur de la Banque d’Angleterre et ancien gouverneur de la Banque du Canada, Mark Carney, qui réclame un encadrement plus serré du système financier mondial pour limiter le réchauffement climatique. Pourtant, loin de tenir votre promesse de mettre fin à toutes les subventions accordées aux producteurs de combustibles fossiles, vous avez acheté le pipeline Trans Mountain, que son propriétaire avait décidé d’abandonner, et investi en novembre dernier 1,6 milliard $ dans le sauvetage de l’industrie pétrolière de l’Alberta. Il faut que cela cesse. Maintenant.

De grâce, Monsieur le Premier Ministre, ressaisissez-vous et faites le choix que l’honneur vous impose : celui d’investir dans l’avenir des générations montantes et futures, et non dans une industrie mortifère du passé.

Le Mouvement écocitoyen UNEplanète

(1) Ottawa prepares multibillion-dollar bailout of oil and gas sector, Globe & Mail, 19 mars 2020
Help for Canadian oilpatch coming in ’hours, possibly days,’ finance minister promises, CBC, 25 mars 2020

Le Mouvement écocitoyen UNEplanète

Le Mouvement écocitoyen UNEplanète a été créé en 2018
pour contribuer le plus efficacement possible
au virage radical qui s’impose pour atténuer la crise climatique
et stopper l’épuisement des ressources de la terre.

MEMBRES COLLECTIFS

Alerte pétrole Rive-Sud

Comité citoyen Beauce-Etchemin

Comité vigilance hydrocarbures de Montréal

Environnement Vert Plus (Gaspésie)

Lotbinière en transition

Mobilisation Climat Trois-Rivières

Montmagny en transition

Saint-Antoine-de-Tilly – Milieu de vie

Transition Capitale-nationale

MEMBRES INDIVIDUELS
Le Mouvement écocitoyen UNEplanète accueille également des membres individuels,
soit des citoyennes et citoyens qui prennent part
à l’organisation et contribuent à des initiatives des autres membres.

INFORMATION ET DEMANDE D’ADHÉSION
info@UNEplanete.ca

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...