Édition du 24 novembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Logement

Logement : le FRAPRU considère les engagements du Parti libéral du Canada de plus en plus confus

MONTRÉAL, le 9 sept. 2015 - Le Front d’action populaire en réaménagement urbain considère que, loin de clarifier la position du Parti libéral du Canada en matière de logement, les engagements pris, ce matin, par son chef Justin Trudeau, ajoutent à la confusion.

Lors d’une brève rencontre avec le FRAPRU, le 3 septembre dernier, à la porte de l’Hôtel-de-ville de Montréal, M. Trudeau avait affirmé que les investissements faits en logement abordable à l’intérieur de l’enveloppe de 19,7 milliards en dix ans promise par le Parti libéral pour les infrastructures sociales serviraient uniquement à la construction de nouvelles habitations. Il s’était du même coup engagé à préserver le budget annuel de 1,7 milliard $ présentement consacré au financement à long terme de 553 700 logements sociaux existants, ce qui permettrait de renouveler les subventions de ces logements, au fur et à mesure qu’elles viendront à échéance.

Or, le document que M. Trudeau a présenté à la presse, ce matin, affirme au contraire que c’est à l’intérieur du budget de 19,7 milliards $ en dix ans que le PLC prolongerait les subventions aux logements sociaux existants. « Ce n’est pas du tout la même chose », affirme le coordonnateur du FRAPRU, François Saillant, en ajoutant : « Au fil des ans, le renouvellement des subventions aux logements sociaux existants deviendra de plus en plus coûteux, de sorte que les sommes qu’un gouvernement libéral pourra consacrer à de nouveaux logements iront en s’amenuisant, d’autant plus que l’habitation se retrouvera en compétition avec d’autres priorités d’infrastructures sociales comme des garderies et des infrastructures culturelles ou de loisirs ».

Le FRAPRU presse le chef du Parti libéral de mettre fin à l’ambiguïté, en s’engageant sans plus tarder à financer le renouvellement des subventions aux logements sociaux à même le budget actuel de la SCHL au lieu de laisser celui-ci diminuer d’année en année. « Les investissements dans les infrastructures sociales pourraient ainsi être consacrés entièrement à de nouveaux logements, précise M. Saillant. Le FRAPRU réclame par ailleurs à nouveau que investissements soient entièrement faits dans le logement social, ce qui permettrait d’en assurer l’accessibilité financière des logements ainsi subventionnés aux ménages à plus faible revenu et ce, de manière durable.

Sur le même thème : Logement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...