Édition du 27 septembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Asie/Proche-Orient

Mort de Shireen Abu Akleh : Israël refuse tout procès du soldat auteur du tir meurtrier

Le premier ministre israélien Yaïr Lapid a rejeté mercredi l’éventualité d’un procès pour le soldat qui a tué en mai dernier la journaliste américano-palestienne. L’armée israélienne avait affirmé lundi, à l’issue d’une enquête, qu’il s’agissait d’un accident.

Tiré de Médiapart.

Le premier ministre israélien Yaïr Lapid a déclaré mercredi rejeter tout procès du soldat qui a tué en mai dernier en Cisjordanie occupée Shireen Abu Akleh, journaliste américano-palestinienne de la chaîne qatarie Al-Jazeera. « Je ne laisserai pas un combattant de Tsahal [l’armée israélienne – ndlr] qui a défendu sa vie sous le feu des terroristes être poursuivi en justice juste pour que nous recevions des applaudissements à l’étranger », a-t-il dit lors d’une cérémonie militaire.

L’armée israélienne a reconnu lundi pour la première fois que Shireen Abu Akleh, une journaliste américano-palestinienne tuée le 11 mai 2022 en Cisjordanie occupée, avait très probablement été abattue par un soldat israélien, tout en rejetant sa responsabilité.

Cette annonce, qui intervient à l’issue d’une enquête de plusieurs mois, détruit la thèse défendue dans un premier temps par Israël qui avait rendu responsables des tirs palestiniens. Dans une enquête publiée par Mediapart en juin, le journaliste Samuel Forey avait conclu que rien n’indiquait qu’il s’agissait d’un tir palestinien.

« S’il s’agit donc d’un tir israélien, comme le reconnaît à demi-mot l’armée, est-ce une erreur d’appréciation ? Un tir délibéré dans une opération qui a mal tourné ? Si les Palestiniens ont la balle qui a tué Shireen Abu Akleh, la réponse finale est à chercher auprès des soldats qui ont mené l’opération, ce matin du 11 mai 2022. »

Dans son rapport, l’armée israélienne a jugé « fort possible que Mme Abu Akleh ait été accidentellement touchée par un tir des Forces militaires israéliennes [FDI] vers des suspects identifiés comme des tireurs palestiniens armés, lors d’un échange de tirs au cours duquel des coups de feu généralisés et aveugles mettant en danger la vie des soldats des FDI ont été tirés vers eux ».

Dans un communiqué, la famille de Shireen Abu Akleh a rejeté les résultats de l’enquête israélienne et a déclaré qu’elle continuerait à demander au gouvernement américain de mener une enquête « approfondie, indépendante et crédible ».

« Comme prévu, indique le texte, Israël a refusé d’assumer la responsabilité du meurtre de Shireen. Notre famille n’est pas surprise par ce résultat car il est évident pour tout le monde que les criminels de guerre israéliens ne peuvent pas enquêter sur leurs propres crimes. Cependant, nous restons profondément blessés, frustrés et déçus. »

Mercredi, Yaïr Lapid a réagi à la demande de l’administration Biden de revoir les règles de l’armée israélienne « concernant l’utilisation de tirs réels ». « Personne ne nous dictera nos instructions de tir réel alors que nous nous battons pour nos vies », a-t-il affirmé, ajoutant : « Israël a exprimé sa tristesse à la suite de la mort de la journaliste. Il s’agit d’une tragédie qui s’est produite au milieu d’un incident de tirs nourris de la part des terroristes. »

François Bougon

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Asie/Proche-Orient

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...