Édition du 10 décembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Afrique

RDC : comment Joseph Kabila traque ses opposants

Une société privée de renseignements israélienne est accusée d’avoir travaillé pour l’ancien président congolais dans l’espionnage de ses opposants, mais aussi de ses alliés politiques.

Tiré de AfrikArabia.

C’est un programme de la télévision israélienne qui met en émoi toute la classe politique congolaise. Selon l’émission d’investigation UVDA, révélée par le correspondant de RFI à Jérusalem, le président Joseph Kabila aurait contacté en 2015 la société Black Cube, une importante entreprise de renseignements privée qui emploie essentiellement des anciens membres du Mossad ou du Shin Bet israélien. Selon un ancien employé de Black Cube, le président congolais voulait tout savoir de ses opposants politiques, mais aussi de ses propres troupes, où pouvait se cacher « des traîtres ». Des agents de renseignements israéliens auraient alors élu domicile au Grand Hôtel de Kinshasa pour mener, notamment, des écoutes téléphoniques.

Une traque organisée contre les opposants

Pour le lanceur d’alertes, Jean-Jacques Lumumba – voir notre article -, ce type de révélations ne l’étonne pas. « Dès 2017, j’ai été informé par les services de renseignements belges et français que des hommes à la solde de Kinshasa, en provenance des pays de l’Est, cherchaient à éliminer des opposants politiques congolais. Je ne suis donc pas surpris par les révélations de la télévision israélienne, nous explique Jean-Jacques Lumumba. « Il y avait clairement une traque aux opposants organisée. Une liste circulait. Il y avait mon nom, mais aussi celui de Moïse Katumbi. On parlait d’empoisonnement, et d’élimination physique ».

Kabila « surveille tout le monde »

Joseph Kabila, un militaire, semble faire bien peu confiance aux politiques, dans l’opposition… mais aussi dans son propre camp. « Il surveille tout le monde, nous confie Jean-Jacques Lumumba. Il surveille ses propres frères et soeurs, alors que Zoé et Jaynet possèdent leurs propres services de renseignements ! » Le fait que ces révélations concernent une société israélienne ne surprend pas non plus le lanceur d’alertes. « Les Israéliens sont les mieux outillés pour faire ce type d’espionnage technologique. Il n’y a pas mieux qu’Israël. Joseph Kabila n’a volontairement pas donné les moyens techniques à ses propres services (ANR ) », de peur sans doute que ces outils ne se retournent contre lui.

Black Cube dément et porte plainte

Le bureau de Black Cube à Londres est rapidement monté au créneau. « La source (de l’émission), n’a présenté aucun document, aucun témoignage, et aucune preuve de notre « activité » supposée dans le pays. C’est un montage grossier de mensonges et de rumeurs ». Toujours selon Black Cube, « la société ne travaille pas pour les gouvernements, et ne « surveille pas les militants de l’opposition », ni par des écoutes téléphoniques ni par quelconque méthode indécente ! ». Une plainte pour diffamation a été déposée devant le Tribunal de grande instance de Londres, réclamant 10 millions de livres sterling contre UVDA.

Christophe RIGAUD – Afrikarabia

Christophe Rigaud

Journaliste pour le site de Pambazuka (http://pambazuka.org/). Journaliste, directeur du site Afrikarabia consacré à l’actualité en République démocratique du Congo (RDC) et en Afrique centrale.

http://afrikarabia.com/wordpress/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Afrique

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...