Édition du 31 mars 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Canada

Des organisations canadiennes se solidarisent avec les victimes de Fukushima

Appel à la mobilisation pour un monde sans nucléaire

Alors que l’on commémore aujourd’hui les 5 ans de la terrible tragédie de Fukushima, Québec meilleure mine et plusieurs autres organisations ont tenu à transmettre un message d’appui aux peuple japonais et aux participants réunis au Japon dans le cadre du Forum social thématique sur le nucléaire.

Salutations chaleureuses du peuple du Québec au peuple du Japon, spécialement aux habitants de la préfecture de Fukushima. Citoyens du Québec, nous voulons exprimer notre entière solidarité avec le peuple japonais dans sa quête d’un futur sans nucléaire. Même si le Québec n’a jamais souffert les ravages d’une explosion nucléaire ni ceux d’une fusion du coeur d’un réacteur, nous avons réalisé qu’armes nucléaires et énergie nucléaire sont incompatibles avec un futur viable.

En 2012, suite aux multiples actions de citoyens ordinaires (incluant artistes, médecins et autres professionnels), le Québec c’est devenu la première juridiction nord-américaine à sortir du nucléaire en fermant sa seule centrale en opération. Nous appuyons tous ceux qui dans votre pays cherchent aussi à éliminer le nucléaire. L’uranium qui alimentait les réacteurs de Fukushima a probablement été importé du Canada, l’un des plus grands producteurs et exportateurs mondiaux d’uranium.

Vu les menaces de la technologie nucléaire, il est impératif de laisser l’uranium dans le sous-sol plutôt qu’il devienne arme nucléaire, combustible de réacteur et déchet nucléaire. L’an dernier, la déclaration finale du Symposium international sur l’uranium tenu à Québec a lancé un mouvement international pour bannir les mines d’uranium à l’échelle mondiale. Ce serait un grand honneur si des citoyens japonais se joignaient à notre campagne en ce sens. Le Québec a déjà déclaré un moratoire à ce sujet et envisage de prononcer une interdiction permanente. Si notre effort porte fruit, nous serions la troisième province canadienne à bannir l’exploration et l’exploitation minières d’uranium.

Nous encourageons le peuple du Japon à se joindre à nous pour envoyer un message clair au monde entier que l’ère nucléaire s’achèvera bientôt. Nous vous invitons avec enthousiasme à notre Forum social mondial en août prochain à Montréal.

- Coalition pour que le Québec ait meilleure mine – Dominique Bernier

- MiningWatch Canada – Ugo Lapointe

- Regroupement Vigiliance Mines Abitibi-Témiscamingue (REVIMAT) – Marc aspNantel

- Association de protection de l’environnement des Hautes-Laurentides (APEHL) – François Lapierre

- Nature Québec – Christian Simard

- Réseau québécois des groupes écologistes (RQGE) – Yvan Croteau

- Syndicat de la fonction publique du Québec (SFPQ) – Denise Boileau 

- Gordon Edwards : Ph.D., President, Canadian Coalition for Nuclear Responsibility, 
ccnr@web.ca , www.ccnr.org

- François Lapierre : Porte parole sur les mines, l’uranium et le nucléaire pour l’Association de protection de l’environnement des Hautes-Laurentides (APEHL) et répondant de l’APEHL auprès de la Coalition Québec Meilleur Mines 
www.apehl.ca, https://www.facebook.com/groups/111597252187402/?fref=ts , fr.lapierre55@gmail.com 
Cellulaire : 819-440-7939 

- Dr Éric Notebaert MD
Canadian Association of Physicians for the Environnement
Physicians for Global Survival (Canadian branch of IPPNW)
David Suzuki Foundation 
Collectif FSM 2016

Sur le même thème : Canada

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...