Édition du 4 octobre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Déclaration du CTC sur l’atteinte portée par l’État du Wisconsin aux droits de négociation collective

Le Congrès du travail du Canada (CTC) est très inquiet au sujet des efforts faits par Scott Walker, gouverneur du Wisconsin, pour priver 175 000 travailleurs et travailleuses du secteur public de leurs droits de négociation collective.

L’adoption du projet de loi proposé aurait de graves répercussions sur tous les travailleurs et travailleuses et les citoyens et citoyennes au Wisconsin et bien au-delà de cet État si des projets de loi semblables y étaient présentés. Elle détruirait un contrat social qui a résisté à l’épreuve du temps. Si les citoyens et les citoyennes du Wisconsin estiment que le projet de loi est un modèle de comportement d’employeur, toutes les personnes travaillant dans l’État, que ce soit pour le secteur privé ou le secteur public et qu’elles soient syndiquées ou non, seront en péril.

Selon le projet de loi, les conditions de travail, les dispositions sur la santé et la sécurité et l’indemnisation des victimes d’accidents du travail, les droits à congés, les règles sur l’ancienneté, les dispositions sur l’égalité, la procédure de règlement des griefs, les droits de représentation, les pensions et les avantages sociaux ne seraient plus négociés collectivement et il faudrait soumettre les véritables augmentations salariales à un référendum.

De plus, le projet de loi exige que les membres de syndicats procèdent à des votes annuels pour déterminer s’ils veulent continuer à faire partie de leur syndicat, que le paiement des cotisations syndicales devienne volontaire et que les cotisations des travailleurs et travailleuses aux régimes de pension de l’État soient majorées. Il propose de réduire les prestations de Medicaid prévues pour toutes les personnes retraitées et les autres bénéficiaires de services de santé publics et de vendre des services publics clés.

Au nom des 3,2 millions de travailleurs et travailleuse syndiqués du Canada, le CTC déplore cette tentative de mettre fin à la négociation collective dans un ressort qui a été le berceau de la négociation collective aux États-Unis. Le CTC est estomaqué que cet effort soit fait pour discréditer le personnel de la fonction publique et blâmer nos confrères et consœurs américains des pressions budgétaires que subissent les gouvernements de tous les paliers. Outre le fait que c’est immoral, cela va à l’encontre des engagements pris par les États-Unis à l’égard du droit international et de l’Organisation internationale du Travail.

Ce ne sont pas les travailleurs et les travailleuses du secteur public et leurs conventions collectives qui ont causé le déficit budgétaire qu’essuie le Wisconsin. La crise budgétaire que vit cet État découle de la crise financière et de la dévastation économique dont les États-Unis ne se sont pas encore remis. Il y a à peine quelques semaines, la commission d’enquête sur la crise financière a conclu que la crise économique a été causée par les lacunes de la réglementation, la mauvaise administration des entreprises et l’irresponsable prise de risques du secteur financier. La commission a également conclu qu’il aurait été tout à fait possible de prévenir la crise financière.

Il ne sera pas possible de résoudre les difficultés budgétaires du Wisconsin en privant les travailleurs et les travailleuses du secteur public de leurs droits. Or, le projet de loi est destiné à affaiblir les syndicats à long terme. Malgré l’opposition massive au projet de loi draconien, les législateurs républicains entendent continuer sur leur lancée, et l’Ohio ainsi que d’autres États du pays envisagent d’adopter des projets de loi semblables. Cette atteinte à des conventions collectives acceptées depuis longtemps aurait un effet désastreux sur tous les travailleurs et travailleuses et les citoyens et citoyennes, qui comptent sur des services publics de qualité.

Le Congrès du travail du Canada appuie ses confrères et consœurs des États-Unis dans la lutte qu’ils mènent pour faire échec à cette alarmante initiative législative.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...