Édition du 27 septembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Élections québécoises 2022

Gabriel Nadeau-Dubois présente Québec-rail et Québec-bus pour révolutionner le transport interurbain

Le 16 septembre - Le porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois a présenté le volet interurbain de son plan Révolution transport. En compagnie de la candidate dans Verdun Alejandra Zaga Mendez et du candidat dans Taschereau Etienne Grandmont, il a dévoilé le projet de créer Québec-Rail et Québec-Bus, deux organismes publics qui auront pour mission d’offrir du transport interurbain de qualité, fiable et accessible partout au Québec.

Faits saillants

- Québec-Rail : 5 lignes qui relient les principales villes du Québec

- Lignes : Matane-Québec, Québec-Montréal, Québec-Sherbrooke, Sherbrooke-Montréal, Montréal Gatineau

- 1140 km de rails au total

- Trains électriques pouvant atteindre une vitesse de 160 km/h

- Québec-Bus : 11 lignes qui complètent le réseau là où il n’y a pas de service sur rail

- Services fréquents et efficaces

- Toile de plus de 4000 km de routes couvertes par le service

- Coût de la mesure : 12,7 milliards $ en investissements d’ici 2030

- 10,7 milliards $ pour Québec-Rail

- 2 milliards $ pour Québec-Bus

Citations

« Un gouvernement de Québec solidaire va repenser entièrement le système de transport interurbain pour qu’on puisse enfin se déplacer partout au Québec sans auto-solo. On ne fait pas une lutte sérieuse aux changements climatiques sans parler de transport collectif entre les villes du Québec. Or, le transport collectif interurbain est une catastrophe : l’offre diminue au lieu d’augmenter. Ce qu’on vous présente aujourd’hui c’est une vision, nous allons travailler avec les villes et les experts pour la mettre en place », a déclaré Gabriel Nadeau-Dubois.

« Si on veut que les gens adoptent d’autres habitudes pour se déplacer, il faut un plan ambitieux adapté à la réalité de notre territoire. L’autre composante essentielle de notre plan est la construction de gares intermodales où on peut passer du réseau Québec Rail et Québec Bus aux différents réseaux municipaux, qui peuvent être un bus, un métro ou un tramway, ou encore, dans les plus petites municipalités, des services d’autopartage comme Communauto ou du vélopartage », a affirmé Etienne Grandmont, expert en transport et candidat dans Taschereau.

« Pour Québec solidaire, le transport collectif, ce n’est pas qu’une affaire d’urbains ou de Montréalais, c’est pour tout le Québec. Bien sûr, qu’on veut plus de transport dans Verdun, bien sûr qu’on veut des nouvelles lignes d’autobus et de tramway à Montréal, Québec, Gatineau et Sherbrooke. Mais si on est sérieux dans notre volonté de changer le Québec, il faut qu’on puisse parcourir le Québec facilement sans voiture. C’est parce que c’est possible que les gens vont le faire », a souligné Alejandra Zaga Mendez, candidate dans Verdun.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Élections québécoises 2022

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...