Édition du 29 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Livres et revues

John Stoltenberg : Refuser d’être un homme

Pour en finir avec la virilité

Avant-propos de Christine Delphy,
Mickaël Merlet, Yeun L-Y, Martin Dufresne

• Un manifeste contre l’identité sexuelle masculine dominante
• Un livre qui traduit les idées féministes en une vision du monde et une identité morale que peuvent revendiquer et incarner sans fausse honte les hommes

C’est un livre très important pour tous les hommes conscients des rapports sociaux de sexe, Michael Flood ; Les idées de John Stoltenberg sont puissantes, Ellen Snortland

L’identité masculine en tant que rapport social doit être transformée : tel est le postulat de ce livre. L’identité sexuelle masculine, la pornographie, la supréma­tie masculine et le militantisme profé­ministe, autant de questions qu’aborde cet ouvrage devenu un classique. Au-delà des « stéréotypes », il montre l’investissement actif dans le pouvoir sur l’autre instillé dans le rapport aux femmes et aux hommes, dans la sexua­lité et le contrôle social de la procréation et, en fin de compte, dans l’identité sexuelle masculine elle-même.
Ce livre interpelle tous les hommes qui s’interrogent sur les rapports de genre dominants dans la société. Il ouvre l’espoir d’un changement basé sur le consentement, la réciprocité et le respect dans les relations entre les hommes et les femmes. Les hommes ont le choix, nous dit John Stoltenberg, ils peuvent refuser l’identité masculine dominante.

Au moment où se multiplient les tentatives de restauration de la mas­culinité (ébranlée par le mouvement des femmes), sous le prétexte de réta­blir les droits soi-disant bafoués des hommes, John Stoltenberg témoigne de la construction sociale de la virilité dans ses différentes conséquences : viol, homophobie, chosification sexuelle, pornographie, violence conjugale, militarisme et contrôle masculin de la procréation des femmes. Ses coups de sonde trouvent dans le quotidien des hommes – homosexuels comme hétérosexuels – des résistances et des accointances avec le projet radical d’une véritable égalité sexuelle, en validant une identité morale intime, qui place la justice au-dessus du plaisir encore éprouvé à « être un homme ».
Cet essai traduit les idées féministes dans une vision du monde que peuvent revendiquer et incarner sans fausse honte les hommes.

SOMMAIRE

Avant-propos de Christine Delphy, Mickaël Merlet, Yeun L-Y et Martin Dufresne

Partie 1 : Éthique de l’identité sexuelle masculine

- L’éthique du violeur
- Comment le sexe vient aux hommes
- Objectification sexuelle et suprématie masculine

Partie 2 : Politique de l’identité sexuelle masculine

- Érotisme et violence dans la relation père-fils
- Désarmement et masculinité
- Du foetus comme pénis : l’intérêt personnel des hommes et le droit à l’avortement
- Qu’appelle-t-on du « bon sexe » ?

Partie 3 : Pornographie et suprématie masculine

- Sexe et interdit de langage
- Pornographie et liberté
- Affronter la pornographie comme enjeu de droits civiques

Partie 4 : Militantisme et identité morale

- Militantisme féministe et identité sexuelle masculine
- Les autres hommes
- Violence conjugale et désir de liberté

L’AUTEUR

John Stoltenberg, né en 1945, est un militant proféministe américain. Il a publié de nombreux ouvrages sur les rapports sociaux de sexe. Cofondateur de Men Against Pornography et de Men Can Stop Rape, militant proféministe et compagnon de feue Andrea Dworkin, John Stoltenberg demeure l’analyste le plus attentif de la masculinité contem­poraine.

L’ouvrage a été traduit de l’anglais (États-Unis) par Martin Dufresne, Yeun L-Y et Mickaël Merlet

m.editeur@editionsm.info

www.editionsm.info/
Personne ressource : Richard Poulin

Sur le même thème : Livres et revues

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...