Édition du 21 juin 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Les 2500 technologues d'Hydro-Québec déposent un avis de grève du temps supplémentaire (SCFP)

MONTRÉAL, le 4 août 2014 - En négociation avec Hydro-Québec pour le renouvellement de la convention collective, le Syndicat des technologues d’Hydro-Québec a envoyé un avis de grève du temps supplémentaire qui débutera le 14 août. 

« Cette action lance un message clair à la haute direction. Les négociations bloquent sur les enjeux majeurs. Nous voulons négocier, mais les représentants patronaux nous disent qu’ils n’ont pas de mandat pour bouger. Cette grève du temps supplémentaire n’affectera pas la population », a expliqué Michel Drapeau, président du Syndicat des technologues affilié au SCFP.

Les enjeux principaux sont le régime de retraite, l’organisation du travail, le maintien du pouvoir d’achat et la sous-traitance.

En juin, les technologues d’Hydro-Québec, par scrutin secret, ont voté à 95 % en faveur d’un déclenchement des moyens de pression pouvant aller jusqu’à la grève.

Le syndicat rappelle que la santé du régime de retraite dont le taux de capitalisation est à 115 % est excellente et qu’Hydro-Québec a encaissé des profits records de 2,94 milliards pour le seul exercice financier 2013 auquel s’ajoutent 403 autres millions pour le premier trimestre de 2014.

Le Syndicat des technologues d’Hydro-Québec (SCFP 957) représente 2500 techniciens sur l’ensemble du territoire québécois. Ses membres travaillent dans 24 spécialités différentes (télécommunications, électrique, génie civil, automatisme, etc.). Ils sont sans contrat de travail depuis le 31 décembre 2013.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...