Édition du 7 avril 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Immigration

Pas de frontières, ni de prisons ! Un statut pour tous et toutes !

Nous dénonçons la détention des migrantEs !

Parce que plus de 16 500 personnes ont été déportées l’année dernière et qu’une moyenne de 400 à 500 personnes sont en détention chaque jour au Canada pour avoir fait le choix courageux de migrer.

Parce que d’innombrables individus et familles, dont des enfants, ont été séparés de leurs communautés et enfermés dans des centres de détention dans des conditions qui sont fondamentalement inhumaines et dégradantes, et parce qu’avec la nouvelle loi ces nombres ne vont qu’augmenter. De 2006 à 2011, plus de 83 000 migrantEs ont été détenuEs par Canada, avec 13 000 de plus depuis 2011 seulement. Les migrantEs peuvent être détenuEs pour des durées indéterminées, sans savoir quand ils et elles seront relâchéEs.

Parce que le Centre de détention d’Immigration de Laval est le plus grand centre de détention au pays, avec une moyenne de 100 personnes enfermées dans ses murs à chaque jour. En plus des trois centres de détention spécialement pour l’immigration, des migrantEs sont détenuEs dans 43 prisons provinciales à travers le pays, dont le centre de détention Rivière-des-Prairies à Montréal.

Parce que les prisons et le système d’immigration sont intimement liés. L’expansion des prisons provinciales et des centres de détention pour les migrantEs reflète les intérêts du capitalisme, du colonialisme et de la suprémacie blanche autorisée par l’État. Les personnes de couleur sont incarcérées de manière disproportionnée. Les personnes noires ont quatre fois plus de chances que les personnes blanches de finir dans un pénitencier fédéral ; les personnes autochtones neuf fois plus.

Parce qu’avec la privatisation de la détention, des compagnies privées comme Corbeil Management, BD Hamilton, Garda Security (qui gère le centre de détention de Laval) et d’autres font des millions de dollars de profit grâce à la criminalisation de la migration.

Parce que le Canada dépense 92 000 000$ chaque année pour détenir et déporter des êtres humains, dont 22 000 000$ pour la « Sécurité publique anti-terroriste ».

Parce que le profilage racial est endémique à Montréal, les communautés de couleur et migrantes ont toujours la police sur le dos et sont criminalisées. Le ciblage de ces communautés entraîne non seulement un nombre disproportionné de personnes de couleur dans le système de justice criminelle et les prisons, mais aussi des procédures de déportation si les gens n’ont pas la citoyenneté canadienne.

Parce que la résistance à la détention et à la violence du système d’immigration continue !

PAS DE FRONTIÈRES, NI DE PRISON ! FERMONS LES CENTRES DE DÉTENTION ! UN STATUT POUR TOUS ET TOUTES !

Cet événement est organisé par la Coalition Un statut pour tous et toutes (Le Centre des travailleurs et travailleuses immigrants, Dignidad Migrante, MexicainEs uniEs pour la régularisation, Personne n’est illégal Montréal et Solidarité sans frontières).

Sur le même thème : Immigration

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...