Édition du 21 mai 2024

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Québec solidaire

Plus que jamais, nous avons besoin d’un gouvernement solidaire

Presse toi à gauche publie cette lettre mais tient à souligner son désaccord avec le projet proposé par Gabriel Nadeau Dubois. Notre analyse de la situation ne pose pas la nécessité de devenir un parti de gouvernement ni de changer le programme du parti. Nous nous situons dans la nécessité d’un réel débat sur la démocratie dans le parti, la remise en question des pôles de pouvoir, le délestage du féminisme, la droitisation du programme. Nous tenons compte des propos de Catherine et d’Émilise.

Mais nous pensons qu’un réel débat oblige à bien connaître les différentes positions. C’est pourquoi nous publions ce texte.

« Nous croyons non seulement que Québec solidaire peut prendre le pouvoir, mais qu’il doit former le gouvernement », écrivent les signataires.

Milan Bernard, Élodie Comtois, Ludvic Moquin-Beaudry et Josée Vanasse
Les auteurs sont respectivement ancien candidat dans Gatineau (2018) et ancien membre de la Commission politique (2020-2023) ; militante solidaire dans Gouin et ancienne membre de la Commission politique, responsable culture (2020-2022) ; militant solidaire dans Sainte-Marie–Saint-Jacques et ancien responsable national aux élections (2016-2018) ; militante de Québec solidaire depuis 2006, première attachée politique d’Amir Khadir et directrice de plusieurs campagnes électorales, dont celles de Mercier en 2008 et Rosemont en 2018. Ils cosignent cette lettre avec 76 autres militants.*

Les dernières semaines ne furent pas de tout repos pour Québec solidaire (QS). Le départ de notre co-porte-parole Émilise Lessard-Therrien et les circonstances qui y ont mené sont tristes et regrettables. Nous souhaitons de tout coeur qu’elle se remette sur pied et qu’elle nous revienne en santé. Sa voix est indispensable au succès de notre parti.
Nous souhaitons aussi que Québec solidaire continue à faire les efforts nécessaires pour éliminer les obstacles structurels à la participation des femmes. Nous sommes convaincus que le comité de coordination national actuel, mené par notre présidente, Roxane Milot, épaulée par la directrice générale du parti, Myriam Fortin, et incluant nos deux porte-parole, est à la hauteur de la situation. Ces personnes ont notre pleine confiance.

On a vu éclore au grand jour certains questionnements au sein de notre parti, portant sur la manière de réaliser notre projet de société. Pourtant, sans nier l’importance de cette tension, nous remarquons que la gravité de la situation a été quelque peu exagérée. Plusieurs observateurs de la joute politique ont présenté ces débats comme radicalement nouveaux ou complètement polarisés. Nous sommes en désaccord.

Ces débats ne sont pas nouveaux ; non seulement ils précèdent l’arrivée de Gabriel Nadeau-Dubois comme porte-parole masculin, mais on les retrouve dans plusieurs autres partis de gauche à travers le monde, et ce, depuis des décennies. Depuis 2018, ces questionnements ont généré de plus en plus d’écho à mesure que Québec solidaire devait gérer sa croissance. Or, les différentes visions qui s’expriment ne sont pas incompatibles. Nous avons tous et toutes différentes sensibilités, mais nous savons que c’est ensemble, rassemblés, que nous pouvons mieux les exprimer.

Force politique incontournable et inédite dans notre histoire, Québec solidaire est le plus important instrument que la gauche québécoise a créé pour réaliser son projet de transformation sociale et d’émancipation nationale et populaire.

Nous croyons non seulement que Québec solidaire peut prendre le pouvoir, mais qu’il doit former le gouvernement. C’est une condition nécessaire pour mettre de l’avant notre projet de société rassembleur et novateur, et rompre avec les cycles de dépossession, de déconstruction et de division mis en place par les partis traditionnels.

Pour accomplir cet objectif, nous avons entrepris une modernisation du parti pour nous assurer que notre instrument est adapté à l’ampleur de la tâche. Il n’est nullement question de diluer ce qu’est Québec solidaire. Il s’agit plutôt de se concentrer sur l’essentiel et les urgences ; de canaliser nos forces et nos énergies dans la construction de nouvelles majorités sociales afin de prendre le pouvoir. Voilà ce qu’impose le fait d’être un « parti de gouvernement », les pieds bien plantés dans les mobilisations et les préoccupations des gens et des peuples du Québec, afin que nos aspirations collectives deviennent réalité.

Cette modernisation n’est pas l’oeuvre d’une seule personne. C’est un processus s’inscrivant dans les traditions démocratiques de Québec solidaire, avec des décisions prises par les délégués des associations de circonscriptions, des mandats confiés à diverses instances exécutives avec l’imputabilité qui y est associée, et suivant de larges consultations à travers les régions du Québec.

Par exemple, la Déclaration de Saguenay est le fruit d’une grande tournée, menée en collaboration avec les associations locales. Le résultat final de cette modernisation reste encore à déterminer, mais une chose est sûre, ce sera le produit de la démocratie participative de Québec solidaire. Nous parions que nous saurons éviter le faux dilemme qui consiste à choisir entre la marginalité d’une part et la trahison de nos idéaux et le social-libéralisme d’autre part. Notre imagination est plus puissante que cela : nous déterminerons ensemble la manière de passer à la prochaine étape.

Les solidaires ne seront jamais comme les autres, même au pouvoir. Nous sommes fougueux, audacieux, incisifs et ambitieux, toujours de colère et d’espoir. C’est dans ces caractéristiques que se trouvent la clé de notre victoire et le reflet de notre authenticité.

Former le gouvernement ne signifie en rien renoncer à l’ancrage solidaire dans les mouvements sociaux. Cet ancrage est aussi nécessaire que la victoire électorale pour mettre en oeuvre notre projet. Cela s’est notamment déployé depuis 2018 par de nombreux efforts de mobilisation de terrain, pour les luttes environnementales, dans les actions sur le logement et contre le Far West des claims miniers, de même que par la présence constante de membres de l’aile parlementaire dans les luttes citoyennes : dans la rue, sur les lignes de piquetage, avec ceux et celles que l’on réduit au silence.
L’état du monde et du Québec est grave. Les gouvernements successifs libéraux, péquistes et caquistes et leurs alliés à Ottawa ont ignoré la crise climatique, démantelé les services publics et attaqué les droits fondamentaux des Québécoises et des Québécois. Sur trop d’enjeux, ils ont fait reculer le Québec. Plus que jamais, nous avons besoin de Québec solidaire pour répondre aux crises multiples qui affligent le Québec.

Nous, membres de Québec solidaire, avons pris la résolution en instance nationale de préparer l’élection du premier gouvernement solidaire. Tous les jours, nos élus et des dizaines de bénévoles travaillent d’arrache-pied pour y arriver et nous rendre des comptes en même temps. Ces personnes méritent notre confiance et notre soutien. C’est ensemble que nous arriverons à la victoire

Ensemble, construisons le Québec de demain. Donnons-nous un gouvernement solidaire.

*Ont cosigné cette lettre  : Monique Moisan, membre fondatrice de Québec solidaire et ancienne responsable nationale de la formation (2012-2014) ; Ghislain Pelletier, membre fondateur de Québec solidaire, ancien membre du comité de coordination national et ancien membre du comité de coordination de Mercier ; Katy Borges, coordonnatrice de l’association régionale de Montréal de Québec solidaire ; Simon Mongeau-Descôteaux, militant solidaire dans Sherbrooke, responsable du pointage dans Sherbrooke (2022) et membre du comité de coordination de Sherbrooke depuis 2023 ; Martin Godon, responsable du comité de coordination de Marie-Victorin ; Stéphane Morin, fier militant de terrain dans Gouin ; Annie Pouliot, membre fondatrice, Québec solidaire Montmorency ; Chantal Plamondon, militante dans Sainte-Marie–Saint-Jacques ; Vincent Courteau-Hébert, militant solidaire dans Gouin et membre de l’équipe des communications de la campagne de 2022 ; Joëlle Naud, militante de Québec solidaire, responsable des bénévoles pour Laurier-Dorion (2018) et responsable du Jour J pour Verdun (2022) ; Anne B-Godbout, candidate dans Terrebonne (2018) et LaFontaine (2022) ; Chloé Domingue-Bouchard, militante solidaire dans Gouin et ancienne membre de la commission politique, responsable éducation (2020-2022) ; Philippe Lapointe, militant solidaire dans Gouin et ancienne membre de la commission politique, responsable travail (2020-2022) ; Stéphane Thellen, ancien candidat (2008) et membre du comité de coordination dans Huntingdon ; Philippe Jetten-Vigeant, ex-candidat dans Iberville (2018 et 2022) ; Mario Jodoin, membre de la commission thématique sur l’économie, la fiscalité et la lutte à la pauvreté depuis 15 ans ; Pierre-Paul St-Onge, secrétaire général de 2013 à 2016, candidat en 2012, 2014 et 2018 ; Kévin St-Jean, militant dans Portneuf et ancien candidat dans Les Plaines (2018) ; Pierre Alarie, membre fondateur, militant dans Anjou–Louis-Riel et Hochelaga-Maisonneuve ; Anne-Marie David, responsable à la liaison avec les associations de 2016 à 2020, ex-coordonnatrice de QS Montérégie et présentement co-coordonnatrice de QS Verchères ; Léonie Thibault Rousseau, co-coordonnatrice de QS Verchères, étudiante au baccalauréat en géographie environnementale ; Jordan Raymond, militant solidaire dans Johnson ; Julie Dionne, responsable des élections au comité de coordination national ; Barbara Gagnon, responsable des communications dans Sherbrooke ; Steve McKay, militant solidaire dans Saint-François ; Marie-France Hétu, militante solidaire dans Sherbrooke ; Chantal Dubuc, militante solidaire dans Johnson ; Siham Zouali, militante solidaire dans Sainte-Marie–Saint-Jacques ; Simon Richer, bénévole dans la partielle Gouin (2017), responsable des communications au comité de coordination de Laurier-Dorion (2017-2018), responsable de l’accueil pour Laurier-Dorion (2018), bénévole pour Verdun (2022) ; Sophie Brochu, militante solidaire ; David Touchette, candidat dans LaFontaine (2018) et candidat dans Westmount–Saint-Louis (2022) ; Pierre Gauthier, porte-parole masculin de QS Verdun ; Lauréline Manassero, militante depuis 2014 et porte-parole femme de QS Marie-Victorin ; Amélie-Hélène Rheault, militante depuis 2006, anciennement membre de QS Estrie, membre du comité de coordination de QS Saint-François ; Marie Bélanger, cofondatrice de QS Verchères et militante dès la fondation de QS ; Catherine Ladouceur, militante solidaire dans Saint-François ; Claude Lefrançois, candidate dans Laporte aux élections de 2018 et de 2022 ; Gilles Sabourin, coordonnateur de l’association de Laporte ; Pierre-Luc Lavertu, candidat dans Saint-Jean en 2022 ; Christian Montmarquette, membre fondateur et militant de Québec solidaire depuis ses origines ; Jean-Léon Rondeau, militant solidaire dans Laporte ; Blanche Paradis, membre fondatrice de QS, ancienne responsable de la commission nationale des femmes et ancienne membre du comité de coordination nationale de Québec solidaire ; Myriam Leduc, membre des comités de direction de campagne dans Gouin en 2017 et Laurier-Dorion en 2018, codirectrice de campagne dans Verdun en 2022 et militante solidaire dans Mercier ; Manon Blanchard, co-porte-parole de QS Taillon, membre fondatrice et candidate dans Taillon ; Pierre Parker, coordonnateur de QS Verdun ; Luc Harbour, représentant officiel de QS Sherbrooke ; Anne Blouin, responsable des communications de l’association de QS Verdun ; Maïté Girard-English, militante solidaire dans Pontiac ; Nadine Beaudoin, co-organisatrice du congrès de fondation et coordonnatrice générale du parti 2006-2023, directrice des élections générales de 2008 à 2022 ; Gaétan Châteauneuf, co-organisateur du congrès de fondation de Québec solidaire, ex-porte-parole de l’association de QS Bourget (Camille-Laurin), candidat dans Bourget (Camille-Laurin) en 2014, secrétaire général de 2016 à 2020 au comité de coordination national, représentant officiel par intérim de l’association de QS Bertrand ; Ginette Langlois, militante au comité de coordination de QS Montérégie ; Mike Owen Sebagenzi, co-coordonnateur du Réseau militant jeunesse, militant dans Hull, candidat dans Pontiac en 2022 ; Maxime Larue, responsable à la mobilisation au comité de coordination national (2019-2023) ; William Lemieux, bénévole de campagne dans Blainville (2022), responsable aux communications du comité de coordination de Blainville (2023) ; Joëlle St-Arnault, responsable des bénévoles de QS Laporte ; Jacques Tanguay, représentant officiel de QS Laporte ; Danielle Champagne, militante solidaire dans Laporte ; Pascal Lavoie, militant solidaire dans Sainte-Marie–Saint-Jacques ; Nora Robichaud, militante solidaire dans Maurice-Richard ; Bernard Gauvin, ex-coordonnateur de QS Maurice-Richard ; Philippe Badenas, militant solidaire dans Maurice-Richard ; Thomas Poulin, militant depuis 2012, ancien membre du comité de coordination de Gouin, Porte-Parole du comité de coordination de Gaspé ; Geneviève Fortier-Moreau, membre du comité de coordination de Verdun et ex-candidate en 2012-2013-2014 dans Viau ; Brian Harvey, militant solidaire dans Abitibi-Ouest ; Suzanne Brais, militante solidaire dans Abitibi-Ouest ; Émile Bellerose-Simard, candidat dans Masson en 2022 ; Véronique Painchaud, militante solidaire dans Berthier ; Isabelle Gonthier, militante solidaire dans Mercier, ancienne attachée au bureau d’Amir Khadir et employée aux campagnes électorales de 2007 à 2022 ; Jérémie Vachon, militant solidaire ; Julien St-Pierre, militant solidaire dans Richmond ; Mathieu Sabourin, militant solidaire ; Michael Ottereyes, militant autochtone, ex-candidat dans Roberval ; Nika Deslauriers, militante depuis 2006, attachée politique d’Amir Khadir de 2011 à 2017 et présidente de Québec solidaire de 2017 à 2021 ; Jean-Bernard Rose, militant dans Sainte-Marie–Saint-Jacques ; Véronique Tessier, membre solidaire dans Taschereau ; Jordan Larochelle, membre du comité de coordination dans Hull.

*****

Abonnez-vous à notre lettre hebdomadaire - pour recevoir tous les liens permettant d’avoir accès aux articles publiés chaque semaine.

Chaque semaine, PTAG publie de nouveaux articles dans ses différentes rubriques (économie, environnement, politique, mouvements sociaux, actualités internationales ...). La lettre hebdomadaire vous fait parvenir par courriel les liens qui vous permettent d’avoir accès à ces articles.

Remplir le formulaire ci-dessous et cliquez sur ce bouton pour vous abonner à la lettre de PTAG :

Abonnez-vous à la lettre

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Québec solidaire

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...