Édition du 16 juin 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

René Lévesque et le scrutin proportionnel

Il existe désormais plus de six partis souverainistes au Québec. Notamment, le Parti québécois, Québec Solidaire, Option nationale, Le Parti des sans parti, le Parti indépendantiste, et même, le Parti communiste du Québec qui est souverainiste depuis 2002 si ma mémoire est bonne.

Et René Lévesque l’avait vu venir de loin celle-là, en défendant le scrutin proportionnel, puisqu’une coalition gauche-droite comme celle du Parti québécois, ne pouvait tenir éternellement au nom de la seule unité sur la question nationale. Tôt ou tard, le PQ était appelé à éclater, puisque quoiqu’on en dise, la polarisation « gauche-droite » est tout aussi légitime et tout aussi importante que la polarisation « fédéralisme-souverainisme ».

À l’instar des fronts communs, par définition, les coalitions sont conçues pour relier « momentanément » des groupes de tendances différentes dans le but de combattre un adversaire commun le temps d’une lutte. Alors que la coalition du PQ a toujours tenté, elle, d’écraser ou « d’avaler » selon l’expression populaire, les autres tendances et partis du mouvement souverainiste. Impossible donc, de considérer une telle attitude du Parti québécois comme démocratique ; lui, qui se targue sans cesse d’être social-« démocrate ».

Et pour couronner le tout , comme si ce n’était pas assez, le Parti québécois se sert à dessin de l’iniquité du scrutin uninominal à un tour britannique afin de monopoliser le vote et éliminer les autres partis souverainistes de la partie.

Si on peut les comprendre, avec le recul on sait maintenant que le sabordement du RIN fut une erreur, puisqu’en principe, la multiplication des partis souverainistes devrait rejoindre d’avantage de segments souverainistes de diverses tendances et partis tels : les modérés, les radicaux, les identitaires, les socialistes, les néolibéraux etc, et diversifier et dynamiser le mouvement souverainiste bien plus que de lui nuire.

Et c’est en ce sens, que pour être conséquents avec eux-mêmes, les souverainistes sincères et démocrates qui appellent à l’unité de leur mouvement, devraient se rallier à la position de René Lévesque et de Québec Solidaire et revendiquer eux aussi un mode de scrutin proportionnel afin d’unifier les souverainistes plutôt que d’essayer de les ramener de force au Parti québécois à l’aide d’un mode de scrutin inéquitable ; ce qui de toutes manières est peine perdue et hors de question.

Christian Montmarquette
Militant de Québec Solidaire

Christian Montmarquette

Membre fondateur de Québec solidaire

Militant pour l’éradication de la pauvreté et l’indépendance du Québec

Site officiel : www.quebecsolidaire.net

Courriel de Québec solidaire info@quebecsolidaire.net

Programme : http://quebecsolidaire.net/engagements_2008

Téléphone : (514) 278-9014

Espace MSN : http://christianmontmarquette.spaces.msn.com

Ancien site électoral : www.ufp-laporte.ca.tc

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...