Édition du 18 janvier 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Afrique

UNE VICTOIRE ALGERIENNE DEDIEE A LA PALESTINE

Acquis à la cause d’un peuple en lutte, les joueurs algériens et leurs supporters ont brandi, ce samedi, avec ferveur l’emblème de la Palestine, en remportant la coupe arabe organisée au Qatar. Des moments d’émotion qui ont fait le tour de la planète ! Un serment que les Algériens (nes), à leur tête le Président Abdelmadjid Tebboune, ont promis de ne jamais trahir, celui de témoigner leur pleine et entière solidarité au peuple frère palestinien, quelle que soit la circonstance. Un peuple trahi par des Organisations internationales fantoches. Des pupazzos agités d’une main américaine, acquiesçant à chaque avancée inexorable du bulldozer. Chaque expropriation accomplie sur la terre palestinienne dont le début de la colonisation fut scellé par le tristement célèbre Ministre britannique des affaires étrangères, Arthur Balfour, le 2 novembre 1917. Une missive (Déclaration) à l’origine de l’occupation qui se poursuit jusqu’à nos jours, dans le sang et l’humiliation.
Conscients de la profondeur de la souffrance et l’injustice endurées par les Palestiniens, les compétiteurs algériens se voulaient les plaidoyers d’une résistance en butte à la férocité de l’envahisseur et du complot approuvé au Conseil de sécurité de l’ONU.
La consécration des fennecs à Al Bayt Stadium (Qatar), en Algérie et dans nombre de capitales à travers le monde, a été marquée par ce même élan, celui d’offrir l’exploit au peuple palestinien dont le drapeau est mis en valeur par des vagues déferlantes de liesse, des jeunes pris d’une hystérie festive, des familles descendues dans la rue célébrer le triomphe sportif, avec le même message véhiculé contre la colonisation.

Et quelle belle image que celle livrée par le défenseur Belaïda et ses coéquipiers, Bellaïli, Brahimi et Bounedjah, d’aller réclamer des drapeaux palestiniens aux supporteurs algériens de la tribune inférieure pour les endosser et faire un tour d’honneur qui s’inscrira dans anales.

Oui, la bannière du peuple opprimé, faisant un pied de nez à la visée complotiste, a flotté toute la nuit, sous les youyous des femmes, les klaxons, les cortèges en trance, dans les foyers cossus ou démunis, les cafés, dans la main de ces gamins courant à perdre haleine derrière le bus des vainqueurs, sur le dos d’une étudiante toute éperdue, un Zaouali * en déficit de sommeil, une grand-mère peinant à retenir ses larmes, et un Président ému, jurant de ne pas abandonner l’Etat de Palestine. A Gaza, le succès de l’équipe nationale algérienne a suscité une jubilation démesurée. Preuve de l’esprit de fraternité et de Solidarité.

Omar HADDADOU

* Chômeur, Indigent

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Afrique

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...