Édition du 20 avril 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

États-Unis

Washington le mercredi 6 janvier 2021

Grande journée de perturbations violentes

À la télé les épithètes fusent : « Coup d’État » ; « Siège du Capitole » ; « État de siège » ; « Chaos à Washington » ; « Plus grande démocratie attaquée » ; « Insurrection » ; « Rébellion » ; « Appel à la sédition » qu’en est-il au juste ? Avons-nous réellement assisté aujourd’hui à une journée comparable à ces journées qui ont mené Mussolini, au début des années vingt, au pouvoir en Italie ou Hitler à la direction de la chancellerie en Allemagne, au début des années trente ? La journée du mercredi 6 jan 2021 risque certes de passer à l’histoire comme une journée où se sont produits des événements que nous pouvons qualifier de perturbations violentes, mais peut-on parler réellement d’un « Coup d’État » ou d’une « Insurrection » ? Il nous semble que ces qualificatifs sont nettement disproportionnés et voici pourquoi.

Il y a en ce moment un président américain qui a été porté au pouvoir en janvier 2017 en raison du système électoral qui recèle en lui-même de nombreuses injustices. Si vol d’élection il y a eu aux USA, c’est bien lors de cette élection de novembre 2016 ou Donald Trump, avec 3 000 000 de moins de voix qu’Hillary Clinton, est parvenu à récolter une majorité de voix au Collège électoral. Qui a parlé de « vol » d’élection tout au long des quatre dernières années ? Qui a parlé de démocratie trahie à cette occasion ? Tout se passe comme si, tant et aussi longtemps que le vol se fait dans le cadre des règles du jeu des institutions en place, la classe dirigeante et ses supporteurs institutionnels se taisent. Ce qui règne aux USA, ce n’est pas une véritable démocratie, c’est plutôt une image de façade de la démocratie qui triomphe. N’insistons pas là-dessus et revenons à notre sujet : les événements du 6 janvier 2021.

Nous le savons, il existe aux USA, depuis des siècles, une extrême droite dangereuse, antigouvernementale et antidémocratique. Cette extrême droite est de moins en moins complexée. Elle manifeste et s’expose au grand jour. Elle a même essayé récemment un geste d’éclat violent au Michigan. Trump ne cesse d’alimenter les militantes et les militants de cette extrême droite dans leurs certitudes, leurs croyances et leurs convictions profondes. Est-il leur chef comme Mussolini et Hitler l’étaient pour les Chemises noires et les Chemises brunes ? Pour le moment non. Donc, les forces réactionnaires qui ont défié les forces de l’ordre le 6 janvier 2021 sont, pour le moment, des organisations qui ne sont pas fédérées sous la direction d’une personnalité politique charismatique. Il s’agit de cellules qui tantôt mettent leur effectif en commun lors d’une manifestation (organisée ou non conjointement) et tantôt agissent de manière désordonnée.

La journaliste qui animait une émission spéciale que j’ai écoutée avant d’écrire les présentes lignes a commis un lapsus assez significatif. Elle a ouvert l’émission en disant « Le calme est revenu sur le Capital ». Pour une journée « insurrectionnelle », ce fut, selon moi, plus un « coup d’éclat violent » qui a fauché la vie à une femme qu’un véritable Coup d’État insurrectionnel. Trump va tôt ou tard quitter la Maison-Blanche. Sera-ce avant ou non le 20 janvier ? La question est maintenant de plus en plus discutée. Des politiques songeraient à invoquer le 25e amendement de la Constitution américaine pour le destituer. Quoi qu’il en soit, s’il y a une leçon à retenir des événements violents et tragiques de la journée c’est la suivante : il faut continuer à rester vigilante et vigilant face aux forces de l’extrême droite américaine. Il s’agit de forces antidémocratiques. Je ne suis pas certain que cette tendance déplaise réellement à une frange du Kapital. Le calme semble maintenant revenu sur le Capitole… Qu’en est-il maintenant des intentions qui mettent en mouvement les forces de l’extrême droite, ces grands alliés du Kapital ? À suivre…

Yvan Perrier

6 janvier 2021

20h40

yvan_perrier@hotmail.com

Lexique

Coup d’éclat : Action spectaculaire qui, dans le présent cas, a échoué.

Coup d’État : Renversement violent du pouvoir public.

Insurrection ; Mouvement populaire spontané visant à renverser le pouvoir public en place.

Perturbation : Irrégularité dans le fonctionnement normal d’un système ou de ses institutions.

Violent(e) : Qui s’exprime en utilisant la force physique, sans aucune retenue.

Yvan Perrier

Yvan Perrier est professeur de science politique depuis 1979. Il détient une maîtrise en science politique de l’Université Laval (Québec), un diplôme d’études approfondies (DEA) en sociologie politique de l’École des hautes études en sciences sociales (Paris) et un doctorat (Ph. D.) en science politique de l’Université du Québec à Montréal. Il est professeur au département des Sciences sociales du Cégep du Vieux Montréal (depuis 1990). Il a été chargé de cours en Relations industrielles à l’Université du Québec en Outaouais (de 2008 à 2016). Il a également été chercheur-associé au Centre de recherche en droit public à l’Université de Montréal.
Il est l’auteur de textes portant sur les sujets suivants : la question des jeunes ; la méthodologie du travail intellectuel et les méthodes de recherche en sciences sociales ; les Codes d’éthique dans les établissements de santé et de services sociaux ; la laïcité et la constitution canadienne ; les rapports collectifs de travail dans les secteurs public et parapublic au Québec ; l’État ; l’effectivité du droit et l’État de droit ; la constitutionnalisation de la liberté d’association ; l’historiographie ; la société moderne et finalement les arts (les arts visuels, le cinéma et la littérature).
Vous pouvez m’écrire à l’adresse suivante : yvan_perrier@hotmail.com

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : États-Unis

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...