Édition du 12 novembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Amérique centrale et du sud

Dénonçons les massacres de la police politique de Jovenel Moise contre le peuple haïtien

Une fois de plus, le régime néo-macoute de PHTK continue de massacrer les masses populaires haïtiennes. Incapable de répondre aux revendications de reddition de compte, de justice sociale, le pouvoir de Jovenel s’inscrit dans le prolongement des pouvoirs sanguinaires pour garantir les intérêts de sa bande de « bandi legal » et ceux de l’oligarchie mafieuse.

Face à la contestation contre la rareté programmée de carburant, la police nationale réprime dans le sang plusieurs groupes de manifestants. Les bilans partiels font état de plusieurs dizaines de morts et une centaine de blessés par balles.

Cette répression a lieu dans un contexte où les pouvoirs de l’État rentrent dans une phase de complète décomposition. Résultats d’un régime qui normalise les plus sordides pratiques d’escroquerie, de corruption et de malversation.

Pour s’enrichir rapidement, les membres de la majorité présidentielle au parlement sont impliqués dans des dossiers de kidnapping, d’escroquerie alors que les pouvoirs exécutifs et judicaires sont totalement dysfonctionnels.

À cause de cette totale décomposition des institutions publiques, l’existence de l’État haïtien se résume aujourd’hui par la présence dans les rues d’un ramassis de policiers armés de fusils d’assaut qui mitraillent aveuglement les manifestant.e.s et les résident.e.s des quartiers populaires.

Le régime PHTK incarne un pouvoir mafieux, criminel qui prend en otage tout un pays. François Duvalier lui-même, le père spirituel des pleutres du PHTK, n’aurait pu imaginer une telle descente aux enfers. Il faut croire que les disciples ont dépassé le maître.

Tout ce qui touche des problèmes du pays, qu’il s’agit de la rareté du carburant, de la spoliation des recettes douanières, des détournements de fonds du trésor public, de la criminalité ouverte, des assassinats et des massacres ; tout cela se fait dans l’intérêt du pouvoir tèt kale et de ses acolytes.

Aujourd’hui encore, le sang du peuple coule dans les rues. Son courage n’a d’égal que sa volonté de lutter pour un nouveau pays.

Aujourd’hui, plus que jamais, le peuple haïtien, celui qui a fait 1804, 1986, ce peuple souffrant mais résistant, démontre une nouvelle fois qu’il est prêt à aller jusqu’au bout de la souffrance et de la privation pour débarrasser le pays, une fois pour toute, de la pourriture PHTK, d’extirper définitivement du corps social la puanteur du duvaliérisme.

Pour toutes ces raisons, et pour l’avenir de notre pays, nous du RHEMONCO encourageons la mobilisation populaire. Seule cette mobilisation porte en elle-même l’énergie nouvelle pour déloger le règne des « bandi legal » et jeter les bases de la construction d’une société haïtienne juste et égalitaire.

Par ailleurs, nous tenons à dénoncer l’appui des pays du Core Group, dont le Canada, les États-Unis et la France, au pouvoir sanguinaire de Jovenel. En dépit d’innombrables massacres commis par ce régime, ces prétendus « pays amis d’Haïti » le soutiennent inconditionnellement, comme ils ont soutenu les dictatures des Duvalier et les militaires putschistes. Ces pays impérialistes ne reconnaissent pas le droit légitime du peuple haïtien à la justice, aux redditions de compte, au fonctionnement d’une administration publique transparente.

C’est pourquoi, nous, les progressistes de la diaspora haïtienne, demandons aux secteurs progressistes du Canada, de la France et des États-Unis de dénoncer le comportement rétrograde de leur gouvernement, de dénoncer leur politique de domination sur le peuple haïtien qui veut vivre dans son pays en jouissant pleinement les fruits de son labeur et de la richesse naturelle de son pays.

Nous présentons nos sympathies aux centaines de victimes de la machine répressive du PHTK et encourage les masses populaires à poursuivre la lutte pour éradiquer ce système néocolonial et sanguinaire. Comme par le passé, c’est par la lutte du peuple que l’espoir d’une Haïti égalitaire et inclusive peut se réaliser.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Amérique centrale et du sud

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...