Édition du 21 septembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Canada

Des migrants sans papiers et leur alliées annoncent une marche historique vers Ottawa

Lors d’une conférence de presse à l’extérieur des bureaux du gouvernement fédéral à Montréal ce matin, Solidarité sans frontières et ses alliées a annoncé des plans ambitieux, incluant une marche de sept jours de Montréal vers Ottawa, afin de rallier du soutien pour un programme de régularisation complet et continu pour toutes les personnes migrantes avec un statut précaire.

« Nous ne parlons pas ici de ce qui est possible … Nous parlons de ce qui est requis par la dignité humaine et par la justice, et pour arrêter la destruction du monde. Du 18 juillet au 25 juillet nous prenons le chemin vers Ottawa pour réclamer un statut pour tous et toutes. M. Trudeau, nous sommes fatigué.e.s d’attendre. Nous arrivons. » a annoncé Hady Anne pour Solidarité sans frontières.

Des porte-parole des mouvements alliés ont également pris la parole à la
conférence de presse.

« La pandémie de COVID-19 a braqué un éclairage brutal sur les inégalités sociales déjà existantes, rendant les plus marginaliséEs encore plus à risque de contracter la COVID-19 et d’en mourir. Lorsqu’elles tombent malades, les personnes sans-statut sont privées de l’accès aux soins de santé. C’est une honte, et seule une régularisation immédiate et complète peut mettre un terme à cette injustice  » a dit Nazila Bettache, médecin et membre du Collectif Soignons la Justice sociale.

« La FFQ décrie l’hypocrisie des gouvernements et des systèmes qui bénéficient de l’exploitation de centaines de travailleuses et travailleurs sans papiers au Québec et au Canada qui font fonctionner notre société mais sont forcéEs de vivre dans la peur constante de la déportation. La FFQ est ici aujourd’hui en solidarité et en sororité pour dire haut et fort que la lutte pour le statut pour tous et toutes est une lutte féministe, » a dit Dolores Chew, porte-parole pour la Fédération des Femmes du Québec.

« Le Canada s’est industrialisé grâce son usage colossal de combustibles fossiles, à l’origine du désastre climatique qui force aujourd’hui des migrations. Les lois canadiennes et notre diplomatie sont au service de nos minières, qui sèment la destruction aux quatre coins de la planète. Tout ça, alors que nos services frontaliers et nos forces policières criminalisent systématiquement les personnes à qui on reproche seulement de ne pas posséder un certain bout de papier. C’est une honte. » ajoute Albert Lalonde, co-porte-parole de la Coalition étudiante pour un virage environnemental et social (CEVES)

« La pénurie de logement et la pandémie actuelle affectent de manière disproportionnée les locataires en situation de vulnérabilité, notamment les personnes sans statut qui, à cause de la réglementation québécoise sur l’attribution des logements à loyers modique, ne peuvent accéder à un logement social subventionné. Les personnes devraient pouvoir avoir accès à un logement social, quel que soit leur statut d’immigration. C’est l’un des seuls remparts contre la discrimination et une alternative aux abus du marché privé. Les besoins sont grands ; il est plus que jamais nécessaire d’investir massivement dans le logement social pour toutes et tous. » ajoute Youssef Benzouine, organisateur communautaire au FRAPRU.

Rama Diallo, militante syndicale issue du réseau de la santé, trésorière du Conseil central du Montréal métropolitain de la CSN, a exprimé la réaction suivante : « L’absence de reconnaissance et les statuts d’immigration précaires amènent des emplois précaires avec des conditions de travail pénible, des horaires atypiques, des emplois non valorisés et des bas salaires  ».

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Canada

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...