Édition du 30 novembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Élections Québec 2014

Élections #Qc2014 : la protection de nos forêts publiques passe dans le broyeur

Ignorant les recommandations scientifiques, les avertissements des groupes environnementaux et les demandes de la population québécoise tout en contrevenant au nouveau régime forestier dont l’essence même semble être dans sa mire, le Parti Libéral du Québec semble prévoir dérouler le tapis rouge pour les coupes à blanc dans les dernières forêts vierges du Québec s’il est élu le 7 avril prochain. L’agenda forestier du PLQ a été présenté cette fin de semaine au Lac St-Jean, un agenda qui semble calqué sur les demandes des multinationales plutôt que sur la défense du bien commun.

L’auteur est de Greenpeace Canada.

Le PLQ multiplie les positions anti-environnementales



Se présentant dans le comté de Roberval en plein cœur du royaume du géant Produits forestiers Résolu, le Chef Philippe Couillard a multiplié les positions anti-environnementales dans les derniers jours, se calquant ainsi au discours de l’industrie qui décrit la protection des forêts comme un obstacle à la prospérité plutôt qu’un outil à la durabilité du secteur forestier. Le PLQ a même retiré de sa plateforme (http://plq.org/fr/article/un-gouvernement-liberal-relancera-le-developpement-durable-du-nord--avec-le-plan-nord--) son objectif de protection de 50% du Nord, parmi les seules visées environnementales du Plan Nord de Jean Charest. Intéressé à créer un ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs s’il prend le pouvoir, M. Couillard ajoute du même souffle :

« La question du caribou forestier met littéralement en jeu des milliers d’emplois, des millions de mètres cubes de bois et des activités dans les scieries. » Philippe Couillard, Chef du PLQ

Et sur le site du PLQ (http://www.plq.org/fr/article/renouveler-lindustrie-forestiere-dans-nos-regions) :

« Pour moi, c’est très clair, jamais je ne sacrifierai les emplois de l’industrie forestière pour un caribou. » Philippe Couillard, Chef du PLQ

Opposant les caribous et les travailleurs, M. Couillard semble avoir oublié qu’il n’y a pas d’avenir dans le secteur forestier sans la protection adéquate de notre forêt publique. Qui plus est, le nouveau régime forestier, censé être basé sur un aménagement écosystémique qui fait plus de place à la conservation afin de limiter l’empreinte de l’industrie sur nos forêts, va en direction opposée à ce que propose M. Couillard. Bref, les entourloupettes libérales pour séduire l’électorat forestier risquent de coûter cher à la forêt publique si le PLQ prenait le pouvoir et que cette vision venait à se concrétiser.

Un Parti Québécois évasif

Du côté du Parti Québécois, bien que sa plateforme (http://pq.org/plateforme/) prévoie « lancer une nouvelle stratégie québécoise pour la conservation de la diversité biologique s’inspirant des plus hauts standards », aucune cible et aucun échéancier ne sont mentionnés. De plus, très peu de détails sont offerts quant aux visées du PQ en matière de forêt dans sa plateforme, s’alignant plutôt aux recommandations du Rendez-vous National de la forêt québécoise de l’automne dernier sans en donner la substance.

Le manque d’engagement et de clarté sur les aires protégées et la protection de nos forêts publiques est particulièrement inquiétant alors que le PQ a reculé (http://www.lapresse.ca/le-quotidien/actualites/201402/22/01-4741494-pedale-douce-sur-les-aires-protegees.php) quelques semaines avant les élections sur les cibles minimales de conservation en forêt suite aux pressions du secteur forestier. Ce manque de rigueur, et l’aplaventrisme (http://www.greenpeace.org/canada/fr/Blog/plan-nord-pquiste-mention-dchec-au-cours-de-d/blog/45064/) fréquent du PQ dans les 18 derniers mois devant l’agenda industriel, au détriment d’une exploitation plus durable de nos ressources naturelles, n’a rien de rassurant pour la suite des choses si le PQ venait à garder le pouvoir le 7 avril. Plus que jamais, la population québécoise devra interpeller nos élus, qu’ils soient libéraux ou péquistes, pour que notre forêt publique soit adéquatement protégée.

À la CAQ, la forêt n’existe tout simplement pas ?

La Coalition Avenir Québec (http://coalitionavenirquebec.org/wp-content/uploads/2014/03/Plateforme-Electorale_FINAL.pdf) se démarque à son tour par l’absence totale d’engagement quant à la question de la conservation et de forêt. En fait, les mots « forêt » et « forestier » sont complètement absents de la plateforme de la CAQ ! Difficile de croire qu’un des plus importants pans de l’économie et de l’identité québécoise soit complètement évacué par un parti qui occupe près de 15% des votes.



Vent de fraicheur du côté de QS

Le vent de fraîcheur qu’offre Québec Solidaire (http://www.quebecsolidaire.net/engagements-electoraux/) sur les enjeux environnementaux est un baume qui nous espérons pourra inspirer les autres partis, et les enjeux de conservation de nos forêts n’y échappent pas. Visant une cible de 20% d’aires protégées (sans préciser d’échéancier toutefois), le jeune parti affiche ses couleurs quant à ses objectifs en termes d’aménagement forestier principalement centré sur l’aménagement écosystémique. Seul hic, le manque de détail dans la plateforme de QS limite sa portée et l’influence qu’elle peut avoir sur les autres partis.

Face à ces manques de clarté ou l’absence d’engagement des différents partis dans leur plateforme, des groupes environnementaux ont fait parvenir un questionnaire à tous les partis dont les réponses seront divulguées la semaine prochaine. Restez donc à l’affut pour connaître ce que les partis ont à dire sur la protection de nos forêts publiques, et entre temps, contactez vos candidats pour leurs témoigner de vos vraies valeurs environnementales (http://www.greenpeace.org/canada/fr/Blog/lections-2014-demandez-aux-candidates-de-prot/blog/48560/).

Nicolas Mainville

Greenpeace Canada

Sur le même thème : Élections Québec 2014

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...