Édition du 31 mars 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Exploration pétrolière dans le golfe du Saint-Laurent - Pêcheurs et industriels de la pêche demandent une suspension des activités

La Coalition Saint-Laurent salue cet élan de solidarité

Dans un remarquable élan de solidarité interprovinciale, vingt (20) associations
de pêcheurs, d’aquaculteurs ou d’usines de transformation ont écrit une lettre aux trois ministres fédéraux des Pêches, de l’Environnement ainsi que des Ressources naturelles pour exiger une suspension des activités d’exploration pétrolière dans le golfe du Saint-Laurent tant qu’une vaste commission d’examen, indépendante et scientifique, aura démontré l’absence de risques pour l’écosystème du golfe et ses ressources renouvelables.

(cliquer ici pour consulter la lettre)

La Coalition Saint-Laurent salue cette prise de position ferme des pêcheurs, aquaculteurs et industriels de la pêche et désire leur offrir son appui complet. « Plus de 5 000 entreprises de pêche et plus de 100 compagnies de l’industrie de la pêche qui dépendent des ressources du golfe ont fait le choix aujourd’hui de protéger leur gagne-pain pour le futur » d’affirmer Danielle Giroux, porte-parole de la Coalition Saint-Laurent.

Cinq provinces, mais un seul écosystème

La lettre de l’industrie de la pêche souligne que le golfe du Saint-Laurent est un seul vaste écosystème où circule une même eau et où des stocks de poissons se déplaçant naturellement sont partagés par toutes les communautés côtières. Les vingt associations signataires de la lettre veulent rappeler au gouvernement fédéral que « le golfe du Saint-Laurent est une grande zone de pêche commune et qu’aucun déversement accidentel ne sera retenu par les frontières provinciales. »

Les inquiétudes face à l’exploration pétrolière se multiplient

La prise de position des associations de pêcheurs, d’aquaculteurs et d’industriels de la pêche s’ajoute à la voix des Premières Nations et à celle de centaines d’associations diverses et de milliers de citoyens, à travers les cinq provinces du golfe, qui réclament eux aussi une suspension de l’exploration pétrolière sur la totalité du golfe.

« Alors qu’un premier forage pourrait bientôt être effectué à Old Harry et que le Québec a déposé récemment un projet de loi miroir lui permettant lui aussi de se lancer dans l’exploration pétrolière en mer, il est temps de rappeler que le golfe du Saint-Laurent est un écosystème unique, d’une grande fragilité, partagé par cinq provinces côtières. Toute décision unilatérale d’une province de forer dans le golfe pourrait avoir des répercussions négatives sur toutes ses voisines » d’affirmer Jean-Patrick Toussaint de la Coalition Saint-Laurent.

« Les cinq provinces et le gouvernement fédéral devraient prendre acte de ces inquiétudes partagées par l’industrie de la pêche, les Premières Nations et de très nombreux citoyens. L’exploration pétrolière devrait être suspendue dans l’ensemble du golfe tant qu’un vaste examen public, scientifique et indépendant n’aura démontré que l’écosystème et les gens qui en vivent ne sont pas à risque » de conclure Sylvain Archambault, porte-parole de la Coalition Saint-Laurent.

Documents à télécharger

Lettre aux ministres fédéraux :

Français

Anglais

Communiqué de presse des représentants de l’industrie de la pêche

Français

Anglais

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...