Édition du 21 juin 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Québec

François Legault a annoncé ses couleurs

Dans les derniers jours, François Legault a annoncé ses couleurs en vue de la prochaine élection. Il a clairement décidé de faire de l’immigration la question de l’urne en octobre prochain.

Il va trouver Québec solidaire sur son chemin. On ne le laissera pas détourner l’attention des crises bien réelles auxquelles font face les Québécois et les Québécoises au jour le jour. Ce que fait le premier ministre, c’est lancer une grande opération de diversion.

C’est plus facile de faire campagne sur l’immigration que sur ce qui se passe dans la vie des gens. Le coût de la vie étouffe tout le monde. On vit une crise du logement historique. Les maisons ne sont plus achetables. Le système de santé est en ruine. Les changements climatiques nous rentrent dedans. Je comprends que le premier ministre invente une menace imaginaire. Pointer du doigt les immigrants et immigrantes, c’est la stratégie électorale habituelle des politiciens qui n’ont pas de projet de société.

François Legault n’a pas de projet de société, donc il raconte des histoires de peur. Il dit que les 14 000 personnes qui arrivent au Québec chaque année par le programme de regroupement familial vont menacer la survie même de la nation québécoise. Il fait ça pour cacher ses échecs, ses échecs en environnement, ses échecs en santé, ses échecs en logement.

François Legault a une idéologie selon laquelle l’immigration, c’est une menace pour la nation québécoise. Il est tellement enfermé dans son idéologie qu’il ne voit pas les faits qui démontrent qu’il a tort. Parce que des histoires comme celle de ma collègue Ruba Ghazal, il y en a des centaines de milliers. La réalité de l’immigration au Québec, c’est celle-là.

J’étais en Abitibi il y a quelques semaines. Il y a un infirmier qui me disait qu’il vendrait sa maison pour avoir une collègue sénégalaise qui vienne l’aider à l’hôpital. C’est ça, la réalité du Québec. C’est des régions qui ont besoin de renforts et c’est des centaines de milliers d’histoires d’intégration qui fonctionnent.

Pendant la campagne, François Legault va se présenter devant les Québécois et Québécoises et leur dire : votez pour moi, j’ai besoin d’un mandat fort ou la nation québécoise est menacée de disparition. Même pour lui, qui s’est autoproclamé père de la nation québécoise, c’est gros comme le bras.

Il y a deux types de nationalistes : ceux qui mobilisent la nation en faisant peur au monde en parlant d’ennemis extérieurs et ceux qui mobilisent la nation avec un projet de société tourné vers l’avenir.

François Legault va faire campagne en prétendant défendre le Québec contre des envahisseurs, nous, on va faire campagne pour un avenir meilleur. François Legault va faire campagne en pointant du doigt, nous, on va faire campagne en ouvrant les bras.

Nous avons besoin de vous pour faire de cette campagne la plus grande de notre histoire. Nous sommes la vraie alternative à la CAQ.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Québec

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...