Édition du 24 janvier 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Asie/Proche-Orient

L’augmentation alarmante de la violence des colons israéliens

La violence des colons israéliens contre les Palestiniens augmente à un rythme effarant. Nous avons documenté visuellement cet aspect de la vie sous l’occupation militaire israélienne en collaboration avec Première Urgence Internationale, qui surveille la violence des colons israéliens depuis 2012, notamment les pertes humaines, les dommages matériels, les intimidations et le harcèlement.

tiré de Entre les lignes et lesm ots
https://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2022/11/21/laugmentation-alarmante-de-la-violence-des-colons-israeliens/

Les colons israéliens – qui vivent sur des terres volées aux Palestiniens – ont commis au moins 1 049 attaques contre des Palestiniens en Cisjordanie occupée, rien que de janvier à septembre 2022. L’intention de ces attaques s’aligne sur les politiques du gouvernement israélien : forcer les Palestiniens à quitter leurs maisons afin de s’approprier encore plus de terres et de ressources.

Cette semaine, les électeurs israéliens ont confié un pouvoir sans précédent à un parti dirigé par un homme politique qui a personnellement participé à des actes de violence commis par des colons. Il y a quelques semaines, Itamar Ben-Gvir a brandi une arme avec un groupe de colons israéliens dans le quartier palestinien occupé de Sheikh Jarrah et a appelé la police israélienne à tirer sur les Palestiniens. Il a également appelé à l’expulsion des citoyens palestiniens « déloyaux » d’Israël.

Non seulement les autorités israéliennes n’arrêtent pas les attaques des colons, mais elles les rendent possibles. Jusqu’à présent, en 2022, les soldats israéliens ont tué et blessé beaucoup plus de Palestiniens au cours d’incidents de violence de la part de colons israéliens que les colons israéliens eux-mêmes. Cela montre qu’il est impossible de séparer la violence que les Palestiniens subissent aux mains de l’État israélien de la violence perpétrée par les colons israéliens. Voici comment cela fonctionne :

Le gouvernement israélien continue d’étendre les colonies israéliennes illégales et n’a pas caché son intention d’annexer officiellement de grandes parties de la Cisjordanie occupée, une politique qui risque de devenir plus extrême avec le retour au pouvoir de Netanyahu. Le gouvernement israélien récompense effectivement les colons israéliens pour leurs attaques en reconnaissant et en soutenant les avant-postes de colonies (nouveaux développements établis par des colons israéliens sur des terres palestiniennes sans autorisation préalable du gouvernement).

Les soldats israéliens sont souvent présents lors d’attaques de colons, mais refusent d’affronter les auteurs de ces attaques. Au lieu de cela, les soldats israéliens attaquent les Palestiniens qui tentent de défendre leur vie, leurs terres et leurs biens lors des attaques des colons, en tirant des gaz lacrymogènes, des balles en caoutchouc ou des balles réelles.

Le système juridique israélien instaure un environnement d’impunité quasi totale pour les violences perpétrées par les colons israéliens contre les Palestiniens, même dans les cas graves. L’Autorité palestinienne n’a pas le droit de réagir aux incidents impliquant des colons israéliens en Cisjordanie, alors même que les autorités israéliennes exigent sa coopération et sa coordination pour réprimer les Palestiniens. Les colons israéliens accusés de crimes sont jugés par des tribunaux civils israéliens, tandis que les Palestiniens de la même région sont exécutés de manière extrajudiciaire par des soldats israéliens, détenus sans procès ni inculpation dans des prisons israéliennes, ou jugés par des tribunaux militaires israéliens avec un taux de condamnation proche de 100 %.

En octobre, au moment de la récolte annuelle des olives palestiniennes, les colons israéliens se sont déchaînés en Cisjordanie, commettant plus de 100 attaques en 10 jours. À Naplouse, où la violence des colons a particulièrement augmenté cette année, des colons et des soldats israéliens ont été impliqués dans le siège de la ville.

Les enfants palestiniens veulent aller à l’école à pied sans être harcelés par les soldats et les colons. Les agriculteurs palestiniens veulent s’occuper (plutôt que de défendre) de leurs terres et de leurs troupeaux. Les communautés palestiniennes veulent rester dans leurs maisons et vivre en liberté. Partagez le visuel ci-dessus pour mettre en lumière la réalité de la vie sous l’occupation militaire israélienne.

Source : Visualizing Palestine
le 3 novembre 2022
Traduction AC pour l’Agence média Palestine
https://agencemediapalestine.fr/blog/2022/11/03/laugmentation-alarmante-de-la-violence-des-colons-israeliens/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Asie/Proche-Orient

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...