Édition du 22 juin 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Élections québécoises 2012

Lettre ouverte pour vaincre l'abstentionnisme chez les jeunes

Dans un rapport portant sur les motifs de la participation électorale au Québec lors des élections générales de 2008 (1), deux politologues de l’Université Laval font mention d’un abstentionnisme préoccupant chez les jeunes québécoises et québécois. En effet, lors des dernières élections générales, près de 6 jeunes sur 10 de 18 à 24 ans et plus de 54% des 25-34 ans n’ont tout simplement pas voté. « Il semble donc que plus une personne est âgée, plus elle est susceptible de voter », font valoir les auteurs du rapport.

Avec la crise sociale qui sévit actuellement au Québec, il est possible que ce cynisme électoral, marqué autant par une baisse du taux de participation que par un désengagement des jeunes dans la sphère politique, soit exacerbé par le fonctionnement de notre mode de scrutin, mode qui ne laisse pas place aux véritables alternatives et qui force à voter stratégiquement. Les partis traditionnels ne semblent désirer aucun changement à ce sujet, surtout lorsque ce changement implique une réforme de notre structure démocratique qui pourrait les désavantager ou pire, les destituer. Ainsi, l’abstentionnisme chez les moins âgés ne fait que favoriser ces mêmes vieux partis, tout en condamnant nos institutions à être dirigées par des principes idéologiques opposés à ceux retrouvés chez cette même jeunesse québécoise.

Renverser la vapeur !

Pourtant, il existe au Québec des alternatives qui mettent de l’avant une plus grande décentralisation des pouvoirs, qui valorisent une plus grande place du citoyen dans la prise de décision collective et qui revendiquent une plus grande imputabilité des élus. Ces alternatives proposent et s’engagent à adopter des mesures qui tiendront compte de la voie citoyenne dans l’orientation de la sphère publique. Dès lors, les citoyennes et citoyens ne sont plus seulement que des spectateurs instrumentalisés une fois aux quatre ans, ils deviennent partis prenantes des différents processus décisionnels affectant leur quotidien et celui de leur entourage. Ces partis politiques sont des vecteurs de changement qui, nous l’espérons, ne seront pas mis de côté par les jeunes aux prochaines élections. Ces partis politiques sont prêts à mettre de l’avant, avec les citoyennes et citoyens, la construction d’un Québec plus juste et d’un gouvernement plus redevable envers tous.

Aller plus loin !

Au tout début du mouvement déclenché par la grève étudiante, les jeunes ont pris d’assaut leurs assemblées générales. Ils ont eu à se positionner collectivement : d’abord autour de la hausse des frais de scolarité, ensuite autour de divers autres enjeux politiques, économiques et sociaux. Ainsi, plusieurs jeunes personnes, se sentant habituellement impuissantes face à des structures desquelles elles sont exclues, ont soudain senti et réalisé leur pouvoir d’influence. Votes de grève, prises de décisions, organisations de mobilisation…un mouvement social est en branle. Ce mouvement social, c’est eux.

Après avoir constaté l’étendue de la force collective engendrée par cet exercice de démocratie participative, il est temps de transposer cette volonté aux urnes afin d’étendre cette démocratie participative à l’extérieure des seules assemblées générales. Dans la perspective d’atteindre un modèle réellement participatif... votons !


(1) GÉLINEAU, F. et A. MORIN-CHASSÉ (2009). Les motifs de la participation électorale au Québec : Élection de 2008, Directeur général des élections du Québec, 65 p.


- Olivier Verreault-Lefebvre, membre jeune de Québec Solidaire
- Hind Fazazi, membre jeune de Québec Solidaire
- Raphaël Langevin, membre jeune de Québec Solidaire
- Hugo Montminy, membre jeune de Québec Solidaire
- Frédéric Roy, membre jeune de Québec Solidaire
- Sara-Maude Boyer-Gendron, membre jeune de Québec Solidaire
- David Fortin Côté, membre jeune de Québec Solidaire
- José-Frédérique Biron, membre jeune de Québec Solidaire
- Charles Guay-Boutet, membre jeune de Québec Solidaire
- Lucie Mayer, membre jeune de Québec Solidaire
- Olivier Noël, membre jeune de Québec Solidaire
- Vincent J.-Painchaud, membre jeune de Québec Solidaire
- Frédéric Yelle, membre jeune de Québec Solidaire
- Xavier Laberge, membre jeune de Québec Solidaire
- Serge Leclerc, membre de Québec Solidaire Rosemont

Sur le même thème : Élections québécoises 2012

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...