Édition du 21 mai 2024

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Québec

Québec solidaire demande à la CAQ de stopper l'ouverture de nouvelles cliniques spécialisées privées

Pour mettre fin à l’expansion du privé qui fait mal à notre réseau public de santé, le porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, et le responsable en matière de santé, Vincent Marissal, demandent au ministre Christian Dubé de stopper dès maintenant l’émission de nouveaux permis de centres meìdicaux speìcialiseìs (CMS).

27 mars 2024 | Québec solidaire

« L’entêtement idéologique de la CAQ envers le privé pour régler les problèmes du réseau de la santé ne fonctionne pas. Les Québécois se font avoir, ils paient de l’impôt et s’attendent à recevoir des services de santé, mais beaucoup n’ont pas le choix de se tourner vers le privé ou ils paient très cher pour avoir des soins. Ce système à deux vitesses ne fonctionne pas, ni pour les patients, ni pour les fonds publics. Il faut dès maintenant stopper l’ouverture de nouveaux centres médicaux spécialisés (CMS) qui ont explosé sous la CAQ et privent le public de ressources », a déclaré Gabriel Nadeau-Dubois en point de presse mercredi matin à Montréal.

En 2021, la CAQ elle-même annonçait vouloir freiner l’essor des CMS, qui grugent les ressources du public et coûtent cher à l’État, mais le gouvernement Legault a finalement décidé de les autoriser, soi-disant pour baisser les listes d’attente en chirurgie. Le constat d’échec est frappant : les listes ne bougent pratiquement pas.

« Les cliniques médicales spécialisées qui pratiquent des chirurgies d’un jour se construisent souvent à proximité des hôpitaux, dont elles grugent les ressources et le personnel. Résultat des courses : on enrichit le privé et on s’appauvrit collectivement. Il faut arrêter de s’entêter avec un modèle qui coûte cher, à l’État comme aux patients et qui, en plus, ne réduit pas les listes d’attente en chirurgie longues de milliers de personnes », a ajouté M. Marissal.

Faits saillants

Depuis l’arrivée au pouvoir de la CAQ, le ministère de la Santé et des Services sociaux a délivré plus de 36 nouveaux permis pour des centres médicaux spécialisés.

Le nombre de médecins spécialistes ayant exercé au sein d’un CMS dans le cadre du régime public est passé de 226 en 2018 à 917 en 2023.

Selon une analyse de l’IRIS, certaines opérations chirurgicales au privé peuvent coûter jusqu’au triple du coût d’une même opération effectuée au public.

*****

Abonnez-vous à notre lettre hebdomadaire - pour recevoir tous les liens permettant d’avoir accès aux articles publiés chaque semaine.

Chaque semaine, PTAG publie de nouveaux articles dans ses différentes rubriques (économie, environnement, politique, mouvements sociaux, actualités internationales ...). La lettre hebdomadaire vous fait parvenir par courriel les liens qui vous permettent d’avoir accès à ces articles.

Remplir le formulaire ci-dessous et cliquez sur ce bouton pour vous abonner à la lettre de PTAG :

Abonnez-vous à la lettre

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Québec

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...