Édition du 20 février 2024

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Le Monde

Appel à l’action : 10 septembre 2023 – Journée internationale d’action contre l’OMC et les accords de libre-échange

20 ans depuis Cancun : Lee continue à vivre ! Nous sommes tous Lee, dans cette lutte contre l’OMC et les accords de libre-échange !

Tiré de Entre les lignes et les mots
https://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2023/08/29/appel-a-laction-10-septembre-2023-journee-internationale-daction-contre-lomc-et-les-accords-de-libre-echange/

Cela fait vingt ans que les politiques impérialistes, néolibérales et néocoloniales de libre-échange de l’Organisation Mondiale du Commerce ont conduit au sacrifice de l’un de nos dirigeants paysans aux portes de la réunion ministérielle à Cancun, au Mexique.

Lee Kyung Hae, un petit agriculteur coréen, a pris la décision radicale de se sacrifier pour protester contre la situation désastreuse dans laquelle se sont retrouvés des milliers de paysans et paysannes après que leur pays a adopté les politiques de libre-échange de l’OMC. Dans ses derniers instants, il portait une bannière autour du cou avec les mots « WTO Kills Farmers » (L’OMC tue les agriculteurs.). Le sacrifice de Lee a transcendé le sort de tous les paysans et paysannes du monde entier ; l’hyper-mondialisation des années 80 et 90 a eu un impact dévastateur sur les communautés rurales du monde entier, les dépouillant de leurs terres, de leurs moyens de subsistance et de leurs marchés locaux.

Lee Kyung Hae a donné sa vie pour exprimer les inquiétudes de millions de paysans et paysannes qui, comme lui, ont vu leur vie bouleversée par l’ouverture de leur pays, sous la bannière des réformes du marché, pour être ensuite submergés par la féroce concurrence internationale des pays riches inondant leurs marchés de produits bon marché, souvent produits dans des usines massives et des fermes industrielles à grande échelle. L’OMC a été le fer de lance de ces efforts visant à développer et à trouver de nouveaux marchés pour les sociétés transnationales et les agro-industries centrées dans les villes riches du nord global.

Deux décennies se sont écoulées depuis ce jour tragique à Cancun, et les choses n’ont fait qu’empirer tant pour les personnes que pour la planète.

L’Accord sur l’agriculture (AsA), qui constitue le cœur des politiques commerciales de l’OMC en matière d’alimentation et d’agriculture, continue de faire des ravages dans la vie des personnes. Au cours de ces 30 dernières années, La Via Campesina a constamment souligné les effets négatifs et dévastateurs des politiques de l’OMC sur la population et la planète. Chaque fois que l’OMC a convoquée ses réunions ministérielles pour faire avancer ces politiques néfastes, les groupes paysans organisés de La Via Campesina sont descendus dans la rue pour dénoncer les mensonges et les tromperies de l’OMC. Alors que l’Organisation Mondiale du Commerce entrait par la suite dans un état d’incertitude, de nombreux accords de libre-échange régionaux et bilatéraux ont commencé à proliférer, nombre d’entre eux ressemblant à l’Accord sur l’Agriculture, très nuisible. Ainsi, que ce soit avec ou sans l’OMC, le commerce mondial reste empêtré dans ces accords opaques, souvent négociés à huis clos sans consultation ni débats publics.

Lors de la dernière réunion ministérielle à Genève en 2022, La Via Campesina a déclaré que le moment était venu de démanteler l’OMC, d’abandonner l’Accord sur l’Agriculture, de mettre fin aux accords de libre-échange nuisibles et d’établir un nouveau cadre commercial pour le commerce agricole mondial fondé sur principes de souveraineté alimentaire, de solidarité et d’internationalisme. Un nouveau cadre qui respecte et fait respecter la Déclaration des Nations unies sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales (UNDROP) !

LVC a appelé les États membres de l’Organisation Mondiale du Commerce, en particulier ceux du Sud, à prendre l’initiative de créer ce cadre et d’en faire le fondement du commerce mondial. La crise alimentaire mondiale, qui se traduit par une augmentation de la faim dans le monde, exacerbée par les pratiques spéculatives du commerce des matières premières, les pandémies, les conflits et les guerres, est la preuve flagrante d’un système alimentaire mondial défectueux qui profite principalement à l’agro-industrie transnationale. De nombreux rapports ont souligné comment, même face à la faim croissante dans le monde, une poignée de grandes entreprises agroalimentaires ont continué à accumuler des profits grâce à des pratiques spéculatives. L’Accord sur l’Agriculture est un pacte visant à garantir des profits perpétuels aux entreprises agroalimentaires, au mépris des souffrances des paysans et paysannes, des personnes et de l’environnement.

Pour cette raison, alors que nous commémorons la Journée Internationale d’Action contre l’OMC et les accords de libre-échange le 10 septembre, La Via Campesina intensifiera cette lutte pour une alternative. Nous mènerons l’effort de construction de ce nouveau cadre par l’implication directe des paysans et paysannes et de nombreux autres petits producteurs et productrices alimentaires. Nous collaborerons avec nos gouvernements et nos partenaires de la société civile pour générer une pression politique en faveur de ce nouveau paradigme.

Alors que les membres de La Via Campesina se préparent pour la 8e Conférence internationale prévue pour décembre 2023 à Bogota, nous appelons tous nos membres à exprimer leur solidarité avec Lee Kyung Hae et son sacrifice. Nous encourageons nos membres à organiser des expositions, des débats publics, des manifestations et à formuler des idées pour un cadre commercial mondial alternatif. Lors de la 8e Conférence internationale à Bogota, nous commémorerons Lee avec une mistica, célébrant son courage et sa détermination, en honorant les efforts et les sacrifices de millions de paysans et paysannes du monde entier qui persistent à nourrir la planète et à nourrir la population, malgré les difficultés croissantes.

KIT DE COMMUNICATION :
L’affiche officielle et d’autres documents sont disponibles sur ce lien. Elle peut être adaptée et utilisée dans le cadre de vos mobilisations et actions locales et régionales.
Pour les questions et les entretiens , écrivez à press@viacampesina.org

Face aux crises globales, construisons la souveraineté alimentaire pour assurer un futur à l’humanité !

Nous sommes tous Lee ! L’OMC tue les agriculteurs et agricultrices !
Un nouveau cadre commercial est urgent et vital !

#NousSommesTousLEE
#FinDeL’OMC
#8ConfLVC
#NouveauCadreCommercialMAINTENANT

https://viacampesina.org/fr/appel-a-laction-10-septembre-2023-journee-internationale-daction-contre-lomc-et-les-accords-de-libre-echange/
Call to Action : 10 September 2023 – International Day of Action Against the WTO and Free Trade Agreements

https://viacampesina.org/en/call-to-action-10-september-2023-international-day-of-action-against-the-wto-and-free-trade-agreements/

Llamado a la acción global | Día Internacional de Acción contra la OMC y los Tratados de Libre Comercio – 10 de septiembre de 2023

https://viacampesina.org/es/llamado-a-la-accion-global-dia-internacional-de-accion-contra-la-omc-y-los-tratados-de-libre-comercio-10-de-septiembre-de-2023/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Le Monde

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...