Édition du 16 juin 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Canada

COVID-19 : Des groupes communautaires et le CRARR demandent au gouvernement fédéral d’agir contre La montée du racisme anti-asiatique à Montréal

Une quinzaine d’organismes issus des communautés asiatiques et d’autres groupes racisés, ainsi qu’un des plus grands syndicats d’étudiants à Montréal, se joignent au CRARR pour demander au gouvernement fédéral de prendre des mesures concrètes pour lutter contre la montée du racisme anti-asiatique associé au coronavirus.

Depuis le mois de mars, la stigmatisation de la COVID-19 comme « le virus chinois », a été à l’origine d’une multiplication d’incidents racistes visant les personnes d’origine ou d’apparence chinoise comme celles d’origine vietnamienne ou coréenne, dans le Grand Montréal. Ces personnes de tous âges ont été les cibles d’actes de vandalisme, d’insultes en ligne et en personne, et d’intimidation physique dans les épiceries, le transport en commun et dans la rue.

Le CRARR est préoccupé par le fait que le gouvernement et des grandes institutions tardent à dénoncer publiquement et fermement cette vague de racisme anti-asiatique et cette recherche hargneuse de boucs émissaires. Le CRARR est particulièrement préoccupé par le fait que dans le cadre de la Stratégie canadienne contre le racisme 2019-2022, dotée d’un budget de 45 millions $ et d’autres programmes, le fédéral a alloué des ressources importantes à plusieurs villes canadiennes hors Québec, même durant la crise du coronavirus, ignorant les besoins urgents de groupes montréalais qui n’ont pas les moyens suffisants pour se mobiliser avec l’ampleur requise contre le racisme anti-asiatique.

Le CRARR fait appel au Premier ministre Justin Trudeau et aux ministres de Montréal, MM. David Lametti (Justice), Marc Garneau (Transport), Steven Guilbeault (Patrimoine canadien), Marc Miller (Services aux autochtones) et Pablo Rodriguez (Leader du Gouvernement à la Chambre des communes) et Mme Mélanie Joly (Développement économique et langues officielles) pour prendre rapidement des mesures efficaces contre le racisme anti-asiatique et la xénophobie.

« Si aucune action concrète n’est prise, ce racisme pourrait rapidement s’étendre à d’autres groupes racisés et aux communautés autochtones », déclare le directeur général du CRARR, Fo Niemi.

« Le Premier ministre et le gouvernement fédéral ont fait preuve d’un grand leadership pour relever des défis sans précédents soulevés par la COVID-19, et pour répondre aux besoins des Canadiens et Canadiennes à travers le pays », ajoute-t-il.
« Il est maintenant temps pour que le Gouvernement du Canada fasse preuve du même leadership et agisse avec rapidité et détermination pour briser la vague de racisme dont sont victimes les Canadiens et Canadiennes d’origine asiatique ou issus d’autres groupes vulnérables. L’heure est à la solidarité et à la cohésion sociale », dit-il.

Depuis le 1er avril, le CRARR a lancé une campagne bilingue avec le message, « La COVID-19 ne discrimine pas. Vous non plus ! ». Avec un don d’un groupe chinois local, il a aussi produit des conseils en français et en anglais sur les mesures de protection pour les victimes du racisme anti-asiatique (pour plus de renseignements, visitez les pages du CRARR sur Facebook et www.crarr.org).

Les regroupements suivants ont joint leurs voix à celle du CRARR pour demander au Gouvernement du Canada d’adopter des mesures urgentes contre le racisme anti-asiatique à Montréal :

• Centre de la langue et culture coréenne de Montréal
• Centre uni de la communauté chinoise de Montréal
• Chinese Association of Montreal
• Chinois progressistes du Québec
• Conseil canadien des femmes musulmanes (Montréal)
• Conseil de développement du Quartier chinois de Montréal
• Council of South Asian Communities
• Fédération des Canadiens noirs
• Fondation du Parc Sun-Yat-Sen
• Forum musulman canadien (FMC-CMF)
• Groupe d’entraide contre le racisme envers les Asiatiques au Québec
• Service à la famille chinoise du Grand Montréal
• Teesri Duniya Theatre
• Union des étudiants de Concordia
• Vietnamplify

D’autres organismes se joindront à cette liste dans les jours qui viennent.

« Nous sommes particulièrement reconnaissants envers les alliés des communautés asiatiques, tels la Fédération des Canadiens noirs ; le Forum musulman canadien, l’un des organismes musulmans les plus importants à Montréal, et l’Union des étudiants de Concordia, l’un des syndicats d’étudiants universitaires les plus actifs au Québec », ajoute M. Niemi. « Nous ne sommes pas une simple coalition, nous sommes un mouvement pour l’égalité, la sécurité et la solidarité ».

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Canada

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...