Édition du 22 juin 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Des regroupements citoyens de Gaspé s'opposent à la poursuite intentée par Gaspé Énergies contre le Ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles du Québec

Solidarité Gaspésie et La Planète s’invite au parlement-Gaspé s’opposent à la poursuite intentée par la pétrolière Gaspé Énergies contre le Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec (MERN).

GASPÉ, le 1er mars 2021. Les regroupements citoyens Solidarité Gaspésie et La Planète s’invite au Parlement-Gaspé s’opposent à la poursuite intentée par Gaspé Énergies visant à obtenir notamment l’autorisation de forage au puits Galt 6. Cette poursuite est entendue en Cour Supérieure du Québec les 1er, 2 et 3 mars 2021.

Gaspé Énergies, une filiale de Ressources Utica, a demandé le 25 février 2020 au Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles une autorisation de forage pour le puits Galt 6, situé à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Gaspé. Le 13 octobre 2020, le Ministre Jonathan Julien a signifié, à l’entreprise, son refus d’émettre un tel permis de forage en s’appuyant sur les risques quant à l’intégrité et la conservation du milieu hydrique relatif au site du puits.

À la suite de cette réponse, Gaspé Énergies a déposé, le 29 octobre 2020, une demande de contestation de la décision rendue par le ministre, ceci à la Cour Supérieure du Québec. L’entreprise cherche non seulement à faire renverser la décision du ministre afin d’obtenir l’autorisation de forer, mais vise à faire invalider l’article 23 du Règlement sur les activités d’exploitation, de production et de stockage d’hydrocarbures en milieu terrestre. Cet article stipule qu’un site de forage pétrolier ne peut être établi à moins de 1000 mètres d’un milieu hydrique, sauf s’il y a approbation du ministre en ce sens.

L’invalidation éventuelle par la Cour de l’article 23 entraînerait un affaiblissement important des quelques éléments à caractère environnemental inclus dans la Loi sur les hydrocarbures entrée en vigueur en 2018.

Une étude hydrogéologique indépendante, réalisée en 2016 pour le puits Galt 6, confirmait :

- la présence de la Rivière Petite Fourche à moins de 800 mètres du site projeté du puits ;

- la présence de risques pour l’eau dus à la nature de l’aquifère. En effet, Galt 6 serait localisé dans un secteur où le milieu hydrique est très vulnérable à la contamination de surface.

Au sujet de l’ensemble du projet Galt, mentionnons aussi les éléments suivants :

- Il n’y a pas d’acceptation sociale clairement démontrée, notamment de la part des populations concernées, à l’égard de ce projet ;

- Gaspé Énergies est une filiale de Ressources Utica. Or, c’est un fonds spéculatif étranger, dont le siège social se situe à Vienne (Autriche), qui détient une forte majorité du capital de l’entreprise. Nous faisons face à un acteur économique dont les intérêts financiers risquent d’être bien éloignées des préoccupations de développement de notre territoire et de la Gaspésie ;

- le Gouvernement du Québec a jusqu’à maintenant perdu des sommes importantes dans les prédécesseurs de Gaspé Énergies et de Ressources Utica ;

- le projet Galt et plus largement l’établissement d’une filière des hydrocarbures au Québec reposent sur un type de développement incompatible avec la mise en œuvre d’une transition énergétique juste et d’un véritable développement durable.

L’acceptabilité d’une telle filière n’est donc pas au rendez-vous.

Considérant ce qui précède, les regroupements Solidarité Gaspésie, La Planète s’invite au parlement-Gaspé, ainsi que de nombreux autres citoyen-e-s demandent :

- au ministre Jonathan Julien de maintenir son refus d’autoriser le forage du puits Galt 6 ;

- le maintien de l’article 23 du Règlement sur les activités d’exploration,
d’exploitation et de stockage des hydrocarbures en milieu terrestre ;

- le retrait des investissements de Ressources Québec dans le projet Galt et, incidemment sans doute, dans la poursuite de Gaspé Énergies ;

- l’arrêt complet et définitif du projet Galt.

Diverses actions seront entreprises au cours des prochains jours et semaines : à court terme, la participation aux audiences de la Cour Supérieure : la tenue d’un rassemblement mercredi midi, le 3 mars, à Gaspé, sur le terrain jouxtant le panneau publicitaire de la ville. Nous vous invitons à y assister dans le respect des mesures sanitaires en cours, i.e. port du couvre-visage et distanciation physique de 2 mètres entre les participants.

Un point de presse quotidien permettra de faire le bilan des audiences de la veille de 9h00 à 9h30, les mardi, mercredi et jeudi dans la salle virtuelle
https://meet.google.com/jwd-mhkq-jda

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...